Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

I am

27 ans
Aime:
Les séries TV, sa meilleure amie, Sex and the city, ses amis, rire à en avoir mal au ventre, le whisky-coca, les kinder-bueno, écrire, Bridget Jones, les photos, James Mc Avoy, les States, la Manzana, aller au ciné, les pizzas au chèvre, le Nutella, vomir…


Home

:: Samedi 03 Septembre 2016 ::

Bipolaire
Je suis en mode bipolaire en ce moment, c’est assez… particulier.

D’un côté, il y a toute la partie boulot, qui se passe super bien. Il y a eu la rentrée donc (même que je suis venue pour la réunion, alors qu’elle avait été décalée pour le lendemain, argh. J’aurais dû penser à regarder mes mails. Mais j’étais encore en mode vacances hihi. Et c’est pas si grave, car il fallait quand même faire mes heures de toute façon. Du coup je suis restée au boulot que le matin, comme ça ça m’a fait une reprise toute en douceur ;-)), puis le jeudi et le vendredi. Et… c’est vraiment la libération. J’ai l’impression d’enfin respirer, après cette dernière année plus que compliquée niveau boulot. Et tout ça, c’est trop bon ^_^. En plus cette ambiance me donne vraiment envie de bosser pour le coup, je me sens « chez moi », je me sens aussi plus en confiance du fait que j’ai plus d’expérience, je suis pas du tout stressée, intimidée; bref, je suis plus qu’épanouie. (bon, faut que je me calme un peu quand même, car on est en septembre, et je suis pas encore en établissement donc ça peut changer un peu…) En gros, je serai actuellement en train de chanter mon bonheur et ma joie, comme dans une comédie musicale ; si…

S’il n’y avait pas cette autre partie de ma vie, qui me rend vraiment triste. Mercredi matin, pour la rentrée j’avais mis d’ailleurs un statut FB disant que je voulais pas reprendre, et rester sur « Pause ». Et je parlais pas seulement des vacances, bien sur, mais aussi et surtout de Jérèm. Savoir que je vais partir bientôt, le quitter, qu’on se verra moins, qu’on aura plus tout ce qu’on vit actuellement… Ca me brise le cœur. Vraiment. De le perdre (même si dans un sens je ne l’ai jamais vraiment eu, monsieur l’inaccessible ;-). Mais j’ai pas envie de perdre ce qu’on a tous les deux, ce qu’on partage, ce qu’on vit, notre complicité)) .Ca me donne envie de pleurer à chaque fois que j’y pense, du coup j’essaie de pas trop y penser, mais ça me travaille beaucoup depuis ces derniers jours.
Du coup c’est assez ridicule en fait, le matin et le soir, je suis triste, quand je pense à tout ça, à nous ; et la journée avec le boulot je suis bien occupée et soulagée du changement, donc ça passe super vite et je me sens bien… Dans le train j’écoute ma musique (ça aussi ça m’avait manqué. J’aime bien prendre le train en fait. C’est super chiant de devoir se lever, mais sinon, d’avoir ce temps pour soi, le matin pour se mettre en route, le soir pour se déconnecter, ça me fait du bien), j’ai ma play-list de l’été (avec Capzise, bien sur ^^), et aussi mes derniers CD de hits NRJ. Il y a pas mal de chansons qui me rendent mélancoliques, forcément. Mais je passe quand ça me rend trop triste, je garde que celles qui me font penser à des bons souvenirs. J’écoute pas mal aussi « Voler de mes propres ailes » (j’avoue huhu), les paroles me parlent beaucoup. Croire en ses rêves, même les plus fous, et tout faire pour les atteindre…

Et depuis qu’on a vu Nerve au ciné avec Jérèm on a trop kiffé la BO, du coup on adore écouter aussi les musiques du film. Soap (Mélanie Martinez), Electric Love (Borns…). Celles là je viens de les rajouter sur ma Play-list du coup ;-).





Hier soir je l’avais invité chez moi (on a bu une des bouteilles de cidre rosé qu’il m’avait ramené de ses vacances en Bretagne, tenté de regardé le spectacle Madame Foresti mais on a encore arrêté de suivre, au bout de 20mn car on parlait, et on a mangé ma quiche vers… 23h. Oups, désolée Jérèm, j’ai vraiment abusé sur ce coup…), et j’ai abordé ce sujet (j’ai pas eu besoin de sortir mon « Il faut qu’on parle » par contre hihi), car j’en avais besoin.
On en a pas parlé tout de suite, puisque, après les histoires sur notre reprise à tous les deux (ambiance toujours aussi pourrie au Centre. Les nouvelles ont déjà envie de partir… Ils avaient prévu qu’un apéro le midi, mais l’ont même pas fait à cause des tensions. Et Jérèm a pété son câble et à prévenu les autres qu’ils avaient plus intérêt à souffler quand il parlerait de ses activités, que s’ils veulent rien faire c’est leur problème lol), on a d’abord pas mal parlé de lui (pour changer hihi « Avec qui je vais pouvoir me confier et ne pas écouter ? » mdr), car lui non plus n’a vraiment pas le moral depuis quelques jours. C’est lié à nouveau à son physique, son estime de lui dégradée; mais je pense aussi à la situation avec moi (il m’avait dit par sms avoir eu les larmes aux yeux le premier matin. Et qu’il avait dit à une autre collègue que je lui manquais, à la place à côté de lui, et qu’il me cherchait. Trop chou ^_^). D’ailleurs sur FB (j’ai vu qu’après, j’essaie de moins y aller quand même…), mercredi soir avant la rentrée il avait mis un statut « Perdu- Demander « Ca va » au lieu de « Pourquoi ? »…
On a donc parlé un peu de son moral au début de la soirée (il a mis de la musique sur son portable, Capsize et les chansons de Nerve ^_^), et aussi beaucoup des nouvelles collègues, surtout celle qu’il connaissait déjà. Dans la semaine j’avoue que j’ai été super jalouse, car je sais qu’elle lui plait physiquement, et il me disait qu’elle le collait et rigolait à ses blagues etc. Mais justement, ça le soule en fait, car elle le regarde même avec des grands yeux et tout (elle faisait partie du fan club de 1ère année), et tout ça c’est trop facile. (jamais content lol). Sinon, je lui ai avoué que plus tard je masquerai ses publications sur FB car ça me ferait trop de mal de voir un jour une photo « Jérémy avec A. au Golden ». (J’ai eu du mal à lui avouer en plus, j’avais un peu honte. Mais il a trouvé ça mignon ;-). Et dit que ça n’arriverait pas. Il disait aussi que de toute façon j’étais irremplaçable, et que ça serait jamais pareil), et lui aussi ma fait aussi une petite crise de jalousie quand j’ai parlé d’un mec d’internet qui pourrait venir me voir ici (pendant toute mon histoire il me regardait avec son air énervé, de jaloux, et à peine fini il a commencé à dire « non, tu le vois pas ici, t’es ma Chlochlo à moi (…) ».) Quand plus tard j’ai réussi à aborder la question de l’évolution de notre relation, de rester en contact ou pas, il a dit justement qu’on n'allait pas supporter de se voir avec d’autres personnes…

Au début il m’a justement bien vexée, car j’avais compris qu’il disait que ça finirait quand j’allais partir, qu’on n’allait pas rester en contact. Mais au final j’avais mal compris, car il veut bien sur qu’on reste en contact (il m’a dit de pas m’attendre au pire, car j’ai sorti plusieurs fois « Si on se parle plus… », « Quand on se parlera plus »…, et qu’il viendrait me voir sur Lille. Il a parlé de mon idée de se voir une fois par an (Fausse bonne idée visiblement lol), en disant que ça c’était toujours non par contre, qu’une fois par an c’était nul, autant qu’il n’y ait rien alors. Il disait à nouveau aussi que par contre ça allait être surement compliqué car on a pas les mêmes attentes niveau relations (moi j’ai besoin de me confier et d’avoir des nouvelles régulièrement, pour avoir les gens dans ma vie et vice versa, pas lui) et contact (même si au Golden, après Suicide Squads, il m’avait dit qu’il pouvait en tout cas me promettre d’essayer (de garder un vrai contact régulier)). Mais bon, depuis la rentrée (et même avant ;-)). On est vite passés à nouveau en cœur rouge d’ailleurs sur Snapchat ;-)) il m’envoie des snaps tous les jours et me demande comment se sont passées mes journées etc. (jeudi il m’a envoyé un snap aussi avec sa tête toute triste, et un « Elle est où ma meilleure COPine ?? » avec des emoji en larmes. <3 Vendredi matin je lui en ai envoyé un dans le train, souhaitant une bonne journée à mon « COPain ») Et vendredi soir, il m’a même carrément souhaité bonne nuit ! hihi (car avant il arrêtait juste de me répondre lol. Là, au bout d’une heure et demie de discussion il m’a dit qu’il était crevé et allait dormir ;-)).



On a beaucoup parlé de relations aussi. De la jalousie et de la possessivité (on reconnaissait tous les deux que les femmes pouvaient tromper autant-voir plus que les hommes, mais que la monogamie est plus un concept féminin. J’ajoutais aussi que maintenant j’avais compris qu’un homme pouvait vraiment séparer clairement sexe et amour/affection), de la différence entre les relations amoureuses et les amis… Du type de relation dans lequel on se sentait à l’aise (je disais notamment que je préférais les relations à deux, alors que lui au contraire il est moins à l’aise (beaucoup de gens sont peu à l’aise avec l’intimité en fait)…). A un moment, par rapport à son moral et son manque d’estime de lui-même il disait qu’il n’arrivait pas à accepter les compliments, donc j’ai ajouté que c’était dommage qu’il ne voit pas les gens qui l’aiment (c’est pareil, il dit qu’il ne voit pas si les filles lui lancent des signaux, et qu’il a au final jamais fait le 1er pas vraiment), ce à quoi il m’a répondu qu’il leur rendait mal (quand j’ai demandé il a parlé des vannes et des piques qu’il lançait, et je sais qu’il parlait de moi, entre autres). On parlait des défauts aussi, et il a sorti à nouveau « t’es bien la 1ère à le savoir, que j’ai plein de défauts (…) », comme quoi je les connaissais tous…
Il disait à un moment que quand il était en couple ça lui faisait du bien, car il essayait de changer l’autre, à sa façon (et se concentrait donc moins sur ses propres défauts)… Ca m’a choqué aussi, car il disait qu’il faisait trainer avant de se mettre en couple, car quand il avait eu ce qu’il voulait c’était acquis, donc ça l’intéressait plus, contrairement à l’amitié où il y avait toujours de la séduction ( ? Schéma des relations inversé…). Mais que par contre il garde toujours le contrôle, et ne laisse jamais entrer personne vraiment.



Je lui ai demandé un peu après « Mais t’as jamais laissé entrer personne de toute ta vie? », et ça m’a touché, car au début il a répondu que non, puis il a ajouté « Enfin si, deux personnes. Virginie (sa super Ex), et toi ». Ca m’a beaucoup touchée, surtout que je ne m’y attendais pas du tout, et que je ne posais pas la question dans l’espoir d’avoir cette réponse.
On a reparlé de notre relation aussi, forcément, je disais que j’aurais dû l’écouter, après Prague, et qu’on se voit moins, pour que ce soit moins dur maintenant. Lui disait qu’heureusement que je ne partais qu’en octobre, sinon ça aurait été trop dur… Il a glissé aussi (très rapidement) que ça allait pas le faire, qu’on allait pas supporter de se voir avec d’autres personnes… Il m’a proposé aussi qu’on se voit, pour boire un diabolo mercredi (hihi), je commençais à dire oui, mais en fait je vais sur Lille. Mais on ira au ciné Mardi du coup. Et tant pis, il commencera son sport plus tard ;-).



Sinon, truc de fou, juste avant qu’il n’arrive j’ai tiré les cartes, un tirage à 3 cartes. La carte du milieu représentait ma question/mon problème, la carte de gauche ce que j’espérais ou l’issue, et la carte de droite, la solution/l’aide. Et bien sur la carte du milieu ce fut… le valet de cœur. Hihi C’est à dire un jeune homme célibataire aux cheveux clairs… Trop fort. La carte de gauche fut le 9 de carreaux, et celle de droite la Dame de cœur. Je ne sais pas si ça veut dire que ce dont j’ai peur c’est l’éloignement, ou qu’il va y avoir des complications ; et la solution c’est soit un mariage ou une amitié sincère, soit une amie chère. Peut-être que ça veut dire qu’il y aura des complications, mais qu’au final ça deviendra une amitié sincère… A voir.

Bon, pour changer on a PAS regardé le spectacle de Florence Foresti, même s’il est trop drôle. Et lui par contre, a encore mis son odeur sur mon coussin, et il l’a frotté sur lui quand je lui ai dit justement que j’avais senti son odeur la veille et que ça m’avait soulé. Lol Il a osé faire tomber des chips sur mon canap aussi, alors je lui ai fait les gros yeux comme lui quand je suis chez lui, mais je crois qu’il n’en a eu que faire. hihi
Ecrit par satc, le 03/09/2016 @ 17:59 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Jeudi 18 Août 2016 ::

Roadtrip
Il y a deux semaines, jour pour jour, je suis partie en road-trip avec Jérèm. Sept jours et six nuits. On a battu notre record de temps passé ensemble, et 24h/24! hihi. Ca a pas été toujours facile (comme on a dit, une merde par jour à peu près lol), surtout vu nos conditions (aka le camping… Le dernier jour on en parlait et Jérèm disait d’ailleurs que la situation avait créée quelques tensions, mais que c’était jamais lié à notre relation ;-)), mais on a passé de bons moments, et ça m’a fait vraiment tout drôle de le quitter jeudi d’avant. Ca m’a même rendu super triste, j’ai eu un gros coup de blues.

Pour trois raisons en fait : déjà, parce que me retrouver toute seule après avoir « vécu » à deux pendant une semaine, après avoir eu un fonctionnement à deux 24h/24 pendant tout ce temps, ça m’a fait vraiment drôle, il me manquait trop. Comme si on m’avait arraché un bras. (pas du tout mélodramatique la fille lol). La deuxième raison, c’est parce que je me suis rendue compte que j’allais le perdre, car je sais très bien que l’année prochaine ça va être totalement différent, je n’ai aucune illusion concernant la distance, et je sais que c’est dans un sens mieux aussi (un mal pour un bien). Et la troisième raison donc, qui en découle, c’est que ça m’a fait de la peine de me dire que j’avais réussi à trouver une personne pour me supporter pendant toute une semaine, mais que cette personne ne voudra jamais de moi. Ca m’a rendue super triste à nouveau de me dire que je ne trouverai jamais une personne qui voudra de moi comme ça, qui m’aimera. Enfin bon, là ça va un peu mieux (heureusement), et je me dis qu’il faut que j’essaie au moins de trouver. Je ne peux pas renoncer sans au moins essayer.

Du coup je me suis fait une petite play-list de l’été avant de repartir (chez mes parents, où je suis, là), et dessus j’ai mis Capsize (notre coup de cœur de la semaine), mais aussi « I hate u, I love u » de Gnash, et j’aime trop cette chanson ! Elle est mélancolique, mais elle me fait du bien. Et les voix des deux chanteurs s’accordent à la perfection. Et la voix du mec m’apaise. Bref, j’adore^_^.

Allez, c’est parti, commençons ce voyage !




Vendredi 5 Aout : DEPART- MONT ST MICHEL


Notre road-trip a commencé par une première péripétie : le retard de Jérèm ! hihi On avait rdv à 9h30 en bas de chez moi (heureusement qu’il m’avait concédé 9h30 et non 9h comme il voulait au début ;-)), mais personne, donc je l’appelle à 9h45 et… je le réveille.lol Du coup on est partis que vers 10h30 (tant pis pour le planning ;-)), pour environ 5h de route, direction le Mont St Michel. Musique à fond, comme d’hab (j’avais pris plein de cds), thé vert (nouvelle boisson qu’il a découvert et qui est bien bonne en effet), chewing gum menthe-citron à disposition, petite pause sur une aire d’autoroute où on a pris des sandwichs tomate-mozzarella qu’on a mangé dans la voiture (j’ai réussi à pas en mettre partout hihi). 5h à parler (un peu) et chanter (beaucoup).

On est arrivés au Mont St Michel vers 15h (et non 13h…hihi), et on a pris la navette (Jérèm m’a dit que c’était gratuit, mais j’ai eu, et j’ai, toujours un doute lol), pour arriver en bas du Mont. Il y avait du vent, mais aussi du soleil, et c’est vrai qu’il est beau ce Mont quand même ;-). Ce qui était dommage c’est qu’il y avait, comme on s’y attendait, beaucoup de monde, ce qui gâche un peu le plaisir je trouve. Surtout que les rues à l’intérieur et escaliers sont très étroits donc tu vois presque plus le monde que le reste. On s’est baladés un peu, pris quelques photos (comme il en prend toujours 5000 d’affilée, il y a eu forcément les premiers dossiers… Enfin, là au moins j’avais mes cheveux lissés hihi), on a essayé de monter le plus haut possible (mais je crois que pour voir vraiment la vue d’en haut il fallait faire l’église. Sauf que c’était 15euros l’entrée. NO WAY. Je paie pas 15 euros pour aller dans une église !!), puis on a fait une pause dans un café où on a pris des diabolos. On était assises à côté de deux vieilles qui étaient bien marrantes. Jérèm disait après que l’une avait raconté que c’était le rêve de quelqu’un qu’elle connaissait de voir le Mont St Michel. Chacun son truc…

Vers 17h on est repartis, s’installer au camping, à Genet. Jérèm a monté la tente (j’ai essayé d’assister, mais il avait pas vraiment besoin de mon aide. Si, sauf pour faire passer la toile de tente sur les piquets hihi), en 30mn chrono (il s’était entraîné le week-end d’avant chez ses parents). Le camping avait l’air assez sympa (jusqu’au lendemain matin…), les emplacements étaient assez isolés, et c’était calme. Après avoir monté la tente on est allés dans le bourg, pour aller manger. On a fait le tour des deux trois trucs qu’il y avait (et on s’est garés à la mairie, où il y avait une super vue sur le Mont St Michel), puis, comme je l’ai dit on a fini dans le fameux « snack » qui nous faisait pas vraiment envie à la base. Mais en fait c’était une bonne surprise, car c’était super bon ! On était assis à côté d’un couple d’anglais ou d’américains, et c’est vrai que c’était tout petit et ça payait pas de mine, mais c’était top. On a pris un kir en apéro (on se fait plaisir, premier repas des vacances ! ^_^), puis j’ai pris une galette complète (sans champignons ;-)), très bonne, avec des frites (qui étaient vraiment un pur régal! Jérèm en a piqué plein dans mon assiette) et de la salade, le tout accompagné d’une bolée de cidre. Et on s’est fait plaisir jusqu’au bout, puis qu’on a même pris un dessert. Une crêpe au chocolat pour moi. On était vraiment contents de ce repas. Et, je sais pas si c’est la fatigue, ou l’effet vacances ; mais le peu d’alcool nous a bien monté à la tête, car on était tous les deux un peu pompettes. Surtout Jérèm. Hihi

On est rentrés et on a donc entamé notre première nuit de camping. J’ai pas sorti ma caméra, mais on a fait plein de photos dans la tente, c’était marrant. Je sais plus de quoi on a parlé mais on a bien rigolé ;-). On a dormi ensemble du coup, et il y avait une autre « chambre » qui servait pour se changer etc.




Samedi 6 Aout : GENET- HOULGATE- DEAUVILLE


Après une nuit un petit peu agitée (quelques bruits dans la nuit, mais surtout des gens qui déjeunent à… 6h du matin ?!! Et des gens qui parlent de pets qui donnent envie de vomir aussi…lol), la matinée l’a été encore plus, avec la première vraie merde du séjour.

Pourtant ça commençait pas trop mal, on s’est levés, puis on est allés lui à la salle de fitness et moi au spa (sauna-hammam, top ! ^_^ Jérèm avait fait exprès de choisir des campings avec spa, pour moi. Trop chou ! ;-)). Bon, enfin je dis ça, mais dans un sens, ça sentait la catastrophe, car Jérèm a réussi à se casser la figure sur son tapis de course, et s’est bien abimé le bras… hihi. On a pu suivre l’évolution de son bobo tout au long de son séjour (moi j’ai préféré l’état où c’était blanc dégueulasse, après qu’il eu mis la crème asséchante qu’il a acheté en pharmacie. J’avais bien dit de prendre une trousse à pharmacie… :-p). Bon, c’est vrai que ça lui a fait mal (même s’il disait qu’il n’en parlait pas trop mais qu’il avait bien mal), mais on en a bien rigolé, surtout quand il me racontait et racontait à nouveau sa chute, qu’il s’était plié en 3, qu’il pensait pas qu’il pouvait être aussi souple (lol), et qu’il s’était vraiment ratatiné comme une merde. lol Je regrette trop d’avoir loupé ce moment !! Mais il a eu de la chance, il était tout seul dans la salle de sport, donc personne ne l’a vu. Mais moi j’aurais trop aimé !!

Ensuite, les soucis arrivent, avec la pluie tout d’abord. Etre obligé de démonter et ranger la tente sous la pluie, c’était déjà pas top (on a vu mardi soir, quand on l’a ressorti pour passer à nouveau la nuit en tente qu’elle était bien moisie par endroit…), mais en plus, quelques minutes avant le départ, Jérèm se rend compte qu’il y a un problème avec le coffre de sa voiture, qui ne ferme plus. Il revenait de la salle de fitness, donc il est parti prendre sa douche, et pendant ce temps là, à 10mn de l’heure de départ, un gars du camping en voiturette me dit très gentiment (CONNARD !!) qu’on doit démonter le camp pour l’heure prévu car il y a des gens qui arrivent. Je commence à lui répondre, paniquée, qu’on a un petit problème de voiture (je me demandais si on allait pouvoir tout remettre dans la voiture, repartir…Méga stress), et là il me répond que ce n’est pas son problème et qu’il en a rien à faire, qu’on doit être partis dans 10mn. GROS GROS GROS GROS CONNARD !!!!!!! Jérèm est revenu quelques minutes après (alors que j’allais le chercher dans les sanitaires), et était heureusement moins paniqué que moi ; on a rangé la tente en 10mn, on est partis. J’ai demandé à l’accueil si ils connaissaient un garage, on y est allés mais c’était fermé mais le mec nous a conseillé un autre garage, qui allait bientôt fermer, et qu’il l’était en effet quand on y est arrivés… Puis en reprenant la route, pour un garage ailleurs, Jérèm a eu une illumination, qui s’est avérée juste, il suffisait de rappuyer sur le bouton d’ouverture, sur le coffre. A partir de ce moment là, on a été vraiment… Libérés, délivréééééés ! ;-). On a mis cependant quelques temps à se sentir vraiment bien, car, comme disait Jérèm, on avait toujours l’impression qu’il fallait pas rouler trop vite pour pas que le coffre s’ouvre, qu’on avait oublié quelque chose (car on est partis dans la précipitation)…

On a fait quelques courses à Auchan, pour faire un pique nique, sur une plage pas très loin. On s’est donc posés un peu là-bas, dans les dunes, à l’abri du vent, c’était bien. Ce qui était cool aussi c’est que la maman de Jérèm nous avait prêté tout un panier pique-nique, c’était cute. Et pratique. Hihi. En plus y avait même des mouchoirs (dont je servi aux wc dès la sortie de la plage lol), et des lingettes pour nettoyer les lunettes (dont je me suis servies aussi hihi). En boisson, en plus du thé on avait pris aussi du rosé pamplemousse, Jérèm a gouté, et finalement il a bien aimé, il a même failli en prendre plus que moi (mais je l’en ai empêché ;-)). Ca, plus le soleil (comme j’ai dit plein de fois « ça tapait ! »), on était à nouveau un peu pompettes.hihi. J’ai lancé un mini Action ou Vérité, et je lui ai dit de faire 5 fois le tour de lui-même, fausse bonne idée. Lol (moi il m’a demandé d’imiter la grenouille mais j’ai refusé).

Sur la plage, Jérèm a commencé à dire que c’était dommage, qu’on aurait du faire un carnet de voyage, comme je fais pour mes voyages. C’est vrai que ça aurait pu être sympa. De mettre les photos et nos ressentis. Tant pis, ça sera sur FB…hihi

Sinon il m’a ramassé un coquillage aussi, et il s’est un peu vexé quand on repartait, et qu’il m’a dit « et t’as pas pris mon coquillage ?? » « Euh… ». Il m’a traité à nouveau de morue (pas la 1ère fois et pas la dernière). Oups. Du coup je l’ai ramassé, après avoir dit que c’était trop romantique pour moi, et plus tard au cours du séjour je lui ai redit, mais je crois que le mal était fait. Non mais c’est vrai, c’est un truc de couple ça, pas d’amis… De toute façon on s’est bien sur à nouveau beaucoup chamaillé (jeudi on avait vu Martha et son mec, et on se chamaillait aussi, et il m’avait dit « Arrêtes, on fait vraiment vieux couple! »), et je sortais déjà là que j’étais à court d’insultes. J’avais déjà sorti : connard, gros con, gros porc (ça c’est nouveau, on avait parlé de cette insulte je sais plus pourquoi, du coup je lui ai aussi ressorti, forcément), goujat, mufle… Je sais plus si c’est là aussi où je lui ai fait une claque sur son bras… (je sais plus ce qu’il avait dit, mais il l’avait mérité ! ;-))

Ce qui l’amusait aussi Jérèm, c’était de faire des jeux de mots (pourris), avec les noms des villes qu’on traversait. Comme « on s’est pas fait dragués », après avoir passé le panneau de « Draguey », ou « ça va, t’es pas lassé ? » après la ville « Lacey »… Le pire c’est qu’au début je comprenais pas tout de suite (« ah ça y est Monsieur n’a pas attiré l’attention, il est dégouté. Mais y avait personne, c’est sur qu’on allait pas se faire draguer (…) »….), mais après à chaque fois je lui demandais quel jeu de mot il allait faire. Souvent il me répondait que non, qu’il n’allait pas en faire, avant d’en sortir un bien pourri, bien sur (« non, je ne vais pas en faire, je vais juste dire que (…) »).

Après la pause plage on a donc repris tranquillement la route (respect à lui n’empêche, il a vraiment beaucoup conduit, tous les jours, ça a pas dû être reposant du tout…), direction Houlgate, on avait RDV à 18h30 avec la dame qui nous logeait dans une chambre de sa maison, via Airbn’b. Sur la route c’était top, il y avait du soleil, on avait encore la musique à fond, et on traversait la campagne et les petits villages normands (qui faisaient beaucoup penser à la Bretagne ;-)). Bon, c’est juste dommage, on a dû attendre d’être chez Béatrice (notre « logeuse ») pour ranger un peu nos affaires et pouvoir décapoter la voiture. Dans notre Play-list des vacances, il y a donc eu pas mal de chansons de mes CDs, mais aussi quelques unes de ses CD de kudurro. Le Best : I haven’t met you yet (indémodable, surtout chanté à deux, et même avec les cœurs et tout à la fin hihi), Tête, épaules, genoux, pieds (indémodable bis), Watch out for this (à nouveau), Papi Chulo (toujours pas fait les « hummm » malgré les regards de Jérèm lol), Scream and shout (BritBrit <3) ; mais aussi des petites « nouvelles », comme Gangnam Style (avec la chorégraphie s’il vous plait ! Respect pour Jérèm, qui arrivait à la faire, au volant), Coups et blessures des BB Brunes, Co-pilot de Corneille (bon ces deux là c’est surtout moi qui les kiffait. Hihi « je t’emmène au-delà de ta raison… »), Don’t wake me up de Chris Brown… Sans oublier le coup de cœur : « Boloss », de Zaho (si si lol). (« et quand je passe ça claque, claque, claque (…) ») A la fin je disais que j’avais envie d’entendre une certaine chanson, et il essayait de deviner, parmi nos préférés ;-). Et il arrivait à trouver rapidement. Il a même deviné pour Lara Fabian, quand on rentrait (même si elle n’a pas VRAIMENT fait partie de notre play-list hein ;-)).

Arrivés à Houlgate, on a eu une super surprise. Déjà, le quartier où était la maison était vraiment sympa. Belles maisons, belles pelouses (d’ailleurs la maison de Béa était derrière un terrain de golf… Elle a récupéré plus de 300 balles d’ailleurs lol)… Quartier de riche. Et la maison, bien grande, avec un magnifique jardin (dans lequel il y avait un hamac, sur lequel on a fait notre « shooting photo » dimanche aprèm hihi). La chambre bien sympathique aussi, c’était vraiment top. Et Béatrice… Une hôte hors norme. Une américaine, qui a beaucoup voyagé, et qui a un avis sur tout, et n’a pas peur de le dire. Hihi C’était très intéressant de l’écouter raconter ses histoires (Jérèm l’a soupçonné d’être mythomane par contre mdr), même si, à la fin elle finissait par radoter un peu (lol), et qu’elle avait un avis un peu trop arrêté parfois. C’est simple, tu l’adores ou tu la déteste je pense. Nous on l’a kiffé ! ;-) (sur le site elle a mis qu’on était tous les deux adorables, c’est chou ^_^)

Après les présentations autour d’une bouteille de rosé dans le jardin, avec un autre couple (je dis autre, mais bon. Enfin, on est passés à nouveau pour un couple, et on a pas osé trop les contredire sur le coup), à parler de nos séjours, de nos boulots (Béa nous a jeté des fleurs car elle disait que la psychologie c’était vraiment difficile lol. Elle a fait un Master de psychologie mais son dernier stage l’a marqué à vie visiblement), on est retournés dans notre chambre, se préparer pour notre soirée classe : Casino de Deauville, s’il vous plait ;-). [D’ailleurs, petite parenthèse : j’ai eu un mini coup de blues en revenant dans la chambre, et c’est chiant, Jérèm l’a tout de suite remarqué et m’a demandé si ça allait, car j’avais l’air triste. J’ai un peu menti, en disant que non, ça allait ; mais de toute façon j’aurais pas su expliquer trop pourquoi j’avais cette baisse de moral. C’est vite passé de toute façon]

On s’est donc fait beaux (Béatrice a dit qu’on était « jolis comme des cœurs ». hihi), et on est allés à Deauville, en décapotable (s’il vous plait). On a trouvé une place juste en face du Casino, ET gratuite, comme quoi il ne nous arrivait pas que des merdes non plus. ;-) On s’est un peu baladés, j’ai pris des photos du port de Trouville dans la lumière du coucher de soleil, et on a cherché un restau dans le centre ville de Deauville, qui est vraiment très mimi, même si ça fait un peu aseptisé. Ca me faisait penser à Disney. (d’ailleurs j’ai dit ça un nombre incalculable de fois lol. Dès que je trouvais quelque chose de beau : « ça me fait penser à Disney ») On a mangé dans une petite crêperie, à côté de la belle mairie, et on a pris deux salades, mais elles étaient super copieuses. Pendant le repas Jérèm m’a dit à nouveau que j’avais l’air triste dans la chambre, mais j’ai pas rebondi.

Après le repas on est donc partis au Casino. Soirée classe, pour Jérèm. Hihi C’est vrai qu’il était bien classe le Casino, même si, comme c’était à prévoir, tous les gens n’étaient pas habillés classes. Y avait du super classe, et du super plouc.lol On a fait le tour du Casino, puis on est allés prendre un cocktail (17 euros, gloups. Mais bon, c’était un cocktail au Champagne), au bar du Casino, qui lui aussi était super beau. Magnifique. Un mix d’ancien et de nouveau, avec un grand bar qui changeait de couleur, et un DJ en hauteur… Après ce cocktail (où Jérèm disait qu’il était pas fatigué. Euh… « lol » !), on a refait un tour dans le Casino, et on a joué 10 euros à deux sur une machine (sans rien comprendre lol), mais Jérèm commençait à être vraiment KO. Le mélange fatigue, route, alcool… Il commençait à avoir les yeux explosés en plus. On avait quand même prévu d’aller en boite, mais on a pas osé tenté d’aller dans celle du Casino (en fait j’ai frappé à la porte mais…pas de réponse lol). Jérèm m’a quand même emmené dans une boite plus loin, dans le centre, mais je voyais qu’il était crevé, et pour le coup j’avais pas la motivation pour deux, alors on est rentrés, même s’il s’en voulait et avait peur que je lui en veuille. On a dit un autre jour du coup… Sur le chemin du retour c’était coriace, Jérèm était vraiment KO, comme je l’avais jamais vu, du coup il roulait à deux à l’heure, heureusement que c’était pas très loin, mais j’avoue que ces 20mn m’ont paru beaucoup plus longues… On est rentrés vers 2h du mat, la porte était encore ouverte, et on a pas fait trop de bruit.




Dimanche 7 Aout : HOULGATE- CABOURG- HOULGATE


Dimanche, c’était un peu la journée de la loose. Ca a assez mal commencé. Déjà, Jérèm avait une petite baisse de moral, et il était assez grognon. Ensuite, on a voulu aller bruncher à Trouville, il avait repéré un restau sympa. On est partis vers midi, en décapotable, sous le soleil… Sauf qu’à Trouville, un monde de folie. Il y avait le marché en plus, donc plein de place en moins, ce fut super galère. On a du tourner 30mn (dont 20mn pour juste sortir d’un parking qui longeait le port…), mais impossible de se garer. En plus le brunch finissait à 14h, et il était quasiment l’heure… Pour finir on a décidé d’aller à Cabourg du coup. On s’est garés à 10mn à pied du centre ville, on s’est baladés le long de la plage (il y avait du vent en plus, et des nuages, et Jérèm avait trop froid), et on a mangé dans un restau : le Biquet’s. Pas en terrasse mais dans la véranda (car Jérèm avait trop froid). J’ai pris un Biquet’s Burger (délicieux, même si j’ai eu un peu mal au ventre après lol), et un verre de vin rouge. Le climat était un peu tendu là, comme je disais, avec le fail du brunch et la baisse de moral de Jérèm. Cabourg c’était sympa, la plage est grande, mais j’ai pas eu non plus de coup de cœur. D’ailleurs on pensait se poser à la plage, mais il y avait trop de monde.

Du coup on a écouté les conseils de Béa, et on est retournés à Houlgate (même qu’on a eu trop du mal à sortir, car les routes étaient fermées, probablement à cause de la fête médiévale…), où on a pu se poser sur une plage où il y avait beaucoup moins de monde, « en amoureux ». Et là le moral est revenu. Pas seulement parce qu’il y avait plus de soleil, et moins de monde, mais aussi je pense que ça nous a fait du bien de se poser. Même Jérèm (hihi), je pense qu’il en avait besoin. On était tous les deux sur le matelas rouge, on a mis nos pieds dans l’eau chacun notre tour, puis Jérèm a mis sa play-list Deezer sur sa tablette, et il m’a prêté son écouteur. Je me suis rapprochée et on a écouté ensemble les différentes chansons, je regardais l’eau qui brillait à l’horizon, les 4 cerfs volants ensemble (au début je croyais que c’était des oiseaux lol. Jérèm m’avait déjà fait la veille une vanne sur les « cerveaux lents »…), c’était un bon moment. C’est là que j’ai découvert la chanson « Capsize », de Frenship et Emilia Warren, qu’on a adoré tous les deux (et que j’écoute en ce moment ;-)). Elle est trop belle, et zen, calme, parfaite pour la plage. Je l’aime vraiment beaucoup. Du coup quand je l’écoute désormais, ça me rappelle forcément ces vacances, et je me revois à la plage…

On a bien rigolé aussi, à un moment il commençait à toucher mon sac, et il a sorti « non, c’est pas parce que je vois trois pakistanais qui approchent, mais bon… ». mdr

Après la plage on est retournés chez Béa, se laver, se changer, recharger nos tels (ils ont été bien sollicités, surtout celui de Jérèm, qui servait de GPS. Il se rechargeait super vite, en 30mn, mais se déchargeait aussi vite avec le GPS), et on a fait une mini pause shooting dans le jardin aussi ;-). Puis on est retournés passer la soirée à Houlgate. On a suivi les recommandations de Béa et on a mangé à l’Arbre à pin, et on a pas regretté, c’était vraiment une bonne adresse en effet. Pourtant, côté rue ça payait pas de mine, mais quand on entrait on a découvert les salles, la grande véranda et la vue sur la mer, c’était top. Et puis la nourriture était très bonne aussi. J’ai pris des pâtes aux crevettes à l’indienne (que j’ai eu du mal à finir, bouh. Je me suis forcée mais j’ai pas pu. L’une des serveuses a dit à Jérèm « votre femme n’a pas fini »…) J’ai gouté son plat à lui qui était trop bon aussi (des pates en forme de boulette, un peu de raviolis. Il y en avait que 3 ou 4 mais c’était bien copieux). Et on s’était pris un petit cocktail aussi en apéro (Cosmo pour moi, Pina Colada pour lui. Petite hésitation du serveur lol), hésitant puis déclarant qu’on se faisait plaisir hihi.

Après le restau on est allés sur la plage, il faisait nuit noire, mais on a décidé d’aller mettre les pieds dans l’eau. Au début on avait l’impression d’être vachement loin de l’eau en fait, mais non. Hihi On a mis les pieds dans l’eau (même Jérèm, oui ! lol), on a pris des photos (plein de tentatives ratées à nouveau lol), et on est retournés à la voiture (après une case douche des pieds quand même ;-)), d’où Jérèm a sorti une serviette pour s’essuyer les pieds (je disais d’ailleurs que mes pieds puaient, et Jérèm a compris que je parlais d’autre chose… Il a eu le droit à un « gros porc » mdr). Et juste après on est allés… au Casino. Hihi C’était pas aussi classe que celui de Deauville, et il faisait genre 10% de la taille de celui de Deauville, mais on a pu là tester une des grandes machines qui nous faisait envie, et ça nous a bien réussi. On a joué les 10 euros qu’il nous restait (on avait retiré 20 euros à Deauville), puis Jérèm a eu envie de jouer 20 euros. C’était son argent, mais il me laissait quand même appuyer sur le bouton une fois sur deux. Même que c’était souvent moi qui gagnait les tours gratuits d’ailleurs ;-). A un moment il a réussi à attendre 25 euros (soit 5 euros de gain !!), et je lui disais en le taquinant que je me serais arrêtée là moi. Il a beaucoup hésité, mais on a continué, et finalement on est repartis alors qu’il avait encore 16 euros. Ca va, au final ça a fait jouer que 4 euros, alors qu’on y est restés super longtemps. Ils nous ont porté chance ces beaux garçons aux yeux verts (machine thème jungle ;-)). On est donc rentrés vers 1h du mat, pas riches, mais pas trop pauvres non plus. On a un peu parlé des addictions, notamment de celle du jeu, c’est intéressant comme phénomène. Et très inquiétant…




Lundi 8 Aout : HOULGATE- HONFLEUR- LE HAVRE


On a commencé la journée par un petit déjeuner bien copieux (on avait pris la formule à 9 euros, se réconfortant en disant que ça serait comme un brunch. Cf fail de la veille. On s’était dit aussi que comme ça on économiserait un repas le midi mais bon, ça a failli…hihi), préparé par Véronique. On était sur la terrasse avec le couple ; et on a parlé voyages, politique (Béatrice critiquait beaucoup la France, et j’avoue que j’étais d’accord sur pas mal de choses. Même si j’avais aussi envie de lui demander pourquoi elle restait hihi)… Puis on a refait les valises (Jérèm a tout rangé, et aussi bien refait le lit, d’ailleurs Béatrice commençait à me remercier, en disant que c’était la 1ère fois que quelqu’un faisait ça, mais non, c’était pas moi hihi), j’ai dû appeler la Banque (relou… Mais bon, c’est bon, elle m’a bien envoyé l’accord de prêt !), puis on est partis (sans mon jean lol. Béatrice nous a appelé, on y est retournés, ça va, ça faisait pas longtemps qu’on était partis), on a quitté notre petit paradis, disant que ça serait cool de revenir qu’ici, pour une semaine.

On a pris la direction Honfleur, avec la musique, même si on l’a un peu moins écouté, car on s’est lancé dans une grande discussion, suite à celle du petit dèj, sur Béatrice et ses contradictions (ou le fait qu’elle commençait à radoter lol), sur la politique actuelle, la religion, le racisme… Sur la différence entre le fait de venir d’un petit village (et souvent soit les gens sont racistes par peur, soit au contraire totalement ouverts), ou d’une banlieue etc. C’était super intéressant.

Arrivés à Honfleur, on a découvert une jolie petite ville super mignonne, avec son petit port. Malheureusement ça se couvrait un peu, il y avait des nuages (alors que c’était soi-disant la journée la plus chaude et la plus belle…) ; mais on a pu quand même en profiter. On s’est baladés dans les rues, puis on s’est posés dans un café sur le port. J’ai pris des huitres et du vin rouge (oui je sais ça va pas ensemble, mais j’avais aussi trop envie de vin rouge hihi), et Jérèm un kir normand et… du camembert.lol (Il m’a dit après qu’il en avait pris car sinon j’aurais pas pris mes huitres, c’est mignon… En plus j’ai eu les dernières huitres, j’ai eu de la chance). Après cette petite pose on est allés faire un tour de grande roue, on était 4 dans le truc (lol), mais c’était sympa de voir d’en haut. Jérèm avait un peu le vertige d’ailleurs, fallait pas trop bouger (il a de la chance qu’on était pas avec Yann… ;-)).

Après ce tour de grande roue on a repris la route, en direction d’une plage. Mais au passage on a vu une serre aux papillons, Jérèm avait les yeux qui brillaient, alors j’ai accepté d’y aller pour lui faire plaisir.hihi. Là-dedans il faisait trop chaud (chaleur moite et humide, le top), mais on a vu plein de papillons, c’était sympa. Impossible de prendre une photo des papillons bleus par contre (les plus beaux ;-)).

On est repartis ensuite direction la plage. Celle de Honfleur était bondée, alors on a continué, on a commencé à se garer sur un chemin en pente mais ça n’allait pas, donc on a poursuivi, et Jérèm a repéré un petit passage, qui en effet menait à une plage sympa, presque déserte. Hihi. Le seul hic c’était la vue de face sur Le Havre et ses usines, mais en tournant un peu la tête on voyait le reste de la mer et c’était joli. On a fait à nouveau une petite pause sur « notre » matelas rouge là, à écouter de la musique, lire Closer…

Puis on est repartis direction Le Havre, pour un autre Airbnb (le 3ème et dernier, après camping !!). Là-bas on a découvert un super appart, moderne, avec une super cuisine (Jérèm en est tombé amoureux lol), et une super vue puisqu’on était sur les hauteurs. Magnifique. Malheureusement, mon excitation est vite redescendue, quand j’ai pris conscience qu’aucune boite n’était ouverte ici le lundi soir. Adieu ma soirée boite. Ca m’a foutu un gros coup de blues du coup. Marre de désirer des choses que je ne peux pas avoir, alors que danser c’est ce que j’aime le plus au monde, et que d’autres on leur sert ça sur un plateau et moi c’est la mission et là ça foirait encore. Je me suis vraiment retenue de pleurer, mais du coup j’arrivais pas non plus à parler. Jérèm a cru que je faisais la gueule, pendant tout le trajet à pied pour les courses et pendant l’apéro, il a essayait de me poser des questions, mais j’arrivais pas à parler. J’étais complètement blasée. Heureusement il n’a pas trop insisté, surtout que ça a dû être chiant pour lui, et j’avoue qu’il a vachement bien réagi. C’est à l’apéro que j’ai pu en parler un peu, dire pourquoi, et il a essayé de trouver une boite en vain, et on a fini par convenir qu’on irait à la soirée camping du mercredi soir, car c’était justement une soirée dansante. Je ne sais pas si c’est lié aussi, mais Jérèm m’a posé des questions sur mon déménagement, et m’a proposé carrément de conduire le camion si j’en loue un… C’est lui qui s’est mis aux fourneaux (en m’appelant plusieurs fois « mon cœur », style couple) du coup, et il m’a même servi mon apéro (on a acheté un mélange type punch) pendant que je regardais l’Amour est dans le prés, avec les tranches de pâté en croute, c’était mignon. J’avais mis mon sweat gris Abercrombie, Jérèm a fait une petite remarque (genre c’est plus la fête lol), mais moi ça m’a fait du bien. Après on a mangé jambon (pour moi)-pâtes, à ma demande hihi.

Puis on est sortis, mais juste aller boire un verre du coup (pas même de bar ambiance non plus…). Après un petit tour le long de la plage et sur la plage (encore des galets ;-)), sans mettre nos pieds dans l’eau cette fois, on s’est posés dans un bar qui était assez sympa. J’ai pris un Daïquiri, mais j’avais zappé que c’était au citron, c’était super acide, berk !! Après un mini tour dans la mini fête foraine (et quelques vannes car je sais qu’il kiffe les stands de machines à sous avec toutes les pièces, comme ma grand mère hihi), on a repris la voiture, Watch out for this à fond, et on est rentrés. On a joué un peu à un jeu de société qu’il y avait dans la table basse, puis dodo.




Mardi 9 Aout : LE HAVRE- ETRETAT- DIEPPE


On a commencé la journée dans le super appart, avec un petit dèj avec pains au chocolat et croissants (c’est Jérèm qui était allé les chercher ^^), puis on est partis pour Etretat. C’était pas forcément annoncé, mais on a eu un super beau temps, grand soleil et ciel bleu, c’était parfait. Surtout qu’Etretat c’était juste magnifique.

On s’est baladés le long des falaises (ça grimpait bien ! Mais y en avaient quand même qui le faisaient avec des talons aiguilles…lol. On a vu une fille avec des dreads aussi, elle n’a pas touché Jérèm, ouf ! hihi), puis on s’est posés à La Taverne, un petit café restaurant sympa. Jérèm a pris un kir avec du cidre (à ne pas confondre avec le kir normand hihi), et moi j’ai testé le kir pêche…au vin rouge.lol Le soleil tapait bien (une de mes expressions favorites hihi), c’était cool.

Ensuite on est partis en quête d’une plage, pour pique niquer. La route était une fois de plus super agréable, campagne, petits villages, mer au loin, soleil, musique à fond… On est passé par Yport, petite ville super mimi, mais on a pas pu s’y poser pour la plage, car il n’y avait pas de place (pour changer lol). Alors on a fait demi tour et on est retournés à un endroit que Jérèm avait repéré, et il a eu à nouveau le nez creux, car passé le chemin où les voitures ne pouvaient pas accéder (sauf les résidents), on est tombés sur une plage trop belle, avec très peu de monde. Des galets, encore, mais on s’y fait. Pique nique au soleil, sur une plage magnifique, le paradis ^_^. J’ai envoyé un MMS à ma mère qui m’a répondu « Sacrée veinarde » hihi. Bon le seul côté un peu négatif c’est qu’il n’y avait pas de toilettes (lol), donc à un moment je suis remontée le long du chemin et ait fait pipi devant une propriété privée (ou plutôt devant leurs poubelles ;-)), mais ce n’est qu’un détail ;-).

Après cette petite pause, on est repartis, direction Dieppe. Musique à fond, toujours, on a écouté cette fois beaucoup Boloss (« et quand je marche ça claque, claque, claque… »), et Co-pilot, sans oublier I haven’t met you yet, notre chanson ;-). Arrivés au camping (après un arrêt courses, pour le repas du soir et surtout l’apéro ;-)), Jérèm a monté la tente, pendant que j’ai recherché les sanitaires. C’était marrant, des « voisins » avaient mis la musique à fond (non ça c’est pas super drôle…), et la chanson qui revenait était de Collectif Métissé, celle que j’avais mis plusieurs fois aussi car je l’aime bien (Dékalé). Jérèm a dit que je leur avais passé mon CD lol. Sinon Jérèm est aussi allé aux toilettes à un moment (il y va moins que moi mais il y va quand même lol), et trop fort y avait un groupe de jeunes qui parlaient, mais ils se sont arrêtés quand il est arrivé, et ils ont dit « pardon Monsieur ! ». Mouah ah ah ah.

On a donc pris l’apéro (premier apéro au camping en fait ;-)), avec « ma » manzana, le reste de punch et du jus d’orange, on a grignoté (surtout moi vu qu’au grand désespoir de Jérèm j’ai pas faim quand je bois…), et on est sortis en ville, après avoir fait un stop au camion dans le camping pour acheter des crêpes. Qu’on a mangé sur la belle plage de Dieppe, mais rapidement, car il était un peu 22h (on a loupé le coucher de soleil car on s’y est pris trop tard, enflammés par l’apéro et les jeux de cartes (Menteur, Pouilleux… Je suis bien sur trop nulle au Menteur)… C’était trop drôle, au moment où je commençais à croquer dans ma crêpe, pour n’en faire qu’une bouchée, Jérèm s’est rendu compte qu’on s’était trompés entre les deux. Lol. Il a quand même repris la sienne et on a échangé, même si j’avais un peu croqué dedans déjà, ou du moins mis mes empreintes buccales. Lol

Après la plage on est allés dans le centre ville, on est arrivés sur le port, et on s’est posés dans un café, coloré et super sympa. On a pris des Irish Coffee, qui étaient bien chargés de whisky, on a encore été bien pompettes hihi. Ca nous a réchauffés aussi, ce qui était une très bonne chose. Sur la route du retour on a mis le CD de Will I Am et y a eu « Scream and shout », on a gueulé et dansé, c’était top ;-). De retour au camping on a rejoué un peu au Menteur dans la tente, puis après dans le lit sur la tablette de Jérèm, à Uno et Puissance 4. Puis dodo ! ;-)




Mercredi 10 Aout : DIEPPE- LE TREPORT- ST VALERY SUR SOMME


On s’est réveillés vers 9h. Première phrase de Jérèm en ouvrant notre « chambre » : « C’est à toi ça ? ». Euh… Oui, c’était bien ma culotte (rouge, bien sur lol), qui trainait sur le sol…mdr Jérèm est allé à la salle de sport, mais finalement il n’y est pas resté longtemps, car il y avait trop de monde (alors que d’habitude c’est vide le matin apparemment…), et pas possible pour lui de prendre le tapis de course.

Moi je suis ensuite allée au sauna, que j’ai eu pour moi toute seule, et c’était bien cool. ^_^ J’y suis restée bien 40mn dedans, j’ai bien bien sué. Hihi. Ca m’a fait du bien, surtout que j’ai pu prendre tranquillement ma douche aussi dans la pièce fermée (je suis restée un moment sous l’eau froide, afin d’être un tout petit peu moins rouge écrevisse hihi), donc sans passer par les douches des sanitaire, doublement cool ! ;-)

On est ensuite partis du camping (Jérèm avait déjà tout rangé quand je suis revenue du sauna hihi), direction Le Tréport. C’est dommage, le temps était moins beau, plus couvert et avec du vent. On s’est un peu baladé dans la ville, le long de la plage (encore une plage de galets, avec de grandes falaises ;-)), puis un peu en hauteur. Jérèm me parlait de sa mère, car c’était dans cette ville qu’elle avait fait un malaise il y a quelques années, suite auquel ils ont découvert son diabète (elle doit se piquer plusieurs fois par jour, contrôler tout ce qu’elle mange… la pauvre). On a parlé un peu de son métier aussi (elle est aide-soignante).

Après on est allés à St Valéry sur Somme (de nouveau en Picardie, nooooonnn ! ;-)), en baie de somme donc. Ca faisait huppé, c’est un peu comme le Touquet, mais de la Somme ;-). Là on a marché un peu le long d’une baie puis on s’est posés pour manger dans une petite crêperie. Cette fois on a eu une longue discussion, sur les relations et plus particulièrement les relations amoureuses. Jérèm m’expliquait en effet qu’il était désormais persuadé qu’il ne voulait pas d’enfant, détaillant pourquoi ; et il expliquait aussi qu’il n’avait pas envie d’être en couple, pour ne plus faire de compromis, que c’était la 1ère fois qu’il était célibataire depuis longtemps, et que ça lui convenait très bien comme ça. Il me disait aussi qu’il ne voyait aucun couple autour de lui qui lui donnait envie, et quand je lui ai parlé des papillons dans le ventre, tout ça, ça l’a laissé de marbre.lol (faut dire, lui, les papillons, c’est quand il marche sur des coquillages alors…). Il a évoqué aussi son obsession du contrôle, et du fait qu’il en faisait trop pour faire plaisir aux gens. Il disait aussi qu’il avait trop de défauts, et ne voulait pas les imposer aux autres (j’ai rajouté que c’était peut-être pour ça aussi qu’il voyait trop ceux des autres également…). Il a alors commencé à dire aussi que cette année il avait été étonné à chaque fois que je lui propose plein de trucs et qu’il ne comprenait pas pourquoi (lol). J’ai parlé du syndrome de Stockholm. Lol. J’ai ensuite rajouté que ce n’était pas lui qui emprisonnait l’autre remarque, mais moi ; ce à quoi il a répondu aussitôt « mais non ! ».

Après ce repas et cette discussion d’ordre existentiel (je lui ai demandé s’il y avait des trucs aussi pendant cette semaine, par rapport à moi, qui avaient fait qu’il s’était senti obligé de prendre sur lui, mais il a pas vraiment voulu répondre, disant que non, mais je sais que si. Hihi. Il a juste parlé des pauses plage quand même, car c’est vrai qu’il disait que lui d’habitude il est incapable de se poser donc il avait fait des efforts pour moi), on est justement allés se poser le long de la baie, toujours sur notre matelas rouge. Sauf qu’on y est restés vraiment pas longtemps, car il faisait trop froid, surtout avec le vent qu’on se prenait. (même si Jérèm a eu le temps de s’endormir quand même lol. Il a fait une mini sieste puis s’est réveillé d’un coup en disant qu’on partait car il faisait trop froid (comme qui dirait moi « il caillait sa mère » ;-)).

On est donc arrivés au camping vers 16h30, il a monté la tente (dommage il allait me demander de gonfler le matelas lol) pendant que je suis allée à l’accueil chercher un adaptateur (me retenant de dire « Oui c’est moi » d’un air véner à la fille qui m’a dit « Vous êtes Mme H. ? » hihi). Quand je suis revenue Jérèm m’a un peu maudit car j’avais encore porté la poisse vu qu’il pleuvait (je disais toujours que je sentais qu’il allait pleuvoir… hihi), on a fait un tour du camping (Monsieur et Madame H lol), puis on est partis faire des courses pour le soir. Dernier apéro !^_^

Ca va, la pluie a fini par s’arrêter donc on a pu prendre l’apéro dehors, et le repas, au soleil. On a encore joué aux cartes (Je lui ai montré la Bataille corse mais il a pas vraiment adhéré, il a pas de réflexe. Au moins un truc pour lequel il est pas doué ! Le Blond… ;-)), puis on s’est terré un instant sous la tente, tout emmitouflés, car une fois la nuit tombée il caillait vraiment trop. On a fait des photos dans notre « chambre », enroulés dans nos duvets et couvertures, c’était marrant.

Bon, après ce fut moins fun, ce fut la fameuse Soirée Camping… Comme promis Jérèm est venu avec moi, mais il a été sidéré de voir autant de beaufs (oui, des gens en peignoir, ou une couche laissée sur une table du bar c’est un peu n’importe quoi, mais bon), et n’a bien sur pas dansé… Du coup après plein de tergiversations je suis allée sur la piste, toute seule… On est repartis vers minuit (ça allait bientôt finir de toute façon), et on était tous les deux un peu énervés (je pense que tous les deux on avait l’impression d’avoir fait des compromis en fait). Après coup on a bien rigolé par contre, car on est allés au sanitaires avant de se coucher, et j’ai eu la malchance d’entrer dans un wc où… voilà, voilà (pas de dessin), et l’odeur était tellement insupportable que je suis ressortie illico et que j’étais à deux doigts de vomir (notre expression le « à deux doigts ». Hihi. Jérèm lui par contre, pour le vomi, il parle de « rendre », tellement plus élégant lol). Du coup après Jérèm disait que ma tête avait été trop drôle.

Ensuite c’est là qu’a commencé la nuit de l’horreur… On avait réussi à bien se mettre avec toutes les couvertures et tout pour pas avoir trop froid, mais ce ne fut pas le froid le problème, mais les gens ! Entre le méga ronfleur qu’on entendait à 20 mètres et les jeunes qui parlaient super fort (à 2h du mat c’est un peu abusé), le top ! (Et Jérèm qui s’était fait un trip aussi en allant se coucher, à cause d’un hérisson lol) On a pété un câble tous les deux, Jérèm s’est d’abord levé ; puis moi, à 2h et demie. Je suis d’abord allée aux WC (où j’ai retrouvé… ma culotte noire ! Qui était par terre. Mdr), puis en revenant je suis allée voir les jeunes, qui ont tout de suite compris (je pense rien qu’à voir ma tête hihi) et m’ont dit qu’ils allaient baisser le son. C’était marrant, quand je repartais j’ai entendu un mec dire « (…) Mademoiselle… ou Madame ? ». lol Après on les entendait quasiment plus, et le ronfleur non plus, youpi !! Vive moi quand même ! ^_^




Jeudi 11 Aout : ST VALERY- LE CROTOY- RETOUR


Après une nuit de merde, journée de merde. A peine réveillés, on entend le bruit… de la pluie. Encore. Du coup on a dû ENCORE démonter la tente sous la pluie (enfin, Jérèm hihi), et on est pas allés au parc du Marquenterre, ça servait à rien avec ce temps. Au début, dans la voiture, Jérèm n’avait vraiment pas le moral, il était pas énervé, pas triste, mais juste à bout je crois ; il n’a même pas mis de musique. On a fait un arrêt quand même au Crotoy, où on a pris un chocolat chaud (café pour Jérèm), puis on a décidé de rentrer.

Après on a mis mes CD Disney, on a chanté/gueulé (ah, Ce rêve Bleu… Tellement mieux en VO ;-). On s’est tapé un petit délire aussi sur le fameux « You got a friend in me » de Toy Story… ;-)), et Jérèm m’a proposé d’aller au MacDo, ce à quoi j’ai bien sur répondu OUI. Hihi. Après avoir mangé on est repartis, avec musique à fond, et pendant le trajet on a remis toutes les chansons qu’on adore, c’était top. ^_^ Pendant Coups et blessures il y a donc eu ce fameux « j’étais à deux doigts (vous voulez pas un verre de whisky d’abord ?) de tomber fou de toi », et Jérèm a ajouté « mais il y a eu le camping ». mdr

On est donc rentrés, sous le brouillard (si si. Mais comme dit Jérèm comme ça au moins on a pas vu la « cathédrale » de loin lol), avec 15 degrés, youhou. On disait qu’on allait se manquer, après 24h/24 passées ensemble pendant cette semaine. Jérèm repartait le lendemain en vacances avec ses parents et disait qu’il mettrait Capzise et penserait à moi ^_^.









Ecrit par satc, le 18/08/2016 @ 13:57 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Dimanche 17 Juillet 2016 ::

Friendzone
Je viens de tomber sur la nouvelle vidéo de Norman, c’est un clip intitulé « Friend zone », ça m’a fait mourir de rire ! Je l’ai déjà visionné 5 fois d’ailleurs. Il n’y a bien sur aucun lien avec une personne existante, qui est d’ailleurs en train d’écrire ici. Hihi (mais ça m’a aussi beaucoup fait penser à Fred et Marine)

Demain je pars en vacances, yeah ! ^_^
Je suis en effet en vacances depuis mercredi soir. Même que jusqu’au bout le boulot dans ce centre m’a soulé, et jusqu’au bout la directrice m’a fait chier… Elle m’a quand même demandé si je voulais faire un bilan de l’année de mes établissements, le mercredi matin ! Non, je n’ai pas envie de faire un bilan le dernier jour, non. (j’avais déjà tout broyé en plus lol) Elle aura quand même réussi à me parler du lycée pendant 1/2h mais bon… Je suis TELLEMENT contente de ne plus jamais la revoir !! (enfin, je me méfie, faut jamais dire jamais….)

Du coup ça fait déjà 4 jours que je suis en vacances, mais je réalise pas encore. Souvent c’est quand je pars aussi que je me sens vraiment en vacances.



Ce début de vacances a été fort sympathique.
Mercredi pourtant, j’avais passé une journée de merde (Jérèm était aussi de permanence, mais il a passé quasiment tout son temps sur son ordi à remplir ses dossiers, et n’est même pas venu manger avec nous au restau le midi… je me suis sentie vachement seule. Il m’a dit par sms le soir qu’il s’était senti seul justement la journée, et qu’il n’avait pas eu trop le moral); mais le soir, à l’appart, j’ai eu une belle surprise. J’ai entendu un bruit de feu d’artifice, j’ai regardé, et de mon appart j’en voyais plein au loin, au moins 7-8, des illuminations les unes après les autres, c’était vraiment trop beau. J’étais toute émue. C’était vraiment magnifique. Je me suis sentie un peu triste aussi de pas partager ça avec quelqu’un, et j’ai pensé à Jérèm, et lui ai envoyé un sms (il m’a dit que ça l’avait réveillé, car il dormait depuis 18h lol. Effectivement pas trop la forme)

Jeudi soir on est allés justement voir le feu d’artifice tous les deux.
D’abord on est allés à la Pataterie (pour changer ;-)). Ca va, on a réussi à trainer, car on y était à 20H, alors que le feu était à 23h. hihi
On a parlé boulot, forcément (j’ai encore dit à quel point je détestais la boss, même s’il esseyait de la défendre en disant qu’elle était pas totalement mauvaise, mouai…), des vacances, et de notre relation.
Il m’a envoyé quelques photos du week-end à Metz (celles où je suis dessus, bien ;-)), et je lui ai fait remarqué qu’on s’était quand même éloignés depuis mars, ce qu’il semble ne pas avoir remarqué. Je lui ai fait remarquer aussi que depuis mars environ c’était toujours moi qui lui proposait de faire des choses, et il a dit que non, du coup il a recherché dans son tel nos sms, mais il y en avait tellement qu’il as pas trouvé (« regardes, c’est ça notre relation ! »). Il a redit aussi que c’était depuis Snapchat qu’on était moins proches, car avant on se donnait des nouvelles tous les jours, et qu’on délirait tous les jours (ce à quoi j’ai à nouveau répondu que c’était virtuel lol). Il a osé dire aussi que je l’avais lâché pour le ciné (car le mardi d’avant il m’avait proposé d’aller voir Conjuring 2 avec sa collègue de son nouveau groupe de « potes » et j’avais dit non), puis quand j’ai répondu, que si j’avais dit que je voulais voir autre chose il serait venu avec moi. Car elle elle commente pas ni rien, et il préfère y aller avec moi de toute façon. (ça c’était mignon ;-))


Et puis vendredi il m’a proposé d’aller au parc ensemble (il faut croire qu’il essaie de se rattraper… ;-)).
Ce qui devait être une petite balade s’est transformée en rando loin dans la campagne. On s’est retrouvés à 15h (au parc des Champs elysées, à mi chemin hihi), et je suis rentrée chez moi ers 20h lol. Je me suis pris des orties, on a marché sur la route alors qu’il y avait pas de trottoirs et que les voitures arrivaient super vite (je lui ai bien montré à Jérèm qu’il fallait se mettre côté face des voitures !), j’ai failli me prendre plein de fois aussi des vélos sur le chemin de balade… Mais c’était sympa. Lol
On a pris le soleil, j’ai vu des paysages sympas, dont un petit village, et on a bu des diabolos menthe (il faisait trop chaud, j’avais trop soif !! Heureusement qu’il y avait ce petit café à côté d’un de ses lycées. C’est moi qui ai payé du coup, car Jérèm avait rien pris sur lui. Et comme il fallait un montant d’au moins 5 euros pour la carte, on a pris deux tournées ;-)). Il faisait super chaud du coup, ça fait du bien !! (même si ça donne trop soif hihi)
Il y a par contre deux-trois choses qui m’ont soulé. La première, c’est quand parlant de notre projet camping, il refuse de dormir avec moi (car il y a plusieurs compartiments dans la tente), et aussi à un moment il m’a touché pour que je me décale (cf vélos), et il a sorti « non mais je vais pas te prendre dans mes bras ! ». Connard. Ce côté friend zone me soule un peu beaucoup lol.
Et l’autre truc, c’est qu’il a beaucoup parlé, notamment d’amour (ou plutôt du fait qu’il savait qu’il allait rester seul, et qu’il n’avait même plus envie d’être en couple, qu’il était bien tout seul, et qu’aucun de ses relations ne lui avaient fait vraiment aimer ça, même avec sa super ex…), et, même si c’est intéressant, même si j’écoute, c’est toujours lui qui parle, lui qui raconte ; et moi quand je commence à parler aussi de tout ça, de ce qui me préoccupe etc, il s’en fout. Du coup je me rend compte que je me confis pas vraiment au final, car je me sens pas vraiment écoutée…
A la fin, quand on s’est dit en revoir, comme on ne se voyait plus avant mon départ (en vacances), il a insisté pour que je remette Snapchat, « juste pour les vacances !! ». Il m’a supplié plusieurs fois (« comment je vais faire ?!! »), mais j’ai dit non. Et même si j’hésite toujours encore, j’ai bien fait. (du coup on s’est envoyés des sms et des photos hier et aujourd’hui…hihi)


Et puis hier, surprise, alors que je prenais le petit dèj (vers 10h30. Ben quoi, c’est les vacances ! ;-)), Lise m’envoit un sms, pour me demander si ça me dit qu’il vienne me voir ici !
Du coup ils sont venus, avec Aurore et Chipie (qui a pleuré, deux fois hihi). On a mangé au Golden bien sur (et bu des Cosmos avec Lise ;-)), on a pris des gateaux chez Poulaillon qu’on a mangé à l’appart pendant qu’Aurore faisait la sieste, on a regardé deux replays des Reines du shopping (Yann dormait aussi hihi), puis on est partis faire un tour au parc (encore ;-). Mais cette fois, rien que le parc ! hihi). Aurore a fait une balade en poney, et a bien profité des jeux. D’ailleurs elle a pleuré car elle ne voulait plus repartir (et elle avait soif, et plus envie de marcher ;-)). Elle a été excitée toute la journée, c’est l’effet de S…. ;-)
Ils sont repartis vers 20h, du coup ça a bien rempli ma journée. C’était très sympa ^_^



Demain c’est le départ donc.
Je vais d’abord sur Lille voir le courtier et peut-être la banque (je vous épargne le stress du courtier qui me répondait plus !!!!), puis je rejoins mes parents en touraine.
Ensuite je rentre quelques jours avec eux, et je repars pour une semaine dans le Médoc, rejoindre Lise et Yann. Je rentre ici, puis ensuite on part normalement avec Jérèm (la date ne cesse de changer par contre…lol. On verra si ça se fait. Si ça se fait c’est bien, sinon c’est bien aussi).
Je me suis réservée au 5 jours dans un hotel thalasso au Touquet la semaine d’après, la semaine du 15 aout ; mais je sais pas encore si je vais vraiment y aller, car ça a un coût. On verra à ce moment là si j’en ressent le besoin ou pas…

Ecrit par satc, le 17/07/2016 @ 00:18 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Samedi 02 Juillet 2016 ::

Big step
C’est fou comment les choses peuvent vite changer parfois. Comment on peut passer d’un état de désespoir, à une grande nouvelle. Mercredi, ça y est, j’ai signé un compromis de vente pour un appart. Sur le seul appart pour lequel j’avais eu un coup de cœur (dès les photos sur le net), mais qui était un peu hors budget. Finalement mes parents m’aident un peu plus (c’est vraiment énorme ce qu’ils font quand même !), et j’ai fait une proposition à 161000 euros. Je vous épargne les milliers de questions et d’hésitations que j’ai eu, pour faire une offre d’abord, puis pour faire une offre à 160000 ou à 161000 euros.

Finalement, avec l’appui de mes parents également j’ai bien fait une offre le jeudi matin, à 161000 euros, et le soir même j’avais un appel de la dame de l’agence immobilière, pour me dire que je pourrais ouvrir le Champagne avec mon père, car mon offre avait été acceptée par la propriétaire. J’aurais dû être folle de joie, mais j’avoue que cette nouvelle m’a énormément… paniquée. Je me suis vue endettée, avec plus d’argent de côté, et des travaux peut-être à faire, que cette fois je devrais payer, pas comme en location… J’ai aussitôt appelé Eva, qui m’a écoutée et conseillée pendant plus de 2h (même qu’à un moment il y a eu un orage de fou, je me suis réfugiée dans les wc car je ne l’entendais plus hihi), qui a fait des calculs avec moi, et a demandé aussi des précisions à Chris parfois sur certains « détails » (sur les AG, le chauffage au gaz…). Je ne la remercierai jamais assez pour tout ce temps qu’elle a pris pour m’écouter et pour m’aider, concrètement. Merci, merci, merci !

Du coup rassurée, j’ai pris rdv avec le courtier, la dame de l’agence, j’ai réuni toutes les pièces, et mercredi dernier je suis retournée à nouveau à Lille, à nouveau avec mon père ; mais cette fois pour signer le compromis de vente ^_^. Et même que je suis super contente. Car non seulement il est trop beau cet appart, je m’y vois trop (on s’est échangé quelques mails avec la proprio, car elle proposait de me vendre aussi des meubles, et elle m’a souhaité autant de bonheur à y vivre qu’elle même en avait eu. C’est gentil ;-)), et il est trop bien situé. J’attends encore la signature définitive tout de même pour vraiment m’enflammer hihi. Du coup pour fin aout c’est un peu juste, donc je vais essayer de déménager pendant les vacances d’octobre.



En parlant de vacances (transition ;-)), c’est bientôt les grandes vacances !! Les vacances d’été ! Bon, ça il faut se le rappeler, que c’est l’été car, c’est simple, j’ai jamais vu un été aussi pourri depuis… toujours. Mes parents prenaient le train aujourd’hui pour partir à St Jean de Luz, j’espère qu’ils auront meilleur temps car là je me crois vraiment plus en automne. Je veux du soleil, je veux de la chaleur !!!!
Heureusement que c’est bientôt les vacances, car au boulot ça devient dur. Vendredi je me suis embrouillée avec la directrice (je lui ai posé une question et elle m’a reproché de pas lui avoir demandé avant de commencer l’entretien, et du coup elle a carrément repris l’entretien ! C’est ce qu’elle devrait faire remarque, on est tous d’accord sur le fait qu’elle est surement mieux en conseillère, en chef elle est merdique en tout cas !!), j’étais à deux doigts de fondre en larmes, de rage. Et j’étais rouge fluo tellement j’étais énervée. Hihi. Je sais pas comment je vais faire pour ces derniers jours de permanence, j’hésite à leur dire tous de revenir en septembre et c’est tout. Après tout il y en plein qui glandent et on leur dit jamais rien…
Jeudi matin je suis allée au centre de D. Et franchement, ça m’a fait beaucoup de bien. Je redoutais ce moment en plus, j’avais peur, de me rendre compte qu’ils m’avaient oublié là-bas, ou que l’ambiance que j’avais en tête, c’était quelque chose que j’avais idéalisé. Mais non. Non seulement tout le monde m’a dit bonjour, et ils m’ont dit qu’ils étaient contents de me revoir, et ça se voyait. Et ce que j’ai ressenti, ça m’a marqué, c’est de la bienveillance. Les gens qui sont bienveillants, avec tout le monde. Les nouveaux, les contractuels, les titulaires… Et la chef, elle a beau être toujours un peu rigide et autoritaire (et c’est toujours les mêmes personnes qui râlent en réunion et de la même façon, ça n’a pas changé depuis 3 ans, c’est fou hihi), elle est juste. Et même qu’on a fait les secteurs, que c’était pas évident de faire en sorte que ce soit juste pour tout le monde, qu’on a dû en parler très longtemps, mais que tout le monde a été pris en compte, de la même façon. Et même que les gens ont bien rappelé à plusieurs moments que moi par contre je devais rester dans le centre par rapport au permis. Et qu’à un aucun moment je me suis sentie attaquée par rapport à ça. Personne ne m’a même demandé « mais tu l’as toujours pas passé depuis la dernière fois ?! », ce que j’aurais pu comprendre. Et le mieux, c’est que je sais qu’on n’en parlera pas non plus derrière mon dos. Ca fait du bien d’être avec des gens qui vous veulent du bien. Et ce que j’ai retrouvé aussi, et auquel je ne m’attendais pas, c’est une envie de… travailler. Oui, c’est con, mais ça m’a motivé pour la rentrée, ça m’a donné envie de m’y remettre, vraiment, de lancer plein de choses. Car cette année, il est clair que je ne m’y suis jamais vraiment mise. Entre le surmenage, et le fait que j’avais la tête ailleurs (sur Jérèm lol), je reconnais que je n’ai fait que le minimum. Lors de mes entretiens j’ai fait tout ce que je pouvais, mais je n’ai jamais été force de proposition ou autre. (Ceci dit, rien qu’en terme d’entretien, j’ai du en 3 fois plus que sur l’année à D…) Pour finir j’aurais donc l’année prochaine le collège dans lequel j’intervenais déjà il y a 3 ans (la principale adjointe est super cool !^^), et une partie d’un lycée GT. Les deux dans le centre ville, parfait. Honnêtement, si on m’avait demandé ce que j’aurais préféré, ça aurait été ça. Donc c’est juste super !


Mais revenons en aux vacances ;-). Normalement, j’ai trois semaines de prévu du coup. La semaine du 18 juillet je pars en Touraine avec mes parents (en location cette fois du coup…), puis j’enchaine sur une semaine en camping vers le Mont St Michel et la Baie de Somme avec Jérèm, et je finis par une semaine avec Lise et Yann dans le Médoc.
Je dis normalement, car c’est pas sur que la semaine avec Jérèm ça se fasse hein. D’ici là je peux encore piquer une crise… Cette semaine je suis passée encore par plein d’états différents, pour changer. Lundi soir, on est allés manger à la Pataterie (j’ai pu ENFIN utiliser mon bon de réduction !) puis au ciné voir la Reine des glaces, et c’était bien. On parlait de mon départ (il disait qu’il s’était abonné à Netflix, en prévision de mon départ), et il s’est énervé quand je lui faisais à nouveau remarquer que je vais pas lui manquer vraiment et qu’il va vite passer à autre chose (surtout qu’il a déjà un nouveau groupe d’amis dans un de ses collèges, même s’il me répond à chaque fois que c’est pas pareil, que c’est superficiel et que quand il sera seul il sera trop triste en pensant à moi…), il m’a alors sorti « Arrêtes de penser que je suis insensible ! ». Il a aussi ajouté « tu t’es pas rendu compte que ma dépression ça coïncide avec les muts, Chloé ?! » (en disant mon prénom en entier, pas bon signe).
D’un côté ça me fait plaisir tout ça, comme quand il dit que je suis irremplaçable (comme à mon anniv avec Lise et Yann et que je parlais justement de ses nouveaux amis du collège) ; mais il y a une partie de moi qui a dû mal à y croire. Je sais qu’il s’attache vite, à plein de monde, et qu’il recherche les « paillettes ». Même s’il dit justement qu’il en a marre que 90% de ses relations soient des relations superficielles, ou encore que moi je le connais sans sa façade, que je le connais plus que la plupart des gens et même plus que beaucoup de gens qui le connaissent depuis longtemps. On disait aussi lundi soir qu’il adorait me vanner, et il disait qu’il faisait ça qu’avec les gens qu’il aime vraiment bien (c’est plus de l’amour, c’est de l’adoration alors hihi), citant sa meilleure pote et son amie avec qui il est parti en Italie. Lundi soir il disait aussi qu’il allait devoir ranger les photos de nous qu’il y a sur son buffet chez lui aussi, et supprimer nos photos sur FB, que c’était vraiment comme une rupture. Mais je crois que c’est ça le problème, le « comme ». Cette subtilité qui change tout… Surtout que mercredi et vendredi il m’a parlé de filles, et je me suis sentie à nouveau super conne de m’imaginer des choses. Le pire, c’est que c’est toujours quand je suis loin de lui que je me fais des films. Quoiqu’il en soit, il faut vraiment que ça cesse.



Mercredi qui arrive, je ne serai pas encore en vacances (je le serai le 13 juillet), mais Eva bien me voir, jusqu’à vendredi, c’est trop cool ! ^_^ Elle vient d’abord me voir ici, puis on repart jeudi et vendredi sur Lille. On va dormir à l’Hôtel du Casino Barrière en plus, c’est trop la classe !! Faut que j’en profite car après j’aurais plus l’occasion de faire beaucoup ce genre de choses, après, avec mon achat d’appartement, ça sera surtout pates party hihi.

On parlait d’Eva aussi lundi soir avec Jérèm, et il me disait qu’il était trop stressé de la rencontrer. Qu’il en avait envie, car il savait à quel point c’était une personne importante pour moi ; mais qu’il serait trop stressé, et gêné, et même surement tout timide. Car il a l’impression qu’avec tout ce que je lui ai dit, elle le connaîtrait, même mieux que lui même. Hihi. Et qu’il savait que du coup il ne pourrait même pas faire ses « tentatives de séduction » habituelles de quand il rencontre de nouvelles personnes. C’est vrai que je comprends ce qu’il veut dire, et je me souviens quand Eva avait rencontré Fred et qu’il lui avait parlé de Marine mais qu’en fait elle connaissait déjà tout. Ca doit être en effet perturbant de rencontrer quelqu’un qui sait déjà plein de choses sur toi, dont tes failles, sans l’avoir jamais vu. Mais j’ai tenté de le rassurer en disant qu’Eva c’était bien la personne la plus gentille au monde, et aussi la personne qui jugeait le moins.


Sinon, pour en finir avec Jérèm, en plus de parler de filles, il m’a aussi soulé cette semaine, avec son bal de fin d’année. Il y est allé jeudi soir, et ça m’a déçue tout ça. Car il m’avait invité au début, et là, plus rien, juste lui et sa bande de potes… Il m’a envoyé un sms en plus pour me dire qu’il venait de danser sur Cotton eye joe avec la principale. Et le lendemain, il est passé au boulot et a commencé à m’en parler, à me dire que c’était trop beau, qu’il avait passé la journée avec une fille qui lui avait fait une crise car il avait dansé avec une autre (lol), et qu’il faudrait qu’il me montre les photos. J’ai envie de lui dire que c’est pas la peine. Moi danser c’est ce que j’aime le faire le plus au monde, et cette année je suis allée en boite deux fois, et maintenant c’est surement fini pour le reste de l’année. Car moi je suis pas invitée aux mariages ou à des bals. Alors son Cotton eye joe il peut se le mettre où je pense…

Bref du coup lundi ça allait très bien, et vendredi j’étais à nouveau énervée contre lui, et déçue. Au moins cette relation n’aura jamais été routinière, ça c’est sur…hihi
Ecrit par satc, le 02/07/2016 @ 22:09 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Samedi 11 Juin 2016 ::

Après la pluie...
Bon, actuellement, ici après la pluie vient souvent la pluie, mais passons ! ;-) Ca va mieux. Heureusement, car cette semaine a vraiment pas été facile. Mercredi, j’ai un peu (euphémisme) touché le fond.


En fait, mardi soir je suis allée dans le nord, j’ai dormi chez Lise et Yann (déjà, l’ambiance était un peu bizarre j’ai trouvé, mais je crois que c’est en grande partie lié au fait que déjà avant mercredi j’étais pas de bonne humeur, j’étais déjà plus ou moins blasée, j’avais pas trop d’espoir. Mais un petit peu quand même faut croire…), car mercredi j’avais prévu d’aller sur Lille, voir un courtier et visiter des apparts. Mon père m’a rejoint chez le courtier (il est arrivé avant moi d’ailleurs, car je me suis trompé de numéro… Ca commençait bien !), et on a en effet passé la journée à aller d’une agence à l’autre, et à visiter des apparts. Sauf que, avec mon budget, pas loin de la gare, il n’y a vraiment pas grand chose. Tous les agents immobiliers m’ont bien fait comprendre qu’il faudrait que je m’éloigne (« là c’est pas loin du métro (…) », j’en pouvais plus de ces phrases ! J’aurais 1h10 de train, sur place je devrais encore marcher, je peux pas prendre encore en plus le métro, et stresser tous les matins si il y a un problème car j’ai qu’un train par heure en plus). Le clos de la journée ça a été la dernière visite, à 17h30, avec la loggia et la vue horrible sur l’autoroute… Le seul truc de positif de cette journée ça a été notre petite pause Merveilleux-Diabolos menthe sur la Grande Place (juste avant la dernière visite d’ailleurs), et aussi le fait que je me suis rendue compte quand même que j’avais beaucoup de chance d’avoir mon père avec moi, qui m’a accompagné dans cette longue journée.

Mais malgré ça, ça m’a pas empêché de m’effondrer mercredi soir, j’ai pleuré comme je n’avais pas pleuré depuis longtemps (et première fois comme ça depuis que je suis ici), j’ai touché le fond.



Ce qui était « drôle », c’est qu’en plus, le lendemain, le jeudi c’était mon anniversaire, youpi !... J’ai commencé la journée avec les yeux encore larmoyants (à force d’avoir trop pleuré), sympa. Heureusement, j’avais eu la brillante idée de me dégager la matinée de libre (en même temps j’avais des conseils de classe jusqu’à 20h, pas envie bizarrement de faire 9h-20h le jour de mon anniv), ce qui m’a été quasi vital pour le coup. Et puis au fil de la journée ça a commencé à aller mieux. Déjà, quand j’ai eu Eva au téléphone, avec qui j’ai pu parler de mes problèmes d’appartement, et qui a su comme d’habitude m’écouter, me soutenir et me rassurer. Un vrai médicament ma Eva ;-).
En plus il a commencé à faire beau vers midi, et le soleil et la chaleur sont apparus, comme en été, enfin (on l’a bien attendu cette année encore !).
Bien sur y avait eu les sms de mes amis, qui m’ont fait du bien aussi. J’avais fait exprès de supprimer ma date de naissance sur FB, comme ça je n’ai eu que les messages des gens qui connaissent vraiment ma date. Et je n’ai eu aucune surprise, ce sont les mêmes qui m’ont envoyé des messages, comme chaque année, fidèles au poste <3. Et même Fanny, elle y a pensé, et s’est pas trompée de jour ! ;-) La petite nouveauté cette année c’était le sms de Jérèm du coup, qui a mis que j’étais la « meilleure COPine du monde, de l’univers, de l’espace ». hihi Il était dèg car il voulait me chanter une chanson au téléphone, sauf qu’il a appelé vers 8h30, et que je me suis levée vers 10h du coup.



Ce qui fut cool aussi, c’est que le soir je l’ai fêté avec Jérèm. Et, rien que de me dire qu’au moins j’étais pas toute seule, ça m’a fait du bien. En plus, on a passé une super soirée, on s’est bien éclatés.
D’abord on a bu un cocktail (Daïquiri pour moi ^_^), et on a mangé au Golden. J’avais pris des ribs, le truc était énorme, même moi ça m’a écoeuré pour le coup. Hihi.
Puis on est allés chez moi pour le dessert. J’ai sorti les 4 mini Merveilleux que j’avais ramené de Lille (un peu fondus mais toujours aussi bons, et j’ai ouvert (enfin non, je l’ai donné à Jérèm hihi) la petite bouteille de Champagne. Et là, je sais pas si c’est les bulles ou les cocktails qui ont commencé à faire effet bien après, mais on a commencé à être bien bourrés tous les deux, enfin, surtout Jérèm hihi.
Il avait dû mal à articuler, c’était marrant. Moi je finissais pas mes phrases. Du coup on n’arrêtait pas de dire des conneries, et de sortir des trucs bien graveleux (ça avait déjà commencé en montant l’escalier, quand Jérèm parlait des chats devant l’immeuble (qu’il a fait fuir), qu’il disait que d’habitude il plaisait aux chats « mais qu’il savait pas si il plaisait aux ch… » (féminin lol)).
Il m’a demandé de mettre de la musique aussi, j’ai mis le CD sur lequel il y a Watch out for this, qui est passé à plusieurs reprises, et sur lequel il a dansé (en descendant un peu car il arrivait pas jusqu’en bas lol).
J’ai commencé à prendre certaines cartes de mon Jeu Defifoo, et on a commencé à faire deux-trois trucs (sauf le truc avec le calcul de points par rapport à un dé, qui était beaucoup trop complexe pour nous vu notre état…), puis je suis tombée sur une carte où ça parlait de Portrait chinois, alors on l’a fait, en trouvant d’autres choses, en inversé (il disait pour moi et vice versa).

J’ai appris ainsi que comme star je serai Cameron Diaz (ça c’était mignon ^^), comme animal un koala (car c’est tout mignon et qu’on a envie de lui faire plein de câlins. Mais au début il avait pensé au paresseux lol), comme jour de la semaine le Dimanche et comme mois Juillet, comme catastrophe naturelle une coulée de boue (mdr). Au début c’était un ras de marée. Calme et puis d’un coup qui renverse tout sur son passage), comme personnage historique Rosa Parks (car je suis prête à me battre contre les injustices, et à faire passer les autres avant mon bonheur), que dans une télé réalité je gagnerai ou je serai sortie la 1ère semaine, que comme défaut je peux être têtue parfois (euphémisme), comme qualité principale la tolérance (il dit que j’étais drôle aussi ;-)), comme pays les USA et la Suisse (car je suis neutre et j’évite les conflits, je botte en touche. Mouai…), mon épitaphe « Carpe diem » ou « Alea jacta est », ou mieux « Qui va piano va sano », comme fleur un rhododendron (paraît que c’est beau…) ; que « Ah ben ce qui est sur c’est que comme style de film tu serais une comédie romantique !! », et comme livre « Les 4 filles du Dr March » (n’importe quoi, je l’ai jamais fini) ; comme pierre précieuse l’ambre (on a eu exactement la même idée), comme nain Atchoum puis Rêveur, comme objet un sac Lancel (sans surprise ;-))…
Mais le meilleur reste quand même l’objet, que je serai un gant « car on peut l’enfiler ». mdr (quand je parlais d’humour vaseux). Du coup bien sur j’ai enchainé sur le fait qu’on pouvait y mettre les doigts, puis 5, puis plus… Lui plus tard il parlait de Passe Partout donc je disais qu’il passait partout… Lui m’a sorti que moi je ne faisais pas de rentre dedans… Voili voilou.


J’ai bien aimé nos jeux de mots aussi sur le nain justement, quand il a dit qu’il était « nain-constant », et moi après qu’il disait « nain-porte quoi »… Ou quand, comme d’hab on se charriait (enfin surtout lui…), quand il m’a sorti par exemple que comme plat je serai un cassoulet (lol), ou que comme partie du corps je serai un nez… Je l’ai encore traité de connard à plusieurs reprises du coup, et aussi de con, voir de mufle… hihi



C’était vraiment une bonne soirée, on a bien mangé, bien bu, et bien rigolé. En se disant en revoir on s’est souhaité un bon week-end, et j’ai commencé à dire « On se… snappe pas ». Mais du coup j’ai rajouté qu’il y avait les MMS (lol).


Et on s’en est envoyés quelques uns hier quand j’étais avec mon père justement. D’abord moi je lui en avais envoyé un car je me suis assise au ciné à la place Numéro 13, et samedi il m’avait envoyé un sms car il était à la kermesse de sa filleule et il avait entendu Cotton eye joe et avait pensé à moi. Du coup on s’était envoyés quelques MMS (la place de la ville avec plein de monde par exemple, le jardin de ses parents car moi je lui avais montré chez moi celui chez les miens… Comme des Snaps en fait, mais par MMS hihi)




Car ce qui était cool aussi, c’est que vendredi papa est venu me voir, et qu’on a passé la journée ensemble samedi. Et c’était super sympa. A la base c’était pour aller sur Lille voir des apparts, mais j’ai préféré repousser à mercredi prochain, car je sentais que j’avais besoin d’une pause (en plus il aurait fallu se lever à 7h…).
Du coup vendredi on est allés au Mac Do puis au ciné voir Retour chez ma mère (j’ai beaucoup aimé, surtout l’aspect « relations familiales », ça m’a donné envie d’avoir des frères et sœurs, avec qui tu peux être vraiment toi-même et montrer tes mauvais côtés sans avoir peur d’être rejeté). Et samedi on a passé la journée ensemble.
On a mangé au Golden (encore ! J’ai pris un croque monsieur pensant que ce serait light, grosse erreur. J’ai beaucoup de mal à finir et j’ai mangé deux frites…), puis après on est allés « visiter » le cimetière militaire allemand, puis le cimetière militaire français. On a bien marché, sous le soleil et la chaleur. Au retour par contre je nous ai fait prendre le bus, j’avais pas la force de me taper encore 30minutes de marche. On a fini par un diabolo en terrasse sur la place, puis je l’ai raccompagné à la gare. Une bonne journée bien sympathique, et un moral qui revient ^_^
Ecrit par satc, le 11/06/2016 @ 23:00 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Mardi 31 Mai 2016 ::

Week-end solo
Ce week-end, je suis restée chez moi. Les deux jours. Toute seule. Et même que c’était de ma propre initiative. Ca faisait un bail que j’avais pas passé deux jours toute seule (je me demande même si j’ai déjà passé un week-end entièrement toute seule depuis janvier…) et j’en avais juste BESOIN. J’en ai profité pour me replonger un peu dans The Hills, pour commencer mon album photo de 2008… Pour prendre du temps pour moi. Ca m’a fait du bien.


D’autant qu’en ce moment j’ai pas trop le moral, je dirais même que je suis assez démotivée. J’ai l’impression qu’il me manque des projets. D’habitude le mois de Juin est souvent mon mois préféré, car il y a mon anniv, celui d’Eva, les fêtes de fin d’année, et l’été et les vacances d’été qui approchent. Mais là, cette année je ne le sens pas.

Déjà, mon anniv il n’y a rien de prévu pour l’instant (bon ça c’est un peu de ma faute, il faut que j’organise ça. Mais, même à 4 c’est déjà compliqué de trouver une date commune pour tout le monde, argh !), ensuite l’été… J’ai pas de « grand » voyage prévu cet été, j’ai juste une semaine prévue avec mes parents en Touraine, et une semaine avec Lise et Yann dans le médoc, c’est tout. Et puis, je me disais que c’était pas grave, car j’allais être de toute façon occupée par mon déménagement ; sauf que comme finalement je regarde pour acheter, et qu’il faut trois mois de délais au moins, je m’y suis prise trop tard pour la rentrée, je ne pourrai pas déménager cet été… Enfin bon, je pense que cette phase de démotivation va passer. N’empêche, elle est difficile quand même cette année je trouve.



Ce qui a dû jouer aussi sur mon moral, forcément, c’est qu’avec Jérèm on est sur une mauvaise passe en ce moment (enfin, de mon côté, pas pour lui lol). En fait, depuis quelques semaines il va pas bien du tout (ça joue peut-être aussi sur mon moral d’ailleurs), il a même recommencé à voir une psy ; et il a plus le gout à grand chose. Du coup, pendant ces phases (mais bon, la dernière c’était il y a 5 ans et ça a pas duré aussi longtemps) il préfère s’isoler des gens. Comme en plus j’ai supprimé Snapchat (car j’en avais marre de me prendre des vents, et je voulais voir si notre relation tiendrai toujours même sans ça…), il y a eu une période de 10 jours où je n’ai eu aucune nouvelle (pas de réponse à mon sms), et où on s’est pas vus. Mardi dernier je lui ai envoyé un sms le soir, lui demandant pourquoi il ne me parlait plus, et ajoutant qu’il me manquait (avec un emoji tout triste avec la larme à l’œil ;-)). Il m’a répondu que non, qu’il fallait pas que je m’inquiète, que quand il était pas bien il s’isolait, c’était comme ça, qu’il était pas de bonne compagnie en ce moment. J’ai répondu que moi ça me donnait l’impression de pas être importante pour lui (il m’a dit après que ça l’avait vraiment touché mes sms, et que ça l’avait presque fait pleurer lol (oui il est très sensible, surtout en ce moment… Ah oui, la semaine encore d’avant il avait quand même rêver qu’il s’était pendu sur notre lieu de boulot, et que je l’avais découvert et avait éclaté de rire en le voyant…), et il a répondu que si, mettant « ma ptite Chlo », c’était mignon.

Du coup je lui avais quand même proposé de venir chez moi jeudi soir, et on s’était vus. Pendant la soirée on a parlé forcément de son moral, mangé des quenelles énormes (hihi), et parlé pendant 3h. Il a reconnu aussi à un moment que de ne s’être pas vus pendant 10 jours c’était bien en quelque sorte, pour lui montrer qu’il me manquait… Il est parti tôt par contre (23h), car il était venu à pied, et il a profité d’un moment sans pluie pour partir.
Hier, on est retournés au ciné aussi. Ca faisait longtemps qu’on y était pas allés, les deux derniers mardi je lui avais proposé et il m’avait mis des vents, et là c’est lui qui a proposé (j’allais pas le faire). Pour changer de la Pataterie on est retournés au Windsor avant, et c’était sympa, même si on était que deux dans tout le bar. Lol. On a fini bien pompettes en plus, c’était marrant (la faute au 2 daïquiri fraise que j’ai pris. Heureusement que j’ai pas eu le temps d’en prendre un 3ème, sinon j’aurais probablement vomi hihi). Ca faisait longtemps que j’avais pas été dans cet état. J’ai pas trop compris en plus, car c’était juste deux cocktails, et c’est pas comme si j’avais pas l’habitude de boire, mais bon, se méfier des cocktails ! :-p On a parlé boulot, de mon départ (finalement il se retrouve à organiser quelque chose pour mon départ avec le boulot, le comble hihi), de sa soirée pour les 10 ans du Bac avec les gens de sa promo et de l’envie de revanche, de son amie qui le kiffe, des relations amicales et amoureuses (il a jamais présenté ses copines ni à ses parents ni a ses amis ! Car il a peur que ça devienne officiel. Phobique de l’engagement !)… Il m’a fait une petite déclaration aussi, qui peut être mignonne, si c’était de l’amitié que je recherchais… En parlant de son célibat, il a fait une réflexion comme quoi cette année il n’avait été « dévoué » qu’à moi, puis il expliquait qu’il n’avait pas voulu spécialement sortir avec une fille, car forcément on voit moins ses amis, et que ça aurait voulu dire qu’il m’aurait moins vu, et qu’il ne voulait pas moins me voir. C’était mignon au fond, mais bon, en ce moment je crois que j’ai atteint ma limite par rapport au statut de « bonne copine ». Surtout que, comme il est souvent dans la séduction, ça ne l’empêche pas aussi parfois de me lancer des allusions. Comme au ciné (on a vu Xmen Apocalypse, il l’avait déjà vu, mais c’est vrai qu’il était trop bien ! Même si j’ai eu un peu de mal à me mettre dedans, avec l’effet de l’alcool. J’étais un peu aware, pendant… Même en rentrant chez moi en fait ;-)), quand j’ai pris un carambar, et qu’il s’est rapproché de moi en disant que ça sentait bon, faisant mine de sentir et en insistant là-dessus, mais sans en vouloir un quand je lui ai proposé. Ou quand il a fait mine de mettre à nouveau sa tête sur mon épaule, ou qu’il m’a touché le genoux. Il était pompette aussi faut dire, lui à cause de sa coupette de Champagne et des pommes à la sangria de son café gourmand (qu’on a un peu partagé, il a immédiatement su que j’allais avoir trop envie des éclairs au chocolat hihi). Et ce qui m’énerve c’est qu’il me dit un truc, et juste après il sort quelque chose qui me fait vite redescendre de mon nuage. Même si je sais au fond que tout ça ça veut rien dire et que je suis qu’une amie pour lui. Première et dernière fois que je suis l’amie d’un mec comme ça.lol En parlant de Carambar, on délirait sur le fait qu’il est tout sauf beauf, même s’il disait que si, qu’il avait un côté beauf, donc je lui ai fait le test de la blague Carambar et… il a trouvé l’une des deux blagues quand même ! (sur le « nez-on »)




Bon du coup, bien sur, tout n’est pas si négatif, et il y a toujours de bons moments. Et puis même si ça retarde un peu mon projet de départ, le fait de me lancer dans un achat d’appart sur Lille, c’est quand même une super nouvelle. En grande partie grâce à l’apport important de mes parents (je voulais refuser mais ils m’ont convaincu).
Mes parents je les avait vus le week-end d’avant justement. Maman était venue dès le vendredi soir (on a mangé à la Pataterie et vu Un homme à la hauteur. Sympa, mais plus triste que ce que je pensais), et papa et Danièle nous ont rejoint samedi vers 13h. On a mangé à l’Edito (c’est moi qui ai voulu payer, 100 euros quand même, argh ;-)), puis l’aprèm papa et Danièle ont fait des « travaux » dans l’appart (posé le volet velux, regardé pour le joint de la baignoire, recoller mon cadre photo…), pendant que maman et moi on regardait Chasseurs d’appart (oui, tranquille la vie hihi). On a mangé vers 21h30 (tard pour eux !), c’était sympa tous les 4 dans ma cuisine (par contre le vin apéritif offert par Emeline j’ai pas trop aimé, trop sucré…). Ca m’a rappelé quand je vivais chez eux, et ça m’a fait du bien. Ca me manque un peu ces moments parfois. Puis on a fini devant Zootopia (j’ai lutté pour ne pas sombrer).

Et le dimanche c’était la journée découverte de ma ville avec Lise, Yann et leurs parents (et toujours mes parents donc). Sauf qu’au final les parents de Yann ne sont pas venus (ils se sont disputés en partant à Reims pendant le week-end de l’Ascension, du coup ils ne veulent plus faire de trajet en voiture ensemble… Véridique), et qu’il a fait un tel temps de merde (de la pluie toute la journée, mais VRAIMENT. Pire journée de l’année en terme de météo !), que les parents de Lise ont surtout découvert… le Golden Bar. Hihi Qu’ils ont du reste trouvé très sympa ;-). Après le repas on a bu un verre chez moi du coup, tous les 9. Ca m’a fait plaisir cette journée, malgré la pluie.



Et le week-end d’avant c’était la Pentecôte, et j’étais allée voir Eva… et la petite ! ^_^ Que j’ai pas pu approcher, car j’étais enrhumée depuis 2 jours (j’ai bien pris des cachets rapidement pourtant !), et samedi j’avais carrément quasiment plus de voix. La loose !!!! Elle est trop mimi en plus ma ptite Clotilde, elle sourit souvent quand elle dort, elle est trop choue <3. Et puis, Chris et Eva m’avaient dit d’emmener mes boules quies, mais au final elle a vachement bien dormi les deux nuits où j’y étais, et du coup moi aussi ! hihi. (j’avais prévu la liseuse sinon de toute façon ;-)). Ca m’a ravie de la voir, et ça m’a fait trop plaisir de revoir ma Eva aussi, car ça faisait quand même quasiment 3 mois qu’on s’était pas vues en plus. Le dimanche aprèm (je repartais le lundi de Pentecôte du coup) on a eu un petit moment privilégié juste toutes les deux, après un petit tour dans une brocante on s’est posées toutes les deux chez eux, à papoter. De nous, et de nos projets. J’ai l’impression que ce week-end c’était il y a des mois, déjà, mais je me souviens que ça m’a vraiment ressourcée. Je me souviens aussi de cette sensation de bonheur, de plénitude même, quand je me suis allongée dans le lit dans « ma » chambre. Ca fait tellement du bien d’être avec des gens que vous aimez, et qui vous aiment aussi comme vous êtes, pour ce que vous êtes, qui vous connaissent depuis longtemps, et qui ne vous veulent que du bien.

Sinon Chris a fait la gaffe de l’année aussi concernant la « marraine de Clotilde », c’était trop drôle. Ils ont été trop adorables tous les deux aussi, ils ont acheté du Champagne, des petits fours, et des éclairs (qu’on a mangé que le lendemain), et on a fêté ensemble mon retour sur Lille. Ca y est, je l’ai enfin fêté !! ^_^ Eva disait qu’elle avait eu deux souhaits justement pour cette année, que sa fille naisse en bonne santé, et que je retourne sur Lille. Merci Eva !! ^_^ On a été un peu pompettes aussi tous les trois cette soirée (après le Champ on a ouvert du rosé hihi), c’était marrant. (je retire ce que j’ai dit précédemment comme quoi ça faisait longtemps que j’avais pas été dans cet été là lol) Ils m’ont offert aussi des petites bouteilles de bière de la marque kékette (private joke), option large s’il vous plait (lol), et… des mousses au chocolat (cf mon presque craquage à Sunparks quand il ne restait plus qu’une mousse au chocolat et que c’est Aurore qui l’a prise).

La prochaine fois c’est Eva qui vient me voir, début juillet. Elle vient me voir, reste une nuit, puis on ira toutes les deux sur Lille. J’ai trop hâte !
Ecrit par satc, le 31/05/2016 @ 22:34 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Mardi 10 Mai 2016 ::

Week-end à Metz
Ce week-end, c’était le week-end de l’Ascension. Les établissements scolaires étant fermés, ça nous faisait 4 jours de week-end (enfin, 5 pour moi avec le mercredi !), donc on en a profité Jérèm et moi pour partir à… Metz (don’t ask ! hihi), du jeudi au dimanche.

Et ce fut un très bon week-end. On a vraiment apprécié découvrir cette ville sur laquelle on avait pas vraiment d’attentes (hihi), et qui nous a plus qu’agréablement surpris. Et en plus on a eu du super temps les quatre jours, soleil et chaleur, on avait l’impression que c’était les vacances d’été, j’avais sorti mes sandales, c’était le top. On a même pris des couleurs. Enfin, d’abord des coups de soleil ;-) (on a acheté vendredi matin de la crème solaire et un lait après soleil car on a commencé à cramer dès le 1er jour lol)



Ca me fait bizarre de me dire que je viens de passer 4 jours à « vivre » avec un mec, et ça me rend en même temps super contente de me dire que celui-ci m’a supporté ;-). (d’ailleurs c’est Jérèm qui m’a remercié de l’avoir « supporté » en premier par sms, mais c’est valable pour moi aussi)

Bon, c’est vrai qu’il y a eu quelques tensions aussi, mais je sais pas si c’est parce qu’on se connaît de mieux en mieux justement, ou car aussi Jérèm n’a pas trop le moral en ce moment (ou parce que je suis un peu chiante aussi parfois mdr).
La veille du départ il m’avait confié par sms qu’il avait repris RDV avec une ancienne psy car il va pas bien en ce moment, donc on a parlé de ça pendant une bonne partie du trajet aller (j’ai fait un peu de thérapie hihi). Il recommence à avoir des soucis par rapport à son image et son estime de lui, et il sent qu’il va bientôt faire une dépression comme ça avait été le cas il y a quelques années. Il m’a dit aussi que le contexte n’aidait pas non plus, avec les problèmes de santé de son père, ou le fait qu’en septembre je serais partie et qu’il sera tout seul….



Heureusement, après cette petite discussion c’est allé, et malgré quelques réflexions sur son physique (je lui ai dit que ça me faisait penser à la « copine » canon qui essayait des fringues dans les cabines d’essayage en disant « tu trouves pas que ça me grossit ? », alors qu’elle est parfaite, copine qu’après tu ne supportes plus lol), on a vraiment bien profité de ce week-end « estival ».




Et on a bien mangé quand même (surtout moi lol), et bien bu (surtout moi bis hihi). Enfin lui, dès l’arrivée, pour notre premier repas, il a bu sans le vouloir. Il a pris un Virgin Mojito, sauf qu’il était pas Virgin du tout (non, ce n’est pas moi qui ai parlé au barman ;-)). Sauf qu’il avait pris un médicament le matin, et pas mangé, et puis il y avait le soleil; bref, il a commencé à partir un peu, à se sentir pas bien. Heureusement, c’est passé assez vite.

J’en ai quand même profité pour glaner quelques compliments, pour le tester je lui ai dit qu’il allait carrément dire que j’étais sympa etc, et il a rajouté « Oui et même plus… ». Ca m’a prouvé qu’il commençait vraiment à partir ! lol Après on a regardé à nouveau les statuts (ça me fait penser, à un moment je lui ai demandé si il aimait les statues, pour son voyage en Norvège car j’ai pensé au Vigeland Park, et il me répond « les statuts Facebook ? »… Le mec qui décroche jamais mdr) du Vrai horoscope, et y en a un qui disait que le Balance s’amusait toujours bien avec le Gémeaux et qu’ensemble c’était de vrais gamins. hihi




La ville était une ville jolie, avec beaucoup d’espaces vert, un super plan d’eau, plein de petites places, on a adoré. Comme je l’ai répété à foison (lol), une ville où il fait bon vivre ! Bon, par contre on avait quasiment fait le tour dès le jeudi soir. Hihi.

Jeudi on a en effet quitté le restau vers 16h, sous le soleil, on s’est baladés dans le centre ville, on est rentrés dans la Cathédrale, puis on est allés sur les quais et on a marché le long du parc avec le plan d’eau, un long moment avant d’arriver enfin au jardin botanique (où Jérèm a commis la folie d’entrer dans les WC publics de l’horreur lol. Et où il a pris une photo de moi où il me trouve trop bien, alors que je fais une pause ridicule. Ouai le sacre du printemps c’est ça… Mais le cadre était magnifique ça c’est vrai), puis on est retournés dans le centre ville où on a pris un verre en terrasse (diabolo pour lui, mojito pour moi), au soleil, en parlant longtemps de relations amoureuses.

Du coup Vendredi on est allés au zoo, Samedi on a pique niqué vers le plan d’eau et on a fait un tour à la fête foraine (en même temps on était sortis vendredi soir donc on s’est levés vers 11h, et la journée a commencé vers midi), et Dimanche on a brunché et on s’est posés à nouveau dans le parc, avant de repartir vers 17h.

Et puis le soir on a pas chômé non plus (vieille expression des années 40…), jeudi soir on a mangé dans un petit restau italien (dans lequel on est retournés vendredi soir car leurs gnocchis aux 4 fromages étaient trop bons. Moi jeudi j’avais pris une pizza, et j’ai même pas fini la moitié par contre, c’était un peu nul j’avoue. Jérèm m’a encore un peu engueulé, surtout que je fais toujours le coup le soir…), puis on a bu un verre dans un bar dansant (mais avec de la musique Disco (musique préférée de Jérèm lol), et personne qui dansait). Et vendredi et samedi on est allés danser au Bar Latina, et c’était top, surtout le 2ème soir. Jérèm d’ailleurs était toujours à fond encore après, arrêtant pas de dire « On y retourne demain soir ? », « On y retourne le week-end prochain ? », et que samedi soir on s’était vraiment lâchés tous les deux et qu’on avait été en transe. Il m’a dit aussi qu’il avait aimé me montrer qu’il pouvait se lâcher, car c’est vrai que les autres fois où on est allés en boite la musique lui plaisait moins, donc là il disait qu’il m’avait prouvé qu’il pouvait se lâcher aussi. Moi j’ai bien aimé qu’on se lâche et qu’on s’éclate, mais surtout, que pour une fois il était vraiment avec moi et qu’avec moi, qu’on était ensemble. Du coup même le ventilo contre lui, défaisant sa coiffure ça ne l’a même pas trop gêné ! hihi. Il a fait l’effort aussi samedi soir de venir avec moi plusieurs fois dans la salle Disco, c’était cool. Même si ça se voyait que ça le faisait chier. Lol. Le pire c’est quand il y a eu « Sans contrefaçon », là de moi-même je l’ai sorti de là, car, comme on disait après, même pour moi il n’aurait pas pu. hihi




Du coup on a réservé un appart sur Air Bn'B, et c’était sympa. Petit, mais bien fonctionnel. Et puis il faisait frais dedans, c’était bien, car en rentrant dimanche soir il faisait une chaleur de folie à l’appart, étouffant ! Le seul point négatif c’est que Fred (notre hôte, que moi seule j’ai vu du coup, vu que Jérèm cherchait une place pour se garer) nous a laissé pour la douche qu’une serviette… Du coup Jérèm s’est essuyé avec… le tapis pour les pieds. Pas cool. On a oublié d’en acheter une en plus. Enfin, on en a acheté une, mais pour le parc. Ah puis le bruit aussi, les voisins faisaient trop de bruit le matin, ça c’était lourd. Mais sinon ça allait ! hihi





Pendant ce long week-end j’ai aimé : les trajets en voiture en décapotable, sous le soleil, avec du kuduro en bande son (on a remis plein de fois encore « Tête, épaules, genoux, pieds » hihi. Cette fois ça va, il a pas loupé de sortie d’autoroute par contre. Enfin, vendredi soir après le zoo c’était dur, Jérèm trouvait pas de place, a loupé l’entrée du parking, et commençait à péter à moitié un câble (on s’est même retrouvés sur une voie cyclable lol), mais sinon ça a été ;-)). J’ai aimé la balade en ville et le long du plan d’eau, puis dans le jardin botanique, la première terrasse. J’ai aimé la journée au zoo : la méga queue évitée (pas très cool mais pour le coup j’en ai pas voulu à Jérèm car ça m’a bien arrangé aussi… Le petit filou… :-p), les animaux, les granité goût Cola (je lui ai offert le sien d’ailleurs), l’heure pendant laquelle Jérèm ne devait pas me critiquer du tout (il a dû se « mordre la langue » quelques fois, mais il a tenu bon), le vivarium (brrr. Moi j’aime pas !), la chaleur et l’ombre (heureusement), le pollen (ah non, ça j’ai pas aimé, c’était trop relou, j’ai eu les yeux rouges toute la journée, et le nez pris), le spectacle final avec les tigres (Jérèm a eu un méga coup de barre juste avant par contre, il a commencé à mettre sa tête à nouveau sur mon épaule pour dormir, et je lui ai foutu malgré moi un petit vent, car il commençait à faire froid dans la salle donc je voulais remettre mon gilet, qui était dans son sac, et qu’il a sorti du coup, au lieu de rester sur mon épaule. Ca l’a vexé je crois, et quand j’ai dit qu’il pouvait se remettre pareil il a refusé. Pourtant il était vraiment crevé, à dormir sur son siège avec la tête qui tombait et tout hihi).

J’ai aimé nos soirées au Bar Latina, où on a bien dansé, et où l’ambiance était sympa, et les gens cools et dans nos âges. J’ai aimé la première soirée quand on a entendu Watch out for this (Jérèm y croyait, il a eu raison. Hihi. Par contre c’est encore moi qui l’ai reconnu en premier ;-)), et j’ai encore plus aimé la 2ème soirée, car il y avait encore plus de monde, encore plus d’ambiance, des musiques toujours super biens (certaines sont revenues, d’autres étaient différentes), et qu’on s’est vraiment lâchés. On était en effet en transe quand on a entendu à nouveau Watch out for this ^_^. Et puis j’adore aussi la dernière de Sia (Cheap thrills). Et quand les deux ventilos étaient allumés et que j’étais pile au centre dans l’axe, c’était juste trop bon ! Oui parce que sans ventilo au début de la soirée c’était vraiment dur, d’ailleurs on est sortis, et si y en avait pas eu après on serait tous tombés comme des mouches. Jérèm nous a sauvé (moi et une autre fille qui lui a demandé) d’ailleurs, il a remis droit un ventilo qu’un mec avait baissé juste pour lui.
J’étais trop à fond aussi quand j’ai dansé sur « Oïe oïe oïe » (lol), ou encore sur Eve (I got what you need…) dans la salle Oldies, ou tous les deux sur « Sapés comme jamais » de maitre Gims. Je me suis amusée à faire le robot aussi un peu. Mdr. Mais ça n’allait pas trop sur ce genre de musique. hihi


J’ai bien aimé qu’il me donne souvent des chewings gum, une pomme, et qu’il porte mes affaires aussi, c’était trop gentil (c’est lui qui avait un grand sac).

J’ai bien aimé aussi le fait qu’on se raconte toujours de plus en plus d’histoires sur nos vies (enfin surtout lui ;-)), plein d’anecdotes. Qu’on se découvre de plus en plus en fait. Même si j’ai l’impression parfois qu’on se connaît déjà super bien (cf aussi mardi matin quand j’ai servi du café en réunion et qu’il faisait exprès avec une autre collègue de ranger ses affaires au cas où j’en mettrais partout et qu’il a dit « je te connais vraiment trop bien quand même! »).

J’aime bien quand on se raconte nos anecdotes sur des membres de nos familles, nos amis, notre passé; mais aussi quand on parle de sujets « plus sérieux ». Comme jeudi à la terrasse, quand on parlait des relations amoureuses. Du fait qu’il est pas trop câlin, et qu’il déteste tenir la main etc en public, qu’il trouve ça trop ridicule. De son ex, encore. J’insistais sur le fait qu’il l’a toujours dans la tête et qu’il se repassera encore des choses entre eux, que c’est la femme de sa vie ; mais il me disait que non, que s’il ne s’était rien passé le week-end d’avant (il a passé la journée et la nuit avec elle), c’était car il s’était rendue compte qu’avec elle ils passaient leur temps à s’amuser etc mais ne discutaient jamais vraiment ; qu’elle, elle est encore plus inconstante que lui, et que lui veut désormais construire vraiment quelque chose (bon, et accessoirement aussi car elle a un mec lol. Ce qui ne l’a pas empêchée de lui tendre quelques perches…). Enfin, pour moi c’est pas fini quand même tout ça… Ou quand on parlait des enfants aussi (on en veut pas tous les deux, on est encore trop égocentriques hihi), et de comment on se voyait, moi je disais qu’il me faudrait un homme qui soit autoritaire etc… Il m’a fait la remarque aussi que, souvent, les hommes grossissent et se laissent aller suite à la grossesse de leur femme, plus que les femmes elle-même, et c’est pas faux. On a parlé de nos cicatrices aussi. Hihi Il m’a fait bien rire aussi quand il me racontait à l’aller que quand il était petit, en voiture, il disait « maaïs, maaaïs, maaaïs… » à chaque fois qu’il voyait un champ de maïs, et que sa mère en pouvait plus.


J’ai aimé notre pique nique au parc samedi midi, avec la nouvelle serviette (même s’il m’a dit que je puais le saucisson lol. Ca sortait du cœur), quand je lui ai lu les cartes, ou plutôt tenté de lire les cartes, car c’était très laborieux. Je ne sais pas si j’ai vraiment répondu à sa question du coup (il en avait 3 en plus mais n’a pas voulu me dire), j’ai mis beaucoup de temps, et c’était très confus… Mais c’était positif dans l’ensemble. Y avait beaucoup de cœurs d’ailleurs. A un moment je commençais à dire « je vois une femme…. », et aussitôt il a recommencé à dire « oui, je vois une femme qui va partir» … (il m’a ressorti qu’à ma place il aurait renoncé à sa vœux aussi, oui bien sur, on y croit).


J’ai aimé la fête foraine, le train fantôme et les petites montagnes russes (où on était à 4 et « jamais aussi proches » selon Jérèm (ce à quoi j’ai répondu « ben si, on dort ensemble » lol), même si on a mis 40000 ans à se décider pour quelle attraction faire, car on est tous les deux malades dans 90% des attractions. J’ai aimé le petit moment où Jérèm a essayé d’attraper un Olaf dans les machines à pinces, et qu’il a dit que s’il l’avait eu il l’aurait donné à Aurore (c’est chou). J’ai aimé qu’on soit allés juste après à Burger King, alors qu’on faisait la queue sur un stand dans la foire. Mais les mecs étaient vraiment au ralenti, ce qui a fait péter un câble à Jérèm, qui m’a proposé Burger King (ce que je n’ai bien sur pas refusé ^^).


J’ai aimé nos vannes (enfin c’est surtout lui qui me vanne en fait), et le fait de lui dire que c’était un connard, voir même un mufle (je savais plus quoi répliquer lol). J’ai aimé nos jeux de mots pourris (c’est moi qui ai gagné avec mon « Metz alors » ;-)), ou son « ben je peux aller plus vite » quand je lui dit en voiture que c’est Laon (se prononce « len »). Ou encore quand je l’appelais « El dictator » et qu’il me répondais à chaque fois que « non, j’ai pas tort »… Et puis il a compris aussi que mon père faisait référence à Stéphane Bern dans son sms à propos du Luxembourg (on n’y est pas allés finalement) J’ai bien aimé me foutre de lui suite à nos coups de soleil, et à la trace de ses lunettes sur le côté… On a pris des coups de soleil dès le 1er jour, jusqu’au dernier jour. Je lui ai bien sur répété plein de fois qu’il aurait du mettre de la crème solaire :-p. Et on a mis plein d’après soleil aussi.
J’ai aimé qu’il m’appelle désormais « Poulette » (après « ma poule). C’est vrai qu’il ne m’appelle plus trop par mon prénom en entier, même s’il disait qu’il trouvait que c’était beau comme prénom.

J’ai aimé le délire sur la prostituée qui ressemblait à une collègue (et pas juste parce qu’elle était aussi d’origine maghrébine !! ), et dire alors la même chose pour une autre femme en boite qui par extension nous faisait donc penser à la documentaliste du boulot. J’ai aimé le fait qu’il m’ait donné une chance en me laissant prendre le coca du Burger King dans la voiture.

J’ai aimé le brunch dimanche matin, en plein soleil (c’était un peu dur par contre), et la dernière pause au plan d’eau. J’ai aimé jouer aux cartes tous les deux (j’ai découvert un jeu dont j’ai déjà oublié le nom), manger sa dernière pomme (on s’est un peu embrouillé mais il a insisté pour que je la prenne finalement), fermer les yeux et rester allongée dans ce beau parc, et profiter une dernière fois de ce moment paisible.



J’ai aimé notre trajet de retour en voiture, où on n’a pas arrêté de chanter et danser pendant tout le trajet. Sur Papi chulo (j’ai pas fait les « Mmmmm » par contre, no way ;-)), Watch out for this, Rabiosa, Till the word ends, Scream and shout (vague Britney Spears ;-)), On the floor, Play Hard… C’était marrant aussi car souvent on chantait « hé hé hé hé…. », puis la chanson d’après c’était « ah ah ah ah… » lol

J’ai aimé aussi quand il disait que parfois il criait dans sa voiture et que ça faisait du bien, et que j’ai essayé avec lui (mon cri est parti dans les aigus). On s’est remis aussi « I haven’t met you yet » plusieurs fois et on a bien chanté, c’était marrant. Jérèm disait que ça faisait un bon trio. Hihi. J’ai aimé quand on faisait le cœurs aussi au moment où ça commence à faire « love, love, love… ». On a donc aussi remis « She wolf » de Shakira, aouhhh !!… ;-) Et on a chanté aussi sur « A nos actes manqués » quand même, version Matt Pokora ! hihi

Au début on était toujours en décapotable, sous le soleil, les cheveux dans le vent ; puis on a fait une pause sur l’aire d’autoroute (chocolat, et brownies qui restaient), et on a remis le toit, car il a plu peu après (on aime tous les deux l’odeur après la pluie l’été ;-)).

En arrivant près de chez moi il m’a demandé si j’avais bien aimé le week-end et j’ai répondu que « oui, le cadre avait été sympa », du coup il m’a traité de morue (lol) et m’a jeté avec mes affaires. Hihi Il a dit aussi qu’on aurait pu passer la soirée ensemble en fait. Mais bon, il était déjà 20h et moi je devais me lever le lendemain matin…




Malgré tout ça, d’un côté c’est quand même bien que je parte je pense. Car cette relation m’empêche totalement d’envisager une autre relation, une relation amoureuse, car je suis trop concentrée sur lui. Déjà qu’à la base je suis plutôt fermée, ça ça n’arrange pas les choses… Et puis je crois que c’est pareil pour lui aussi, quand il dit qu’il « verra en septembre », que « pour l’instant je ne suis dévoué qu’à toi ». Même si c’est sur le ton de l’humour, c’est pas faux. Car ici, en dehors du boulot, on passe notre temps ensemble que tous les deux, on n’a fait aucune autre rencontre. Et le problème c’est que ça nous va très bien, trop bien je pense…





Sinon Mardi et mercredi juste avant mes parents sont venus (maman dès le mardi soir, comme d’habitude), et ça c’était cool aussi.

Mardi soir avec maman on a fait encore une combo deux films (et avant on est allées au MacDo, merci maman, j’en avais trop envie depuis le temps !!^^), Adopte un veuf, puis Les Visiteurs. Le deuxième, j’ai trouvé ça nul, j’ai pas du tout accroché, j’étais pas dans le truc ; par contre j’ai bien aimé Adopte un veuf, c’était bien marrant, et ça donnait une belle leçon de vie, d’optimisme, sur les relations humaines.

Et mercredi papa nous a rejoint, et on a fait un tour à la librairie, dans quelques boutiques de vêtements (ils m’ont acheté un haut alors que j’ai insisté pour payer…), puis on a mangé au Café de l’Univers, avant de partir après (après un petit passage par chez moi pour reprendre leurs affaires) au parc. Il commençait à faire super beau, donc c’était trop agréable. On s’est posés d’abord sur un banc à l’ombre, mais avec vue sur le lac (ça arrangeait papa car il aime pas le soleil hihi), mais il a commencé à faire froid, donc on est ensuite allés au soleil. J’ai lu un peu le Maxi de maman.

Puis vers 16h on est repartis, moi à l’arrêt de bus sur le pont de la gare, où on s’est dit enrevoir avant qu’ils ne repartent prendre leur train. Ca m’a fait tout bizarre de les quitter, une impression de bonheur, et de tristesse aussi. Ces derniers temps je me dis souvent qu’un jour ce sera nos derniers instants ensemble, ce qui me rend triste. Mais c’est aussi ce qui me fait en profiter au maximum. Je les aime <3.


Ecrit par satc, le 10/05/2016 @ 14:44 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Samedi 30 Avril 2016 ::

Les cartes ont parlé (Le retour)
Ce week-end je suis allée dans le nord.
Samedi aprèm c’était cool, on s’est fait un Spa avec Lise, Géraldine et Séverine. 2h de spa privatif, sauna, hammam, jacuzzi, c’était bien.

Puis l’aprèm et le soir, Séverine a ressorti ses cartes et son livre, et nous a lu « l’avenir ». On a noté tout ça sur un petit cahier, pour vérifier dans quelques années si c’était vrai ;-).


Alors, me concernant, c’était assez confus.
En fait, quand elle a tiré les 23 cartes je suis sortie dans le jeu, mais il y avait aussi beaucoup d’hommes. Hihi. Les quatre valets, et les quatre rois. Et moi entre deux valets (entre deux hommes, fou rire de Yann et Steve, les mecs…)… Du coup c’était assez compliqué d’avoir une lisibilité et une interprétation claire, plusieurs interprétations sont possibles.
Mais en gros, Séverine m’a dit que j’aurais bientôt une déclaration d’amour d’un homme brun, qui va me surprendre énormément et me bouleverser. A la suite de ça on sait pas si ça va aboutir de mon côté ou pas. Ca ne serait pas dans le monde professionnel.

Elle m’a dit aussi qu’elle voyait un autre homme, aux cheveux clairs cette fois, pas équilibré, qui pourrait aussi se déclarer ensuite ; ou alors c’est la même personne. Bref, assez confus, mais il y a de l’amour.
Sauf que, quand elle a tiré les cartes pour ma question (est ce que je vais trouver l’amour ?), il y avait des cœurs dans mes pensées et tout, mais… que du Pique pour la réponse finale. Dont le 10 de Pique, signe de rupture, ou d’un changement irrévocable. C’était assez complexe à nouveau car tout le jeu était positif sauf la réponse à la question. Lise a dit que peut-être j’avais pensé à quelqu’un intentionnellement. Et donc dans ce cas ça veut dire que même les cartes me disent qu’il faut que je passe à autre chose. Hihi


En tout cas il va y avoir une fin de relation, c’est sur. Et il devrait y avoir de l’amour, mais avec qui, on sait pas. Peut-être que ça sera fera mais que ça durera pas, peut-être aussi que c’est quelqu’un de pas libre, peut-être que ça se fera mais pas avec la personne avec qui je pensais, peut-être que ça se fera mais que je perdrais une autre relation…
Elle a vu aussi que ce qui va me surprendre c’est qu’un homme au travail ne va pas aller bien, et que je vais me tourner vers une amie pour l’aider. Et aussi que si je me méfie de ma chef, il faut que je continue. Lol Elle a vu des changements aussi dans ma situation (même si ça elle le savait hihi), qui étaient source d’inquiétude pour moi (ça elle ne le savait pas par contre).


Enfin bref, résultat dans quelques années… ;-)
Ecrit par satc, le 30/04/2016 @ 14:39 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Mardi 26 Avril 2016 ::

En vrac
Ca fait tellement longtemps que je n’ai pas écrit, c’est n’importe quoi. Depuis Janvier il y a eu l’article sur le Lac des cygnes, ceux sur mon affectation, et celui sur le week-end à Prague (que j’ai mis un mois à écrire…), point.
Pourtant, il s’en est passé des choses depuis janvier, des grandes choses et des petites choses, des évènements positifs et des évènements négatifs.


Il y a eu la naissance de Clotilde, la fille d’Eva (ce qui est juste un événement de malade quand même ^_^). Il y a eu deux périodes de vacances scolaires, en Février quand je suis partie à Lyon et en Touraine, et en Avril quand je suis partie à Sunparks. 
Il y a eu les week-ends dans le Nord, les visites de mes parents, le week-end à Orléans, les 3 ans d’Aurore. Il y a eu les appels du mercredi avec Eva, et les moments avec Jérèm.


Jérèm… J’ai pas fini de parler de lui.
Pour résumer, notre relation c’est up and down, du moins de mon côté hihi. Il me met dans des états pas possibles, c’est vraiment intense (c’est ça d’être passionnée et excessive ;-)). Mais il faut reconnaître quoiqu’il en soit que j’ai des sentiments pour lui, et que mon cœur n’arrête pas de jouer au yoyo. 

D’un côté il y a notre complicité, et toutes ces petites attentions qui me font craquer.
De l’autre il y a toutes les fois où il évoque des filles jolies, et tous les vents qu’il me met, notamment sur Snapchat (ça me rend folle, surtout que je n’ai rien demandé. Ca fait 3 mois que je lui dis que je vais arrêter d’ailleurs lol). Même si, concernant Snapchat je sais qu’il a fait beaucoup d’efforts depuis le début, je lui avais fait la remarque début mars comme quoi il me foutait des gros vents (à un moment il arrêtait juste de répondre), et c’est vrai que depuis il le fait beaucoup moins. Ca c’est une qualité que j’aime chez lui, il a écouté les reproches que je lui ai faites et a fait des efforts. Comme pour le fait que j’avais l’impression que c’était toujours moi quoi proposait qu’on se voit; et c’est vrai aussi qu’il propose plus en ce moment. Comme quoi il m’écoute quand même parfois hihi.
Bon par contre arrêter de parler de filles, ça je lui ai fait des remarques plein de fois (quand je fais pas de grands sourires faux genre ça ne me gène pas j’entends), mais ça n’a pas changé. Je crois qu’il aime bien me rendre jalouse. Du coup moi je me venge, quand je parle du CPE d’un de mes collèges notamment. Hier soir d’ailleurs je lui disais que c’était trop mignon la tête que le CPE avait fait quand j’avais dit que je partais l’année prochaine, et j’ai vu la même expression sur son visage que quand je fais mon sourire forcé quand il me parle de filles. Et j’ai bien aimé quand il avait l’air jaloux quand je rigolais bien avec Greg (un collègue du boulot) pendant les vacances, ou quand le serveur à Amiens était gentil, « peut-être un peu trop ». 

Par contre il a retenu aussi que j’ai apparemment dit qu’il me faisait jamais de compliments, car samedi, à la soirée Jeux (Samedi Lise, Yann, Fred et Constance sont venus me rendre visite, et le soir on a fait une soirée Crêpes et Jeux avec Jérémy), il a fait exprès de dire la question « Vous trouvez votre voisin de gauche attirant », sachant qu’à sa gauche c’était moi. Et hier soir il se plaignait du fait que j’ai même pas relevé le fait qu’il avait mis « Oui » (on a vite compris que le seul « Non » concernait Yann, de la part de Fred hihi).


C’était un peu ma fête hier soir d’ailleurs, car j’ai eu plein de compliments pour le coup. Quand je disais que j’avais pensé à me refaire les seins et qu’il m’a répondu qu’ils étaient bien (« comme tu le vois là je te regarde dans les yeux du coup lol) (j’ai répondu qu’il les avait jamais vu mes seins hihi), ou plus tard, au ciné, que ma nouvelle coupe m’allait bien et que j’étais belle samedi soir.
Hier on  s’est en effet fait une soirée restau-ciné, comme quasi chaque mardi. On est allés au Golden, ça faisait longtemps qu’on n’y était pas allés. Malgré le temps automnal le pub était bondé, et Jérèm a vu des profs d’un de ses collèges et… notre directrice. Argh. 
On a fait nos foufous, car on avait prévu d’aller voir Blanche Neige et le Chasseur à la séance de 22h15, mais Jérèm a vu qu’il y avait une séance de Captain America à 0h01, du coup on a hésité, on a tiré à pile ou face, et finalement ce fut Captain America.

Du coup on a passé un moment dans le bar. Hihi. A parler de la soirée de samedi (Jérèm a vraiment apprécié Lise et Yann, c’est marrant, comme il disait il avait l’impression de les connaître depuis longtemps déjà. Dès le début ça a été super naturel en fait), de boulot, à lire les derniers statuts du « Vrai horoscope », à parler de mon départ et de notre relation…
Il a dit qu’il s’était rendu compte cette année qu’il serait vraiment passé à côté de quelque chose en fait par rapport à la fac. Puis quand on revoyait des photos sur son téléphone (de l’aprèm à Amiens avec les hortillonnages, de Prague, de soirées chez lui, du brunch, de Disney, de Noël etc…), il disait qu’on avait vraiment passé de super moments, et qu’il n’y avait « vraiment rien à jeter ». Il a même parlé de me faire un petit montage avec les photos, trop chou. ;-) 

Il disait aussi qu’on n’avait plus de projets, donc on s’est empressé d’en refaire. Le parc Astérix, Pairi Daisa… Y a le week-end à Metz aussi qui approche. Et mon anniversaire. C’était mignon, car le week-end où je pense le faire il a une compétition le dimanche, donc il était embêté, mais il a dit que quoiqu’il en soit il viendrait à mon anniversaire ^_^. Par contre il ne veut toujours pas venir si je fais une fête pour mon départ, il m’a dit qu’il ne voulait même pas penser à mon départ, et il maintient que ça va être trop dur pour lui et qu’il ne va pas passer à autre chose rapidement (comme je le dis).

Il m’a dit aussi qu’à Rome il avait pensé à moi, qu’il avait dit à sa pote qu’il pensait me proposer de venir avec lui là-bas, et que celle-ci a râlé car il parlait de moi. Et dire que je lui en ai voulu comme une malade car je n’ai eu aucune nouvelle pendant son voyage… Mais bon, j’étais déjà amadouée quand il m’avait dit qu’il m’avait ramené un cadeau hihi. Un porte clef, c’est trop chou ! Il m’a dit qu’il avait pensé à un mug (j’avais dit en rentrant de Prague que je regrettais de pas en avoir acheté là-bas, car j’avais cassé une tasse de NY), mais qu’ils étaient pas beaux.
Et puis quand je lui ai demandé quand c’était son bal (dans un de ses collèges), il m’a dit la date et il a aussitôt dit « tu viens avec moi ? ».

On a parlé des relations amicales aussi, comme quoi il serait trop stressé de rencontrer Eva notamment, avec tout ce que je lui disais. Il me disait aussi que lui il ne parlait jamais de moi à ses amis (lol. Par contre à moi il me raconte tout), mais qu’il ne faut pas mal le prendre mais c’est parce que pour lui ça reste entre nous. Contrairement à moi qui raconte tout, tout, tout. Hihi
Il me disait aussi que sa pote avait voulu sortir avec lui à un moment mais lui non, et je disais que la question se posait toujours à un moment donné, et il a sorti « Ah bon, et ça a donné quoi ?... », mais j’ai botté en touche, j’ai fait mine de pas comprendre, et il a répondu « Non, rien, laisse tomber, c’était bête ». 
Au ciné c’est moi qui ait payé, mais sans le code (car 0h01 argh), donc il plaisantait en disant qu’il me rembourserait en liquide, puis en nature, ce à quoi j’ai répondu « je préfère 10 euros ». lol Il m’a traité de « Mauvaise », ce qui n’était pas tout à fait faux. Moi je le traite souvent de connard remarque.


Je sais pas si c’est le fait que je parte bientôt, mais j’ai l’impression qu’on parle plus de notre relation en ce moment.
Mardi dernier, on était allés cette fois manger à la Pataterie (avant d’aller voir Gods of Egypt, qui, pour le coup était pas mal! Enfin un film qui n’est pas une grosse daube, youhou !!), et on a commencé à parler de nos qualités et nos défauts, c’était super intéressant.
C’est parti du fait qu’il disait qu’il avait du mal à dire les défauts des gens, et aussi les qualités. Du coup on a parlé l’un de l’autre, et on a quand même trouvé plein de qualités… Et surtout de défauts lol.

Du coup, comme qualités, il a dit que j’étais patiente, à l’écoute, épicurienne, passionnée (que j’allais au bout des choses , « sauf peut-être pour le boulot » lol), optimiste, et que je l’apaisais.
Et comme défauts il a dit que je me renfermais sur moi-même quand j’étais vexée, que j’étais naïve et romantique (soi-disant je crois au Prince charmant, pfff), encore plus susceptible que lui (et que je me vexais vite quand j’étais pas sur la même longueur d’ondes que quelqu’un). Et que j’aimais Freud. Hihi
Moi j’ai dit qu’il était inconstant (son plus grand défaut pour moi), du coup on disait qu’il était instable et fragile psychologiquement. Lol J’ai rajouté ensuite qu’il était trop dans le contrôle, mais c’est vrai que comme il l’a dit, avec moi il l’est beaucoup moins quand même ;-).

En fait au début on parlait chacun de l’autre, puis ça nous a amené à rajouter des qualificatifs sur nous, et à compléter. Par exemple quand on disait qu’on aimait tous les deux rire de nous même, quand il a reconnu qu’il pouvait parfois être hypocrite et manipuler un peu les gens en les charmant…
C’était intéressant cette soirée. J’ai bien aimé découvrir cette vision de l’autre sur soi-même.



Sinon, depuis la dernière fois, il y a eu aussi une autre grande nouvelle, mais que je ne considère pas du tout comme positive cette fois, c’est à dire que la maison en Touraine est vendue.
Pendant les vacances d’avril j’y suis allée une semaine avec mes parents, et on a assisté à deux visites, dont l’une fut payante. Ce fut donc la dernière fois que j’y allais, dans la maison du moins. 
J’avoue que je préfère ne pas trop en parler, ne pas trop y penser surtout, et que j’essaie de rester dans un déni salvateur; car dès que j’y pense un peu, ça me brise le cœur. Non, je ne veux pas y penser.

Du coup, en avril, je me doutais avec les visites que c’était peut-être la dernière fois (ce n’est pas la première fois que je me disais ça remarque, mais là ça sentait vraiment la fin), et j’ai esseyé d’en profiter, jusqu’au bout. Car il n’y a que ça à faire de toute façon. Etre reconnaissante de tous les bons moments que j’ai passé la-bas, d’avoir eu ce lieu où je me sentais toujours apaisée, moi-même, heureuse ; et en profiter, jusqu’à la dernière minute.


Juste avant la Touraine j’étais partie passer une semaine chez Eva aussi. A parler de nos vies et de nos projets (on a battu notre record je crois, un jour on a parlé de 10h à 17h non stop, sans même allumer la TV ou autre hihi), à se balader dans sa « campagne » (c’est trop beau la-bas, j’aime beaucoup), à découvrir l’émission River Monsters (hihi. Cédric est fan), à regarder Demolition Man (Eva est fan des films des années 90 ;-)), ou le Diner de cons, à boire du vin tous les soirs avec Chris, à parcourir ses albums photos de ses voyages, qui me font rêver… Oui, c’est ça, parler, se confier, et rêver, tout simplement.
Je l’ai vue avec son gros ventre du coup(la dernière fois qu’on s’était vues s’était fin octobre du coup, donc elle n’avait qu’un petit bidon ;-)). Et puis, le 5 avril, elle a accouché, d’une petite Clotilde, qu’il me tarde de rencontrer !! ^_^ 
J’y vais en Mai, pendant le week-end de la Pentecôte, j’ai trop hâte. Surtout que ça fera quasiment 3 mois qu’on se sera pas vues avec Eva… ;-(


En Avril, j’étais de permanence la 1ère semaine des vacances, donc je n’ai eu qu’une semaine de vacances cette fois. On est retournés à Sunparks, avec Lise, Yann, Aurore et Chipie. On avait quasiment la même maison (elles se ressemblent toutes), sauf que c’était plus près de la piscine, et qu’on avait… un sauna ! ^_^

J’ai adoré nos petits moments au sauna, tous les soirs, après le repas. Le 1er soir on s’est amusés à se balancer de la sueur, c’était dégueulasse. Hihi. Et ça va, au début Yann voulait pas mettre de maillot de bain dans le sauna, mais on a trouvé un compromis, du coup il ne mettait pas de maillot, mais il mettait sa serviette autour de lui. Lol

Pendant cette semaine on a à nouveau profité de la bulle, et notamment de ses tobbogans (j’hésite comme toboggan préféré entre le « Black Hole » et ses lumières, ou la Rivière sauvage, avec mes fous rires car je me prenais plein d’eau dans la tronche ;-)), des vagues et de la cascade (juste avant les vagues en général). On a fait aussi du tourisme et on est retournés à Brugges, et à Gand ; et on a découvert la ville très mignonne d’Anvers (avec ses nombreuses terrasses). On a regardé The 100 (on a arrêté par contre car c’était plus possible) et la saison 1 de Games of Throne, même si, sur le canap, avec ma couette, j’ai surtout beaucoup dormi devant. J’avais deux lits collés dans ma chambre, une grande couette blanche et un matelas super mou dans lequel je m’enfonçais, j’ai bien dormi aussi ^_^.
Ah, sans oublier aussi que j’ai fait de l’exhibitonnisme malgré moi aussi (haut de maillot pas assez serré, merci Yann !). hihi.
Et sinon, je n’ai PAS reçu de nouvelles de Jérèm, car je n’avais pas de réseau (Belgique donc international) donc pas de snaps, et il n’a jamais répondu à mon sms, ce qui m’a quelque peu…énervée. Hihi (Yann et Lise disaient que j’étais trop excessive, ce que j’admets totalement. Mais Yann a dit qu’ils m’aimaient quand même malgré ça, c’était mignon ;-)), par contre j’ai eu Eva au téléphone (on s’est envoyés quelques sms avec Eva). Avec Lise on se disait qu’on allait voir quels amis étaient prets à payer pour nous, aka qui étaient nos amis. Hihi (Bilan pour moi: Eva, sans trop de surprise, et Fred, mais malgré lui hihi (il m’a appelé pour la soirée Jeux))


Pas mal de choses depuis la dernière fois donc. Il faut vraiment que j’essaie de me remettre à écrire, comme avant.


Ecrit par satc, le 26/04/2016 @ 19:59 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Mardi 15 Mars 2016 ::

LA BONNE NOUVELLE!!!
Ca y est, c’est sur, c’est officiel, je retourne l’année l’année prochaine sur l’académie de Lille !!!!!!!! ^_^ Truc de fou ! Même avec la réponse provisoire j’étais dans le doute, surtout que j’étais la dernière entrée, donc la première à partir s’il y avait ne serait-ce qu’un changement. Mais non, le destin a joué en ma faveur, j’ai eu mon vœux. J’avoue qu’il y a une partie de moi qui ne réalise toujours pas, qui se dit que ce n’est pas possible. Je me suis tellement dit que c’était mort pour l’année prochaine, me demandant même si je pourrais y retourner un jour…

J’ai appris ça vendredi dernier donc, juste avant d’embarquer dans l’avion. J’étais en même temps en train d’envoyer des sms à Eva, qui stressait comme une malade, et du coup ce fut la 1ère (ou la 2ème, après Jérémy, je ne sais plus hihi) informée, en direct live. Et même qu’elle a pleuré de joie dans le magasin, hihi. Et ce fut une super nouvelle, qui entamait ce week-end de la meilleure des façons ;-). Bon, comme j’étais avec Jérémy, et que lui était super dégouté au début (que je parte. Il disait d’ailleurs que l’année prochaine sa vie ce sera que boulot et son sport…), j’ai pas trop voulu exploser ma joie, et puis c’est peut-être plus un soulagement, une délivrance qu’une joie euphorique en fait. Mais je me suis dit tout de suite que non seulement je vais retrouver MA super ville, mes amis du nord, et aussi que je vais pouvoir dire « fuck !! » à ces connards de chefs d’établissement et à ma directrice !! Je me demande même si c’est pas le meilleur ça ! lol

Comme moi, il ne faut jamais désespérer, la vie nous apporte toujours aussi son lot de bonnes surprises. Merci ! Je vais rentrer chez moi ! <3 :-)
Ecrit par satc, le 15/03/2016 @ 23:13 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Lundi 14 Mars 2016 ::

Week-end à Prague
Le week-end du 13 mars, du vendredi au lundi, je suis partie à Prague avec Jérémy. Et même que ce fut un super week-end, que j’ai adoré la ville, qu’on s’est super bien entendus avec Jérèm, qu’on a vécu de supers moments ensemble, et que ce week-end m’a mis du baume au cœur pendant toute la semaine qui suivait. J’étais encore sur mon nuage. Hihi

J’ai trouvé que cette ville était vraiment magnifique, et qu’elle avait en effet un côté magique (c’était marqué dans les guides et sur le net, et c’est bien vrai ma fois ;-)). En plus c’était pas une ville stressante, on n’entendait pas le bruit des klaxons ni rien ; et puis on se sentait en sécurité, au top. Et en plus, on était éberlués, il y avait encore plein de gens dans les rues vers 22h, un truc de fou ! hihi (en comparaison avec notre bled pourri…) A la base, j’attendais ce week-end surtout pour aller en boite je crois, et changer d’air; et au final, c’est vraiment la ville qui m’a plu, et ce fut une belle découverte. Surtout que la boite finalement, ce fut… the worst club EVER !! ;-). J’en reparle hihi.

En plus on en a vraiment bien profité pendant ces 4 jours, on a fait plein plein de trucs, à tel point qu’on avait vraiment l’impression d’être partis en vacances, comme quand tu pars une semaine. Ce qui fut super aussi c’est qu’on était vraiment sur le même rythme tous les deux (même si parfois on se renvoyait la balle tous les deux pendant 5mn avec nos « Comme tu préfères ! » pour choisir un restau ou un truc à voir ;-)), au niveau des activités et tout, donc c’était parfait.

J’ai pas vraiment envie de faire un résumé détaillé jour par jour, donc voici mes meilleurs moments de ce week-end :




Vendredi


* Le trajet en voiture pour l’aéroport J’ai adoré ce moment car on était tous les deux trop contents de partir en week-end, qu’en plus il faisait super beau et que j’ai donc aussitôt sorti mes lunettes de soleil (et il a failli « décapoter » la voiture, car on était pas loin des 20 degrés, sa limite pour l’ouvrir hihi), et qu’on a mis mes CDs, avec la musique à fond. Ca faisait un peu kékés, avec nos chansons dignes des Anges de la télé-réalité, mais c’est pas grave ;-). Y avait personne sur l’autoroute pendant un long moment en plus, ça me faisait penser à la pub pour le Loto. Et puis on a bien rigolé, notamment quand il a sorti une bourde ENORME à propos du temps sur le GPS qui, étonnamment descendait au fur et à mesure du trajet. (Mouah ah ah. Je me suis bien sur bien foutu de sa gueule. Surtout qu’au début je m’étais dit, non, il dit pas ça dans ce sens là quand même, avant qu’il reconnaisse de lui-même qu’il venait de sortir une énorme connerie. Ceci dit il s’est bien rattrapé plus tard, quand j’ai sorti que « la République Tchèque avait une frontière commune avec l’Italie, non ? »…) Je lui ai dit à nouveau que je voulais arrêter Snapchat (car j’en ai marre de me prendre des vents) (même si je dois reconnaître que c’est beaucoup plus lui qui m’en envoie, et qu’on s’en envoie tous les jours, mais souvent je reste en plan) (même si c’est vrai que je lui avait déjà dit dimanche dernier et que depuis il me répondait quasiment tout le temps et me souhaitait même bonne nuit lol), et qu’il a insisté pour que je le garde. Je lui ai demandé si il arriverait à déconnecter ce week-end et à ne pas utiliser Snapchat, et il m’a répondu « Pourquoi faire ? J’en aurais pas besoin ce week-end » ^_^.

* Le moment d’attente avant l’embarquement, quand j’ai eu le fameux sms confirmant que j’avais ma mutation pour Lille, juste après avoir répondu à Eva que je ne saurai pas avant d’être arrivée là-bas (Jérémy était tout triste par contre du coup).

* La découverte de notre chambre, avec ses deux lits super confortables (moi j’ai pris le grand lit double et lui les deux lits jumeaux collés). J’avoue avoir eu une petite pointe de déception en voyant qu’on avait finalement deux lits, mais en même temps j’ai ressenti un certain soulagement aussi, à me dire que je pourrai profiter pleinement d’un week-end entre potes, sans aucune ambigüité (ou presque…lol). On a vraiment été contents de cet hôtel sinon, car les lits étaient super confortables, et en plus l’hôtel était vraiment trop bien situé. Le seul petit inconvénient c’était qu’on entendait les bruits de la rue le matin (pourquoi les gens ne gueulaient qu’à 8h du matin en plus ?!).

* Notre petit délire récurrent, depuis le trajet en voiture, avec le « Je veux et j’exige » (phrase qu’il a commencé à essayer de sortir, puis de redire tout au long du week-end, avec plus ou moins de succès. Moins en fait ! ;-))

* La coupe de Prosecco au restau italien, le petit « Je pensais que tu dormirai avec moi », l’explication détaillée de son tatouage, les pâtes que j’ai pas réussi à finir (Jérèm était pas content encore, mais au moins il a fini, car lui il avait encore faim ;-)), le fou rire suite au maigre pourboire que j’ai laissé (20 couronnes). Moi j’ai vu le regard de la serveuse qui n’était pas très chaleureux, et Jérèm m’a confirmé que le serveur nous avait aussi lancé un regard trop méchant. On était pas encore trop au point niveau conversion, et on s’est rendus compte qu’on avait du laisser 50 centimes… On a pas trainé du coup. Et on a bien rigolé ! ;-)

* Le premier verre d’absinthe, à l’Hemingway Bar. On a eu de la chance, car le bar était blindé, mais après le restau on a eu à attendre que quelques minutes pour avoir une place, au bar, dans la pièce du haut. Et j’ai trop aimé être au comptoir en plus, car c’était vraiment trop beau avec toutes les bouteilles d’absinthe et autre. Et la musique un peu jazzy, un peu ancienne époque, était super sympa. On a donc eu nos deux verres avec la bouteille d’eau renversée et le sucre. C’est là que je me suis rendue compte que ça avait le goût d’anis en fait. Hihi

* Notre première balade dans Prague, by night, pompettes ;-) Après le « petit » verre d’absinthe qui a fait son petit effet, on est allés se balader à la découverte de la ville de nuit. On a d’abord pris un pont en pensant que c’était le fameux « Pont Charles », avant de se rendre compte que non, c’était l’autre là-bas. Lol. On a alors continué vers le quartier de l’autre côté de la Vlatva. Il était plus de minuit, il n’y avait personne et c’était trop beau ce petit quartier pittoresque. A un moment il y avait des lampadaires, c’était trop beau. On est passé devant le musée Kafka aussi, il y avait une fontaine avec des statues de deux hommes face à face faisant pipi, avec le pénis se baissant et se relevant sous le poids de l’eau. Nous on était bien pompettes, joyeux, on n’arrêtait pas de dire des conneries, d’essayer de ne pas faire de référence à « Où tu sais » (le nom de notre ville). On chantait aussi, « Chocolat » (d’Olivia Ruiz, ne me demandez pas pourquoi…), et New-York New-York, qu’on avait entendu au bar. On levait les jambes en chantant. Bon moment. On a donc fini par revenir par le Pont Charles, et c’est vrai qu’il est magnifique ce pont, et là, sous la nuit, avec presque personne, ça avait une atmosphère particulière. On a biensur pris des photos, et y en a même une sur mon appareil photo où on est trop bien tous les deux je trouve, trop heureux, c’est ma préférée du week-end (et Dieu sait qu’il y en a des photos, Jérèm en a fait plus de 1000 ! lol) Arrivés vers l’hôtel j’ai encore voulu aller explorer un peu le quartier (surtout qu’on avait entendu du bruit, plein de gens qui parlaient, je voulais aller voir hihi. En fait ça avait l’air d’être un groupe de touristes qui attendaient un car), donc on a continué encore un peu dans le coin, puis on est rentrés et vers 2h on s’est endormi dans nos lits trop confortables, heureux.




Samedi


* La découverte de la place de Venceslas Après avoir un peu galéré à chercher une brosse à dent (j’avais oublié la mienne, le boulet ! ;-)), et du change pour Jérèm (au final il aurait du faire comme moi, en retirer à l’ATM de l’aéroport, car c’était moins intéressant dans les bureaux de change lol), on est allés se balader à la découverte de la ville, et on est arrivés à cette fameuse place de Venceslas, qui fait un peu penser aux Champs Elysées avec ses deux grandes avenues parallèle (un peu). Et au bout la statue de… je ne sais plus qui. Hihi (on a fait nos touristes, on a pris plein de photos sans toujours savoir ce qu’on prenait lol) (mais la statue il me semble que c’est celle de Venceslas justement) C’était mignon, il y avait des petits stands style marché de Noël (sauf que c’était pour les fêtes de Pâques), d’ailleurs Jérèm a tenu à m’offrir un verre de vin chaud au miel ;-). C’était pas mauvais, mais vraiment très sucré. Peu après on est entrés dans un magasin trop mignon, avec plein d’œufs peint à la main, Jérèm en a acheté pour sa famille. On s’est bien marrés là-dessus aussi, car dans la nuit je l’ai entendu parler en dormant, dire avec aplomb que si, son verre était « peint à la main !! ». On y a fait référence plusieurs fois à ça.

* Le restau original sur la place Venceslas, avec les trains électriques On a un peu galéré à le trouver, mais ça valait le coup (merci le Routard, qui nous a donné de supers adresses de restaus et de bars pour le week-end !). La salle était grande et parcouru de trains électriques, qui apportaient les boissons aux gens, c’était excellent ! Le petit truc négatif par contre, c’est que du coup, forcément, il y avait plein de gamins. Hihi (j’ai dit à Jérèm qu’il devait être trop content remarque. Private joke) Côté nourriture, c’était bon aussi. J’ai goûté au Goulasch, un plat typique à base de porc, d’oignons, le tout dans une soupe. Je voulais goûter du local ;-). Jérèm était aussi super contents de ses pâtes, et on a trouvé aussi nos cocktails super bons. Le truc par contre c’est qu’on a eu tout en même temps, cocktails, plats, pour un peu on aurait eu le dessert aussi.lol. On a remarqué que là-bas ils servent super vite en fait, par contre, pour avoir l’addition là c’est assez long (disons que je suis assez impatiente aussi. Quand j’ai fini j’ai envie de partir lol). Et ils sont pas super aimables, ni mal aimables non plus remarque, mais ça peut paraître assez froid, alors que c’est leur caractère. (c’était marqué dans le Routard hihi) L’autre point négatif aussi c’est qu’on était assis juste à l’entrée, et y avait un sacré courant d’air, du coup on a eu super froid. D’ailleurs après quand on est ressortis dehors ce fut horrible, on est donc allés se réfugier dans un Starbucks, avec l’envie forte de rentrer à l’hôtel et se glisser sous nos couettes ;-).

* La boutique de bonbons où on s’est pris un paquet de bonbons (de bien plus de 500 grammes au final ;-)), et où il y avait une bonne musique (on est repassés devant le lendemain, se disant que c’est là qu’on aurait dû aller en boite lol)

* La découverte de la place de la Vieille Ville La fameuse, celle que j’ai répété 5000 fois qu’il faudrait aller voir car ça avait l’air sympa, et c’était en effet trop beau. L’hôtel de ville avec la magnifique horloge, l’église Notre Dame de Tyn avec les deux tours, les stands de marché de Noël, le grand œuf de Pâques…

* Le méga FOU RIRE du pigeon En se baladant autour de la place, Jérèm commence à faire une tête un peu horrifiée, en disant qu’un pigeon vient de me chier dessus. Je commence à sortir un vieux mouchoir, et, tout en rigolant Jérèm fait mine que ça pue et qu’il sait pas s’il va arriver à nettoyer, que les gens me regardent, l’horreur… Sauf que… Tout ça pour rien, car c’était pas vrai ! Il pensait pas que j’y croirais à ce point là, sauf que si, et que ça lui a donné un fou rire de malade, avec les larmes aux yeux, et à en avoir mal à la mâchoire tout ça. Moi aussi ça m’a bien fait marrer, APRES. lol. On en a reparlé encore dans l’aprèm quelques minutes après (et tout le week-end, et depuis encore hihi), il essayait d’imiter la tête que j’avais fait, et de quand j’avais sorti mon pauvre mouchoir, et ça m’a bien fait rire aussi, au point de lui dire d’arrêter. C’était bon ! ^_^ Du coup après il a porté mes sacs avec mes chaussures (j’ai acheté une nouvelle paire de chaussures, car Prague, en talon c’est juste une très mauvaise idée, y a des pavés partout ! J’ai acheté un paire chaussures plats à H&M, sauf que j’ai du en racheter une autre, car elles étaient trop grandes… No comment), surement pour se faire pardonner, de m’avoir « pigeonner ». lol

* La pause de quelques heures à l’hôtel, avant de ressortir pour la soirée Les sauts sur le lit et le « tcheck » au plafond de Jérèm (gros bruit lol). Les musiques sur le portable de Jérèm, pour « s’ambiancer » (I wanna dance with somebody, Watch out for this, I’m in control, Play Hard, Wake me up before you go go (si si ! C’est marrant, il l’avait dans la tête, alors que moi je l’ai jamais évoqué, même si je l’avais écouté toute la semaine sur mon MP3 hihi…), ou pour se reposer (« How to save a life », à ma demande car j’aime trop cette chanson, la musique des Noces funèbres (dont les notes sont sur son tatouage), le Beau Danube bleu…). La playlist musique classique qui nous a définitivement achevés. Au début je commençais à dormir un peu, mais Jérèm était bien réveillé, ensuite c’était l’inverse; puis au final on s’est tous les deux bien endormis, et on s’est réveillés vers 20h30, la tête dans le cul, et pas du tout motivés pour sortir en boite. Hihi (comme à Reims, même combat ! On attend ça, on attend ça, et quand ça arrive on est crevés… Faut dire qu’ils étaient vraiment trop biens nos lits en plus hihi)

* Le super restau végétarien Alors là, celui-là, qu’est ce qu’on a galéré pour le trouver (il était dans une impasse aussi, hors nous on était de l’autre côté, on comprenait pas pourquoi on ne trouvait pas la rue. On a dû faire tout le tour et on a trouvé la mini impasse, dans le bon sens. Il était 21h50 en plus (on a fait un petit détour vers le Pont Charles, car on a entendu un feu d’artifice, mais malheureusement on a pas vu grand-chose, et que la fin), et quand on est entrés ils nous ont dit que le service s’arrêtait dans 10mn, on est pas passés loin !!), mais qu’est ce que c’était bien !! Une super découverte. Tant au niveau du cadre (petites tables en bois, cosy, fleur dans les vases en verre, et surtout ciel étoilé, c’était trop beau), que de la nourriture. On a pris une assiette pour deux, il y avait des fajitas avec des légumes grillés et du fromage, des pommes de terre etc. Et surtout du « kebab », qui était trop bon !! En fait c’était du ceytan (j’ai redemandé quand même au serveur à quoi c’était, car ça avait vraiment le goût de viande), et c’était un régal. J’avais à nouveau plus faim, mais j’en reprenais quand même. Mon coup de cœur gustatif ! ;-) En boisson on avait pris des cocktails (sans alcool) à l’Aloe vera, et c’était super bon aussi, délicieux ! Y avait du gingembre aussi dedans, et j’en ai pris sans le vouloir dans notre assiette aussi, donc il disait que j’allais être « open » en boite (lol), donc j’ai sorti que oui, que je serai « chaude comme une baraque à frites ».

* Les cocktails à l’Hemingway Bar, à nouveau Jérèm voulait tester un autre bar, mais on a tourné, tourné, et franchement y avait rien de transcendant. On est donc retournés à l’Hemingway Bar, et cette fois on était dans la pièce du milieu. Il fallait qu’on boive, pour qu’on soit dans l’ambiance boite, car en passant devant on avait vu qu’il y avait quasi que des jeunes, et en plus super mal fringués, donc on la sentait pas trop cette boite. Mais on voulait quand même tester « the Biggest club in Europa ». J’ai pris un cocktail à la myrtille, très bon, et Jérèm un truc que le serveur avait dit que c’était « not strong » mais si quand même en fait, et qui était dans une espèce de tasse de mamie, où il fallait aspirer par un trou (et même que Jérèm s’en ai mis plein partout au début. Ah ah. Après un couple est arrivé et c’est marrant car ils ont pris exactement la même chose que nous deux, sauf que le mec a bien bu tout de suite lui hihi).

* Quand, en boite, Jérèm a dit que je n’avais pas intérêt à répéter à ses amis qu’il avait dansé dans la salle « Oldies », car c’en serait fini de sa réputation. J’ai trouvé ça mignon qu’il fasse l’effort de danser avec moi sur ce genre de musiques qu’il n’aime pas du tout. Hihi Bon, c’est le seul moment à peu près sympa de la boite, le Karlovy Lasne, car sinon c’était juste HORRIBLE comme boite. Des gens qui fument partout (et qui m’ont cramé mon joli haut que j’adorais… Argh), des verres de bière qui se renversaient également partout, les bousculades dans le mini escalier pour passer de salle en salle (j’ai perdu des pièces à un moment en plus, l’horreur. Heureusement Jérèm s’est aussitôt baissé pour ramasser. Trop gentil ;-) Il m’a fait une mini crise par contre à un moment, car je dansais quand même et il disait qu’il servait à rien hihi)), le sol qui collait (en plus c’était penché dans une salle), les gens pas classes du tout et qui dansent pas vraiment… Bref, comme on a dit, peut-être « the Biggest club in central Europa », mais pas the best !! Ah si, ce qui était sympa c’était le moment dans l’Ice Bar avant de partir. Là y avait pas de clope, pas de bière ni de sol collant, et la musique était sympa ;-). Bref… Ou alors, c’est juste qu’on était pas assez bourrés, malgré nos verres à l’Hemingway hihi.




Dimanche


* Le super Brunch au Cafe Savoy (à dire avec l’accent), dans le quartier Mala Strana. On s’est réveillés vers midi quand même, et on a traversé le pont à la recherche d’un brunch. Il faisait gris et j’avais peur qu’il pleuve (mais il a pas plu, ouf), temps parfait pour un brunch. Là-bas j’ai pris un toast avec du bacon, un œuf et du fromage, une pâtisserie (Jérèm a pris des mini parts de pâtisserie, il y avait le choix et tout était trop bon ^^), un chocolat fait maison (un peu trop chocolaté), et un jus d’orange frais. Pas énorme dit comme ça, mais j’étais encore bien calée. Jérémy a pris deux cappuccinos, et c’est vrai qu’ils étaient délicieux. Avec le café il y avait aussi un petit verre d’eau gazeuse, et on a vu après qu’il fallait le boire avant de boire le café, pour se désaltérer et rincer la bouche avant. Bien sur Jérèm avait bu l’eau après. Hihi

* La balade sur la colline de Petrin, avec la super vue dans les hauteurs sur la ville. Se dire tous les deux que si l’année dernière on nous avait dit qu’on partirait en week-end ensemble, on n’y aurait pas cru. (lui dire pour le taquiner que j’aurais dit « avec Jérémy qui ? » ;-)). Quand on descendait les pentes sans se retenir, comme des gamins. Faire référence à son « ancienne amoureuse » (une fille de la promo que quasiment personne n’aimait et qui surtout n’aimait quasiment personne, et avec qui quelqu’un croyait qu’ils étaient en couple, ce qui avait trop vexé Jérèm), et l’entendre répondre qu’il a une nouvelle amoureuse maintenant.

* La balade dans le quartier trop mignon aux alentours du château. La découverte du château et notre petite vidéo devant l’église. Le Coca a 4 euros (j’aurais mieux fait de prendre du vin chaud ;-)).

* Le thé dans le petit salon de thé trop cute, au bord de l’eau. Les petites tasses roses à fleur. Le fou rire quand je commence à sentir une odeur de merde, après l’arrivée d’un groupe de français.

* Le restau « Maly Buddha » le soir Après une petite pause à l’hôtel (où Jérèm a mis à nouveau de la musique. Cette fois plus des trucs pour danser, pour se rattraper de la boite. hihi), et une longue marche (environ 30mn, avec une bonne montée en plus, j’avais déjà pas faim en partant, mais en arrivant j’avais encore moins faim, car en plus j’avais la gerbe lol), on est arrivés dans ce restau super sympa, avec une lumière sombre et des Buddhas (dont un autel à côté de nous, avec plein de pièces, on disait que si on avait plus assez d’argent on aurait qu’à prendre dedans lol). J’ai vraiment eu du mal à finir des roulés au porc, même si c’était très bon, à cause de ma gerbe. On a pris tous les deux à nouveau de l’aloe Vera, et ça a confirmé le fait que j’adore. Et Jérèm m’a trop fait marrer car il avait un truc dans les dents mais il osait pas l’enlever devant moi (alors que moi je l’avais déjà fait plein de fois devant lui sans qu’il le remarque hihi). A un moment il essayait du coup pendant qu’il prenait une grande photo du Buddha, dos à moi. Lol

* Le trajet, de nuit, du retour du restau à l’Absintherie. Long trajet à nouveau, mais sans courir cette fois (on s’était dépêchés à l’aller pour avoir le temps de manger et d’aller boire un verre après), avec un Jérèm qui était bourré sans avoir bu, c’était marrant. On chantait encore « New York, New York », on a fait des sauts avec des lampadaires, et il racontait conneries sur conneries, c’était drôle. Et puis on est bien sur passés à nouveau sur le Pont Charles, moins bondé cette fois, et il est toujours aussi beau. Je crois que je le préfère de nuit en fait. Il a vraiment un aspect magique avec ces statues, il est trop beau.

* La découverte du bar l’Absintherie Petit bar tout mimi (avec un squelette devant l’entrée hihi), avec plein d’affiches de pubs françaises pour l’absinthe, et une carte impressionnante de cocktails et verres d’absinthe. On a pris des « Zombies », et il y avait une jolie fleur sur le dessus, c’était trop mignon.




Lundi


* La balade le matin sous un magnifique soleil, qui rend la ville encore plus jolie. Après avoir vu les maisons dansantes, on a continué et on est descendus sur un petite « île » sous un pont (on a même pris l’ascenseur pour remonter sur le pont après, on a fait les foufous hihi). La vue donnait sur le Pont Charles, c’était juste magnifique. On a pris plein de photos avec des pauses marrantes aussi, c’était trop drôle. Et même qu’en repartant Jérèm m’a fait un mini câlin en disant « merci Chlochlo pour le week-end », c’était mignon ;-).

* La place de l’Hôtel de Ville, cette fois sous le soleil donc, et la vision du passage des apôtres à l’heure pile. Le dernier n’était pas la mort, ouf ! Bon, c’était la vanité, pas super non plus mais bon lol

* Le restau Café coloré, vers la place Venceslas, encore une super adresse donnée par le Routard. Les verres de prosecco et le repas super bon. Notre discussion sur la beauté, sa vexation quand j’ai dit que « même les moches trouvaient l’amour » (alors que je parlais pas de lui bien sur ;-)), son « il faudrait que je le vois un jour tiens… » en parlant du CPE, mes piques à propos des serveuses qu’il trouve tout le temps jolies (je lui ai dit qu’il était vraiment en manque quand même lol)

* Les derniers verres à l’Absintherie, un dimanche à 15h. hihi. C’est que moi qui ai bu en fait (en plus Jérèm avait trop mal au ventre, surement à cause d’une allergie à des légumes de sa salade. Comme quoi les légumes, hein… ;-)), 2 shots, un Chupito, et un… Sperm. Dont la texture était particulièrement… écoeurante. Et en bouche c’était… « gluant » lol.

* Le dernier tour sur cette belle place de l’Hôtel de Ville, puis dans les rues avoisinantes, avant de retrouver notre chemin vers l’hôtel, même sans plan, comme si on vivait là depuis longtemps, comme si c’était chez nous ;-).

* Le retour dans l’avion Nos rires quand il fait mine de mâcher vite son chewing gum à cause du stress du décollage et que je l’imite en train de s’étouffer, son snap qu’il m’envoie (« on reprend les bonnes habitudes ». J’ai vu à l’aéroport aussi sur son téléphone que j’étais la seule avec qui il avait les cœurs roses ^^), le moment où j’ai tenté de dormir la tête sur son épaule

* Le trajet de voiture au retour, où on se dit qu’on est vraiment contents de ce week-end, qu’on a vraiment eu l’impression de partir en vacances. On se remémore aussi le meilleur souvenir, à savoir le fou rire du pigeon, et le pire, la boite. Jérèm qui dit que quand il va montrer les photos à sa mère, elle va nous trouver mignons et que « oh ça, elle va pas louper le truc » (comme quoi il n’y a pas que mes amis qui sont des boulets à faire des allusions...;-))

Et sinon, ce week-end c’était aussi, en vrac : sa vexation quand, au Starbucks de l’aéroport je disais que quand Laure nous verrait (en formation) elle comprendrait bien qu’on était loin d’être en couple, la tasse de thé que j’ai renversé avec le lait un matin et son « j’ai entendu du bruit et je savais que c’était toi » (hihi), la boutique de souvenirs avec toutes les poupées, la recherche d’autocollant pour Jessica (une collègue), l’achat de chaussures plates chez H&M (et deux paires, vu que j’avais pris trop grand en plus…), les étagères de livres chez Starbucks, la fresque John Lennon, le moment où Jérèm a commencé à se mettre sur moi (dans « MON lit » comme dirait Aurore ;-)) et où je l’ai un peu repoussé en disant « Un homme dans mon lit !! »), les lits supers confortables (même mieux que nos lits lol), l’anglais catastrophique de Jérèm (c’est pas comme si il avait fait L et avait 18 à l’oral au Bac en plus ;-)), nos nombreuses vannes (je l’ai poussé à plusieurs reprises contre les murs lol), son « je suis partie avec Claudia Schiffer et je suis rentré avec Claudia Chou-fleur » (mdr), les vieilles expressions qu’on ressortait à foison (« m’est d’avis que », « ça m’a requinqué »…), la découverte du « Trdelnik » (spécialité locale imprononçable. On appelait ça « troudnik » du coup hihi), le moment où on s’est balancé nos oreillers, son aveu comme quoi il fait exprès de parler souvent de filles pour m’énerver (et « sinon on passe pour un gay ». Pffff….), mon « Amis de la classe et de la distinction… » à plusieurs reprises, la vidéo de la vieille bourrée dans notre ville (qui a emboutie plusieurs voitures lol), mes nombreuses pauses pipi, et le PQ marron.









Ecrit par satc, le 14/03/2016 @ 14:31 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Mardi 01 Mars 2016 ::

Chamboulée
Hier a été une journée forte en émotions encore. J’en suis encore toute chamboulée. Merci Jérémy !! ;-)
Avant de commencer, un petit Flashback : Vendredi dernier, en vacances à Chemilly, je reçois un sms de Jérèm le matin : « Hello !!! T’as plus qu’à te déguiser en frite ma poule !!! Lol » (cf notre pari). On avait eu le résultat provisoire de nos demandes d’affectation, et ça signifiait que c’était mort pour Jérèm (moi j’ai pas eu de sms, et heureusement, car je voulais pas savoir de toute façon, je préférais attendre le résultat définitif). Et, c’est con, mais ça m’a mis un grand sourire aux lèvres de me dire qu’il allait rester ici. Après j’ai eu peur qu’il réagisse mal, qu’il soit super triste, surtout que c’est une période compliquée pour lui (son père a une rechute médicale), donc je m’en suis un peu voulue. Mais j’ai vu ensuite qu’il accusait bien le coup, et quand on s’est vus dimanche soir (Pataterie + Les Tuches 2, yeah ! ^_^), ça allait bien. D’ailleurs on s’était lancés à nouveau dans plein de projets : de regarder les spectacles sur le coin, de s’inscrire dans une salle de sport, notre week-end à Prague, d’aller au parc Astérix, de se faire un autre week-end aux beaux jours (alors qu’on est même pas partis encore lol)…. On a reparlé aussi de son envie de déménager pour une maison ou un appart mais avec un bout de jardin (pour faire des barbecues ^_^).
Et puis il m’a dit aussi que les vacances lui avaient fait du bien, qu’il rentrait cool et zen, et qu’il avait l’intention de rester zen, et de passer moins de temps au boulot.

Bref, et moi de mon côté, je me posais pas de questions, car pour moi c’était quasi sur que je reste ici, la question étant plutôt de savoir si je changeais de Centre ou pas. Sauf que…

Sauf que, hier matin, avant le début de la réunion, Jérèm commence à parler des muts, car il était en contact avec une fille qui est en 2ème année, et dit qu’il est curieux de savoir la barre d’entrée à Lille. Il me demande ensuite combien j’ai de points (question à laquelle j’ai commis l’erreur de répondre…), et il s’est avéré que la barre d’entrée était justement à… 101 points (mon nombre de points). Là j’ai vu Jérèm commencer à se décomposer, et ça a été très très bizarre jusqu’au début de la réunion (pas avant 9h et demie, normal…).
On était assis bien sur à côté, et donc on a pu parler de tout ça (c’est officiellement la réunion où j’ai vraiment mais alors vraiment rien écouté pour le coup. Avec la directrice en face en plus… Mais j’étais beaucoup trop préocuppée par tout ça) (ça vaut pas Jérèm ceci dit, qui lui a carrément envoyé chier la directrice quand elle lui a reproché d’être sur son portable et qu’il lui a fait comprendre, méchamment, qu’il arrivait à faire plusieurs choses en même temps, limite c’est elle qui s’est excusée lol. J’ai trop aimé !!). Il était dégouté, car il me disait que ça faisait vraiment double peine, le fait de pas partir, et le fait que moi je parte. J’avais l’impression que son monde s’écroulait, ce que j’ai tout à fait compris, car j’aurais ressenti la même chose dans l’autre sens. Il m’a dit d’ailleurs que s’il s’écoutait il rentrerait chez lui et annulerait tous les trucs prévus de la semaine. Il avait un bon début de migraine aussi, et disait que ça allait être vraiment une journée de merde… Et que ça lui faisait se rendre compte aussi à quel point il était dépendant (de moi). Car oui, tous les trucs qu’on fait ici c’est ensemble, et c’est ça, ça devient de la dépendance. (une amie lui disait d’ailleurs pendant les vacances que c’était bien, qu’il faisait plein de trucs ici, voyait plein de monde… Mais non, c’est qu’avec moi en fait hihi)
J’ai vraiment eu l’impression de voir son monde qui s’écroulait (Edit : d’ailleurs jeudi au forum plusieurs personnes lui ont demandé si ça allait, car il avait pas l’air bien mardi matin lol).


Du coup hier j’ai été tour à tour : heureuse (de savoir que mon 1er vœux pouvait être « exaucé »), triste (de voir Jérèm aussi triste, perturbé comme je ne l’avais jamais vu), à nouveau heureuse (aussi de voir Jérémy triste, car ça me touche que mon départ l’affecte autant, et ça montre qu’il tient à moi), à nouveau triste (de le quitter), et sans oublier stressée, et énervée, car tout ça pour une réponse qui n’est malheureusement QUE provisoire (j’avais bien dit que je ne voulais pas savoir avant le résultat définitif, argh !!!). On mélange bien tout ça, et ça donne une bonne vision de la journée…


Et puis j’avoue aussi que ce qui me touche, et me fait plaisir, énormément, c’est con, mais c’est de savoir qu’il y a une personne pour qui mon départ aura un impact important, pour qui mon départ va changer sa vie, et qui va être triste, vraiment. Car c’est bête, mais quand je suis partie de Lille, j’ai jamais trouvé Lise et Yann tristes, et ça m’avait d’ailleurs un peu attristrée (après j’exagère surement, ils devaient être tristes mais ne pas vouloir me le montrer. Mais des fois ça fait du bien aussi de savoir que ça attriste les gens).


Ecrit par satc, le 01/03/2016 @ 23:11 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


Accéder aux archives...


Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom  Free counter and stats for your website on www.motigo.com