Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

I am

27 ans
Aime:
Les séries TV, sa meilleure amie, Sex and the city, ses amis, rire à en avoir mal au ventre, le whisky-coca, les kinder-bueno, écrire, Bridget Jones, les photos, James Mc Avoy, les States, la Manzana, aller au ciné, les pizzas au chèvre, le Nutella, vomir…


Home

:: Dimanche 04 Juin 2017 ::

Et l'envie qui revient...
J’adore trop cette période. Vraiment. Celle des beaux jours, plein de soleil, où quand je me lève le matin il fait jour (même à 6h10, et même à 5h30 l’autre jour quand je suis allée faire le jury à l’IFSI !! ^_^), et que le soir ça dure jusqu’à 22h, c’est trop bien. Ca, et puis le super temps, la chaleur, les sandalettes que j’ai pu enfin ressortir, les apéros et repas dehors … BONHEUR. Ils annoncent un été super chaud en plus, et moi je kiffe ! hihi

Et puis qui dit mois de Juin dit aussi bientôt la fin de l’année scolaire et les grandes vacances, kermesses, galas de danse, anniversaires, barbecues… J’adore.

La dernière fois que j’ai écrit un « vrai » article », c’était il y a presque trois mois. Depuis j’ai commencé Les Instantanés par contre (merci à Eva pour la super idée ;-)), pour avoir une trace de tous les bons moments, en me disant que je n’avais de toute façon plus vraiment la motivation pour écrire. Et puis là, je ne sais pas pourquoi, depuis quelques jours ça me trotte dans la tête, j’ai eu envie ^_^. Et puis en plus j’aime toujours autant relire mes anciens articles. Faire la comparaison aussi par rapport à mon état d’esprit de l’année d’avant, je fais souvent ça.

Et là il n’y a pas photo, c’était très rare que ce soit comme ça d’ailleurs, mais actuellement je suis clairement plus heureuse maintenant que l’année dernière au même moment ! Justement, l’année dernière, en Juin, je me souviens que c’était un mois bien déprimant (avec quelques éclaircies quand même, comme ma soirée d’anniv arrosée avec Jérèm… ;-)), notamment car je recherchais un appartement, et les visites qu’on s’est tapé le mercredi avec mon père (et une fois avec ma mère également), c’était… désespérant ! En fait c’est simple, je n’avais eu qu’un coup de cœur, et sur photos, c’était pour cet appart. Sauf qu’il était hors budget, donc je ne l’avais pas visité. Puis, suite à toutes ces visites infructueuses j’ai demandé à le voir, et le coup de cœur s’est avéré bien réel. Mes parents m’ont aidé encore plus (merci merci merci !!), j’ai eu quand même des grosses hésitations dans le fait de me lancer pour l’achat, puis ce fut fait. Et aujourd’hui je ne regrette pas du tout, car le coup de cœur est toujours là, je l’adore mon appart !! <3

Le mercredi je vais souvent au ciné, puis ensuite j’aime bien manger devant « Recherche appartement ou maison ». Et parfois je retourne sur le site internet de l’agence immobilière où j’ai acheté pour regarder les annonces, et ben cette année, à cette période, il n’y a rien qui m’aurait intéressé. Il n’a que deux appartements T2 à vendre, mais dans le quartier de La Madeleine-Romarin, qui ne m’intéresse pas du tout. Bref, je me dis qu’en fait j’ai vraiment eu de la chance de tomber sur mon appart l’année dernière ^_^. Comme quoi, j’ai tendance à me plaindre mais j’ai aussi de la chance parfois ;-).

En parlant de chance, je suis vraiment contente d’avoir retrouvé mon équipe du boulot. Je les adore. Nath avec qui on est ensemble au lycée et avec qui on s’entend super bien (et on rigole bien. La dernière fois quand elle m’a raccompagné en voiture à la gare suite à notre réunion pour les parents d’élèves de seconde par exemple, et qu’on parlait des pré-conseils, auxquels on est pas invitées et qu’elle voulait essayer de s’y incruster quand même, et que je disais qu’il faudrait qu’elle y aille déguisée en Brigitte. Hihi), Delphine qui est trop adorable, avec qui on s’envoie des textos pour se parler de nos lectures, et qui m’envoie par mail des livres que je dévore dans le train, Patrice avec qui j’adore aussi discuter, Marjo qui s’enflamme toujours et que j’adore aussi, Cindy que j’encourageais pour son concours, Sylvie, qui a un ton assez sec parfois mais qui est au fond vraiment gentille, Emily que je ne vois malheureusement qu’aux réunions (l’autre fois on s’est presque souhaité la bonne année du coup lol), Sophie la secrétaire et Camille à l’accueil, qui m’a proposé comme ça de venir me chercher à la gare samedi matin… Et sans oublier la dernière arrivée, Manon, qui est progressivement en train de devenir une amie. C’est con, mais vendredi c’est mon anniv, et je me faisais une joie de ramener des viennoiseries pour manger avec eux pendant la réunion de centre, or finalement il n’y a pas réunion. Bon du coup c’est dommage je ne les verrai pas… Mais j’en profiterai pour ne pas bosser du coup, et pour faire la grasse mat ;-).

Manon, dès son arrivée en avril, j’ai eu un super feeling avec elle (quand j’ai su plus tard qu’elle était Gémeaux aussi ça ne m’a absolument pas étonnée ;-)), on a rapidement commencé à échanger des messages (et elle elle me répond, youpi !! lol), et le week-end du 1er Mai elle est même venue dormir à la maison. Je stressais beaucoup avant, mais finalement ça s’est bien passé. On a beaucoup parlé de nous, de nos relations, c’était intéressant. Depuis on s’envoie des messages très régulièrement (quasi tous les jours sauf les week-ends), et on se voit aussi souvent pour manger ensemble, ou sur la cité scolaire où on est toutes les deux. Cette semaine par exemple on a mangé ensemble lundi, mardi et jeudi midi (vendredi elle bossait pas ;-)), on est allés au parc, c’est cool ^_^. Et puis en plus c’est pas toujours moi qui propose, donc c’est encore plus cool. On parle beaucoup de nos relations et pas mal de mecs, elle de son nouveau chéri et moi du mec d’internet (mais ça y est, il me soule déjà, il a pas l’air disponible alors bye bye à toi) ou de Jérèm, et ça devient un peu mon coach. L’autre fois par exemple elle m’aidait à rédiger au brouillon un message pour le mec d’internet sur mon tel. Elle me bouscule aussi un peu parfois, comme quand l’autre jour elle me disait qu’il ne fallait pas que je garde tout pour moi (mes « rancoeurs » vis à vis de mes amis) et que je m’exprime (elle m’a dit ensuite qu’il fallait que je lui dise aussi si elle faisait quelque chose qui ne me plaisait pas hihi), ou me demandant si je réagissais pas par peur plutôt…

J’y repensais l’autre jour, et je me suis dit que Manon c’était mon amie pansement en fait ;-). Celle qui est arrivée à un moment où je me sentais très seule, où mon estime de moi avait bien chuté (du fait de ne pas être une priorité pour les gens, et aussi des vents que je me suis pris par Jérèm sur Snapchat entre autres…), et qui me redonne confiance en moi. Et de l’espoir surtout. Et ça c’est le plus important l’espoir. Et puis, si c’est comme les mecs, l’amie pansement ça peut finalement durer aussi bien longtemps ;-).

Je suis contente, ça va mieux aussi avec Lise et Yann, car ça faisait aussi partie des raisons pour lesquelles je me sentais seule. On a passé une phase très difficile, où j’ai plus donné de nouvelles, ayant l’impression que c’était toujours moi qui proposait de se voir. Après quelques temps Lise m’a envoyé un sms, je lui ai dit les raisons de mon éloignement, et il se trouve qu’elle avait un peu la même impression. Et qu’elle avait mal pris qu’à mon retour sur Lille j’étais si dégoutée d’être loin de Jérèm, comme si je faisais la tête pour ça d’ailleurs. Bref, on a remis les choses au point et ça va mieux.

Samedi soir je suis allée chez eux d’ailleurs, et dimanche on est allés au Musée en plein Air de Villeneuve d’Ascq (le fail !! hihi. Mais la pause en terrasse était super sympa ;-) Et dans l’herbe aussi après), c’était cool. Et la soirée c’était super sympa aussi, pour une fois j’étais contente de revoir tout le monde. Et en plus j’ai revu aussi Virginie, que j’adore. Cette fille me fascine un peu. Elle a vécu plein de choses (elle est partie vivre un an ½ au Québec, a fait de la prévention dans des clubs échangistes, bosse pour un sénateur…), elle a un charme fou, et un rire vraiment communicatif. Et c’était cool car elle était assise à côté de moi (avec Aurore sur ses genoux une partie du repas), et on a bien parlé, notamment de son retour du Québec, et du décalage avec tous les amis qui avaient construit une vie de famille, et je me suis sentie vraiment sur la même longueur d’onde (quand elle parlait de ce décalage avec les autres, en se disant au début qu’on est pas dans cet esprit là du tout, puis quand tu te rends compte quand même que toi aussi t’en as envie aussi dans un sens, toi aussi t’as envie de construire quelque chose et d’être aimé…). En plus elle m’a posé des questions sur ma vie et se souvenait de pas mal de choses, ça m’a étonnée ! La dernière fois qu’on s’était vus chez Lise et Yann c’était quand il y avait eu l’incendie chez les voisins, donc on s’est bien marrés aussi tous en reparlant de ça. Et quand elle est partie et qu’on s’est dit en revoir elle m’a glissé un « à bientôt j’espère, ça me ferait plaisir » ou quelque chose du même genre, et ça m’a rendue trop contente ;-). C’est trop cool quand tu rencontres (ou re–rencontres) des gens qui te passionnent, et quand tu sens que la connexion est réciproque ^_^. Bon, ce qui est pas cool par contre c’est que cette putain de soupe champenoise m’a bien monté à la tête (on avait des gros verres rouges à l’américaine aussi…), et que j’ai été vite… malade. J’ai vomi dans la baignoire de Lise et Yann, pour la 1ère fois d’ailleurs, et à deux reprises. Quand les 1ers invités sont partis vers 1h et demie j’ai été ravie de pouvoir aller me coucher. Mais j’étais dèg de pas avoir pu jouer du coup (on avait prévu Soirée Jeux mais ça sera pour une prochaine hihi).

Depuis avril je recommence à être bien occupée les week-ends, c’est cool ^_^. Il y a eu le week-end avec Manon, le super week-end avec les 24h au Lyon Métropole avec Eva, les 60 ans de mon père à Albert… Et le week-end dernier je suis retournée en Bretagne aussi, voir Fanny et sa petite famille. Ca faisait quasiment un an ½ que je n’y étais pas allée. Et ça m’a fait vraiment plaisir de les revoir. La petite qui est trop choue (elle me faisait plein de grands sourires hihi. Et m’a même donné des boules Quies ;-)), le mec de Fanny qui est vraiment adorable (j’ai dormi avec Fanny et il a dormi sur le canapé en bas par exemple !!), et Fanny bien sur, avec qui j’ai cette complicité particulière. C’est la personne qui me ressemble le plus au niveau du caractère. On a eu encore un fou rire samedi, en mangeant nos pâtes, quand on s’est remémoré mes 20 ans Center parcs et qu’elle se souvenait que j’avais ramené des pâtes dans un sac plastique… avec du gruyère râpé dessus. J’en ai vraiment pleuré de rire ! Comme avec Eva, le fou rire au Lyon Métropole quand elle a enlevé son peignoir à la piscine alors qu’elle était en culotte… Il n’y a qu’avec ces deux personnes là que j’ai des fous rires comme ça, et avec qui je suis moi-même à 100%. Le mois de Mai était un mois riche en fou rires, et qu’est ce que ça fait du bien ! ^_^

Bon, une dernière chose qui fait pas du bien… Je suis allée chez le dentiste, et… j’ai deux grosses carries, on va devoir me poser au moins une couronne. Cette nouvelle m’a vraiment abattue, heureusement qu’il y avait mes parents avec moi ce mercredi là, et le soleil, pour me changer les idées car c’était pas facile. Les pâtes carbonara à la Fossetta et le tour à la Citadelle sous la chaleur (et la pause sur le banc en hauteur, à l’ombre ;-)) c’était vraiment top par contre ^_^
Ecrit par satc, le 04/06/2017 @ 22:30 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Mercredi 24 Mai 2017 ::

Les Instantanés d'Avril 2017
En avril j’inaugure la catégorie des instantanés. Je ne conçois plus forcément d’écrire de la même façon, mais reste cette envie de garder les bons moments. Ce mois d’avril a été vraiment sympathique. Il y a eu des vacances, des voyages, une nouvelle relation d’amitié qui se construit peu à peu, et le plaisir de voir le jour avant de partir au travail (ce qui diminue sacrément mon angoisse du matin ! ;-)).


En avril..



♥ J’ai mangé au parc près du collège avec Pauline. En plus cette fois c’est elle qui m’avait proposé! ^_^ 04.04.17

♥ Mes parents sont venus me voir. On est retournées à la crêperie avec maman le mardi soir, et on a enchaîné deux films au ciné (A bras ouverts et Gangsterdam), ça faisait longtemps. 04-05.04.17

♥ On est allés à la maternité avec mes parents, faire la connaissance de Damien, le petit frère d’Aurore, né le même jour qu’elle (véridique !) 05.04.17

♥ Je suis partie en week-end aux Pays-Bas avec Jérèm. De nouveau en road-trip, à la découverte de trois villes super sympas : Delft, La Haye et Rotterdam. Sans oublier les champs de tulipes dans la campagne, et le parc du Keukenkhof.
On en a vraiment pris plein les yeux, et on en a conclu que ce week-end était vraiment placé sous le signe du plaisir des sens : la vue (la petite ville de Delft avec ses canaux, les champs de tulipes et et le MAGNIFIQUE parc de Keukenkhof, les grandes fenêtres dans toutes les maisons, qui permettent de voir tous les intérieurs et parfois même jusqu’aux jardins, la Haye, dont la plage a des airs de LA avec sa grande roue, la place Plein dans La Haye, trop mignonne (« c’est mignon tout plein »…), Rotterdam avec ses constructions design impressionnantes et sa baie by night digne de New York City), l’odorat (au parc, orgasme visuel ET sensoriel ;-)), l’ouïe (quand on a, à nouveau, chanté- parfois hurlé- dans sa voiture), le gôut (le restau sur la place de Delft et les Spritz, la gauffre locale, les tacos et le verre de vin dans le bar de la plage à La Haye (PARADIS !), le brunch dans un petit café super sympa, le restau exotique à Rotterdam… Sans oublier le Burger King du samedi soir. Hihi (car il était plus de 22h, donc on s’est fait recaler pour manger lol) Par contre on a oublié d’acheter du Gouda, alors qu’il y avait une super boutique)), et pour finir le toucher (ça, c’est le chat qui a « offert » un massage du dos à Jérèm dimanche matin, dans le lit hihi).
Et je me suis sentie vraiment pleine de bonheur quand on a pris notre apéro sur la plage isolée de La Haye, dans la Grande Roue, quand on est retourné à la voiture à Rotterdam à 22h passées le dimanche soir et que je me sentais pleine de souvenirs et avait oublié en quelque sorte que j’avais un travail, et quand on a chanté/dansé comme des fous dans la voiture sur le trajet du retour…
Bon, il faut croire que c’est tellement bien les Pays-Bas que mon écharpe s’y est plue, puisque je l’ai perdue, à Delft. J’étais trop dégoutée, ça a été la mission pour tenter de la retrouver (Jérèm en voiture qui devait circuler car sinon il bloquait le passage et se faisait klaxonner, moi à pieds dans les petites rues à chercher), mais je me suis fait une raison. Elle aura bien vécue ;-). 08-09.04.17


♥ J’ai travaillé pendant les vacances. C’était un peu chiant (surtout que je me suis mal ogranisée et ait bossé sur les 2 semaines, donc j’ai eu 5 jours de pause, puis 1 jour de boulot, puis à nouveau 5 jours de pause…), mais ça m’a donné l’occasion de voir Nath trois jours de suite, et de bien rigoler, c’était cool. C’était drôle quand on a regardé la vidéo tournée à « notre » lycée, où on voit mon pote prof ;-) (d’ailleurs je lui ai révélé qu’il était gay, oups…).
On a aussi mangé au Buffalo Grill le mercredi midi avec Claire et Sabine (mais sans la chef hihi), et Nath m’a ramené à la gare en voiture tous les soirs, c’est adorable ^_^. Ah, et j’ai eu ma première « touche » au Centre aussi, un jeune (né en 1994 !...) aui m’a dit qu’il nous tiendrait au courant si ça débouchait sur de bonnes nouvelles dans sa recherche d’emploi, et a demandé qui il devrait demander. J’ai répondu « euh… Madame C…. ». Bien sur y avait la chef aussi ce jour là ! ;-) 10-18.04.17

♥ Grâce à mon Bon cadeau lié à ma Smartbox, j’ai testé un massage sur lit relaxant au Cocoon’s Beauty. C’était intéressant et bien relaxant… A part que j’ai eu trop mal aux fesses. Hihi 13.04.17


♥ Je suis partie en week-end aux Pays-Bas avec Jérèm. De nouveau en road-trip, à la découverte de trois villes super sympas : Delft, La Haye et Rotterdam. Sans oublier les champs de tulipes dans la campagne, et le parc du Keukenkhof.
On en a vraiment pris plein les yeux, et on en a conclu que ce week-end était vraiment placé sous le signe du plaisir des sens : la vue (la petite ville de Delft avec ses canaux, les champs de tulipes et et le MAGNIFIQUE parc de Keukenkhof, les grandes fenêtres dans toutes les maisons, qui permettent de voir tous les intérieurs et parfois même jusqu’aux jardins, la Haye, dont la plage a des airs de LA avec sa grande roue, la place Plein dans La Haye, trop mignonne (« c’est mignon tout plein »…), Rotterdam avec ses constructions design impressionnantes et sa baie by night digne de New York City), l’odorat (au parc, orgasme visuel ET sensoriel ;-)), l’ouïe (quand on a, à nouveau, chanté- parfois hurlé- dans sa voiture), le gôut (le restau sur la place de Delft et les Spritz, la gauffre locale, les tacos et le verre de vin dans le bar de la plage à La Haye (PARADIS !), le brunch dans un petit café super sympa, le restau exotique à Rotterdam… Sans oublier le Burger King du samedi soir. Hihi (car il était plus de 22h, donc on s’est fait recaler pour manger lol) Par contre on a oublié d’acheter du Gouda, alors qu’il y avait une super boutique)), et pour finir le toucher (ça, c’est le chat qui a « offert » un massage du dos à Jérèm dimanche matin, dans le lit hihi).
Et je me suis sentie vraiment pleine de bonheur quand on a pris notre apéro sur la plage isolée de La Haye, dans la Grande Roue, quand on est retourné à la voiture à Rotterdam à 22h passées le dimanche soir et que je me sentais pleine de souvenirs et avait oublié en quelque sorte que j’avais un travail, et quand on a chanté/dansé comme des fous dans la voiture sur le trajet du retour…
Bon, il faut croire que c’est tellement bien les Pays-Bas que mon écharpe s’y est plue, puisque je l’ai perdue, à Delft. J’étais trop dégoutée, ça a été la mission pour tenter de la retrouver (Jérèm en voiture qui devait circuler car sinon il bloquait le passage et se faisait klaxonner, moi à pieds dans les petites rues à chercher), mais je me suis fait une raison. Elle aura bien vécue ;-). 08-09.04.17


♥ J’ai travaillé pendant les vacances. C’était un peu chiant (surtout que je me suis mal ogranisée et ait bossé sur les 2 semaines, donc j’ai eu 5 jours de pause, puis 1 jour de boulot, puis à nouveau 5 jours de pause…), mais ça m’a donné l’occasion de voir Nath trois jours de suite, et de bien rigoler, c’était cool. C’était drôle quand on a regardé la vidéo tournée à « notre » lycée, où on voit mon pote prof ;-) (d’ailleurs je lui ai révélé qu’il était gay, oups…).
On a aussi mangé au Buffalo Grill le mercredi midi avec Claire et Sabine (mais sans la chef hihi), et Nath m’a ramené à la gare en voiture tous les soirs, c’est adorable ^_^. Ah, et j’ai eu ma première « touche » au Centre aussi, un jeune (né en 1994 !...) aui m’a dit qu’il nous tiendrait au courant si ça débouchait sur de bonnes nouvelles dans sa recherche d’emploi, et a demandé qui il devrait demander. J’ai répondu « euh… Madame C…. ». Bien sur y avait la chef aussi ce jour là ! ;-) 10-18.04.17

♥ Grâce à mon Bon cadeau lié à ma Smartbox, j’ai testé un massage sur lit relaxant au Cocoon’s Beauty. C’était intéressant et bien relaxant… A part que j’ai eu trop mal aux fesses. Hihi 13.04.17


♥ J’ai voté pour la 1ère fois sur Lille, à l’Hotel de Ville en plus, la classe ;-). 23.04.17

♥ Le Centre (= la chef) a organisé un forum pour les élèves de 1ère et c’était cool de retrouver pendant la journée toute l’équipe (sauf les 3 qui passaient le concours). J’ai beaucoup aimé nos discussions « de filles », nos commérages, et le moment où les filles racontaient comment elles avaient rencontré leur conjoint. Le coup de cœur raté de Delphine (amoureuse pendant 4 ans d’un mec, sans jamais oser lui dire, pensant que c’était pas réciproque… Puis elle a appris il y a seulement quelques temps que c’était réciproque…) 25.04.17

♥ J’ai répondu à un message de Vanessa de 2015, vu par hasard sur Messenger. Elle me souhaitait un bon anniversaire et disait qu’il lui arrivait de repenser à nos virées à la fac. Et puis il y avait aussi un autre message de 2013 dans lequel elle disait aussi qu’elle repensait souvent à des souvenirs avec moi et ne savait pas pourquoi on s’était éloignées, et dans lequel elle me racontait les évolutions de sa vie et me demandait comment j’allais. On s’est échangé quelques messages depuis, et elle a proposé de se voir, avec Caro par exemple (à qui j’ai répondu aussi, son dernier message datait du mois d’Aout), et qu’elle était prête à venir me chercher à la gare de Nantes. 26.04.17

♥ Je suis allée voir « Jour J » au ciné, avec Reem Kherici et Nicolas Duvauchelle, et j’ai adoré ! Une comédie romantique, mais vraiment drôle. Et légère, et gaie… Reem Kherici est la preuve qu’on peut être à la fois une femme belle, sexy, intelligente et drôle. Je me suis vraiment bien marré, et en plus ça m’a donné envie de faire plein de trucs, de profiter de la vie (et de faire du deltaplane par exemple, ou une soirée déguisée;-)), de profiter de tous les moments.



[ Music: Million eyes, Loïc Nottet, Cinéma: A Bras ouverts, Gangsterdam, Ghost in the shell, La Belle et la bête, Jour J, Série : Harper’s Island, Books & Mag: Fight, de Charlotte Roucel,With you, d’Amheliie, Flow, Calm]


Ecrit par satc, le 24/05/2017 @ 19:35 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Samedi 18 Mars 2017 ::

It's been a while...
Bon, j’ai battu mon record de non-écriture. Presque trois mois quand même depuis le dernier article…

Je crois que j’ai un peu perdu la flamme en fait, cette envie d’écrire. Pourtant il y a toujours des moments que j’ai envie de garder en tête, mais…
Le truc c’est depuis que je suis ici, je me suis rendue compte que j’ai atteint une certaine stabilité : j’ai mon boulot fixe, je vis dans la ville où je voulais être, et j’ai acheté mon appartement. Comme si tout était « fixe », ce qui me donne un peu l’impression de pas avoir vraiment de « but ». C’est vrai que jusqu’à présent il y avait toujours un truc à atteindre, finir les études, trouver un boulot, vivre dans la ville que j’aime, trouver un appart… Et là j’ai tout ça. C’est bien, c’est super bien, mais du coup y a un peu ce sentiment d’être un peu sans réels objectifs.


Parallèlement à ça il y a aussi ce sentiment de solitude, qui me semble plus prégnant que jamais. Lié en grande partie au fait qu’autour de moi tout le monde construit sa vie, crée sa famille etc, alors que moi non. Et que surtout, si moi je ne propose rien aux autres, je ne les vois pas (sauf Eva).
Et c’est vrai que depuis l’année dernière je me suis éloignée de pas mal de monde, et là j’ai l’impression que ça continue avec Lise et Yann…
Du coup parfois je me dis qu’en dehors de mes collègues, la semaine, je ne parle à personne. C’est un peu triste je trouve, le matin je me lève juste pour travailler… On en a parlé avec Eva (elle est venue me voir ce week-end. Elle elle me propose de venir et vient !!), et je crois aussi que je réfléchis trop hihi.


Par contre, si on compare à 2016, il n’y a pas photo, je suis quand même beaucoup plus heureuse maintenant. J’ai acheté un super appart dans la ville que j’aime (et Lise m’avait rappelé en octobre que je rêvais d’habiter sur Lille. C’est fou ce qu’on oublie certains trucs…), et au boulot ça se passe très bien. C’est la 1ère fois que je me sens aussi bien dans mes établissements, et j’adore mes collègues du Centre. Il y a même une nouvelle arrivée, une petite jeune (24 ans hihi) qui s’appelle Juliette, et pour laquelle j’ai eu carrément un coup de foudre amical hihi. A voir si ça se confirme… En tout cas elle répond toujours à mes textos, et elle aussi met toujours des emojis ;-)).
Ma stabilité me fait aussi, et surtout du bien. C’est juste ce sentiment de solitude la semaine…



C’est vrai qu’en plus c’est surtout la semaine, car les week-ends je suis quand même assez occupée.
En Janvier par exemple il y a eu le week-end où on est allées à Disney avec Eva, et c’était trop génial ce week-end. Une petite bulle de bonheur qui m’a fait trop du bien.
Samedi on avait passé la journée à Disney, et le soir on était rentrées chez moi, et Dimanche on avait brunché (comme d’hab hihi. Notre rituel). On avait découvert un nouveau lieu pour bruncher aussi, Fuxia, et c’était vraiment top.

Il y a eu aussi un samedi ma crémaillère avec mes parents, Domi, Lise, Yann, leurs parents et Greg.


Toujours en janvier y a eu aussi le Dimanche où Jérèm était venu et on avait enchaîné Salon du tatouage (il s’en est refait un. Un renard, mais tout le monde dit que c’est un chat… ou un raton laveur lol)- verre avec Flora (qui était là ce week-end et que j’avais vu rapidement le samedi)- repas à Salad & Co et Tous en scène au ciné (une super façon de finir son Dimanche ^_^).

Et en dehors des week-ends il y a aussi la soirée où je me suis « incrustée » chez lui, suite à une réunion d’informations auprès de parents d’élèves de terminale. Le retour au Golden, et le moment où il m’a dit les larmes aux yeux (en essayant de le cacher tout de même hihi), qu’il se rendait compte à quel point que je lui manquait et qu’il allait pleurer. (ça m’a touchée ^_^)


En Février, il y a eu aussi mon voyage au Japon. Ce qui a été quand même ENORME.
Un super voyage, une expérience extraordinaire. J’en ai pris plein la vue, je me suis vraiment immergée dans la culture (l’avantage de partir seule), et c’était vraiment génial.
Le retour a été un peu difficile d’ailleurs (quelle idée de rentrée le mardi pour reprendre le boulot le mercredi en plus lol), mais j’ai commencé à monter des films avec mes vidéos et photos de mon IPhone, j’ai lu mon guide du Routard pour rester imprégnée de la culture, c’était bien ^_^. Là ça ne fait même pas un mois que je suis rentrée et j’ai déjà l’impression que ça fait des années… Heureusement qu’il y a les photos… Et les tonnes de vidéos ;-) (en vue de monter un blog).
Je ferai un article vraiment dessus aussi.


Et puis il y a eu aussi la visite de mes parents en janvier, les week-ends chez eux et les 60 ans de mon père la semaine dernière dans le restau trop bon (Daïquiri fraise- vin rouge- foie gras- pavé de rumsteck sauce fourme d’Ambert- fromage- bananes flambées… Autant dire que l’après-midi chez Stéphane et Juddy j’ai pas été bien active… J’ai pas beaucoup décollé du canap hihi).

Et aussi ma crémaillère entre « amis », qui était pour moi un fiasco, jusqu’à ce que je me retrouve qu'avec Jérèm. A parler jusqu’à plus de 3h du mat (les autres sont tous partis peu après minuit…), puis à passer la journée du Dimanche ensemble (et donc à bruncher hihi), même qu’il faisait un temps de merde, et qu’il a cassé mon parapluie ;-). La montre Sparks qu’il m’a offert pour Noël, qui est vraiment trop trop belle (là on verrait un emoji avec des cœurs devant les yeux ;-)). Son petit mot sur papier qui était trop mignon « mon meilleur moment, tous ceux passés avec toi. Miss you ma Chlochlo ».

Oui, depuis le week-end à Disney, suite à avoir vu ça sur le site d’Elizabeth Gilbert, j’écris chaque jour le meilleur moment de ma journée. Et à Tokyo j’ai acheté un petit bloc de papiers colorés en plus, trop jolis. J’adore faire ça. Pour l’instant ça va dans mon « Big Chlo », et je les ouvrirai tous à la fin de l’année ^_^.



Et sinon ce week-end c’est Eva qui est (re- Deux fois elle d’affilée du coup) venue me voir. Hier on a fait du shopping (j’ai acheté un pull chez Mango, beau et confortable, je kiffe ;-), et deux livres : le livre du Hygge, et la bio de Betty (ça a l’on acheté à deux hihi)), on a découvert un nouveau lieu super sympa pour manger (de style italien, avec des pates, pizzas, pâtisseries italiennes et smoothies. Cadre super, par contre la nourriture était pas excellente non plus), et hier soir on s’est fait une soirée toutes les deux tranquillou : apéro au Crémant (et pendant tout le repas en fait, une bouteille à deux… ;-)), quiche, et macarons. On a bien parlé, et on a fini vers minuit devant Bridget Jones Baby.
Eva a bien rigolé aussi, et c’est marrant, elle a eu d’ailleurs un gros fou rire au même moment où je l’avais eu aussi la 1ère fois (quand ils emmènent Bridget à l’hôpital, et quand ils galère pour la faire entrer par la porte). Bon, ce qui fut vraiment pas cool ce fut ces connards de voisin qui ont mis de la musique jusqu’à plus de 4h du mat !! Du coup on a remis un film, Sex and the City (le 1er, ça faisait longtemps que je l’avais pas vu en fait, ça me donne envie de le revoir vraiment), puis vers 4h et demie comme ils avaient arrêté leur musique et qu’il était tard, on a éteint les lumières.
Et ce midi, brunch, again ^_^. A la cour des vignes, cadre toujours aussi agréable, en plus on était sur les chaises qui se balancent. Bon par contre c’est joli mais pas très pratique. hihi


Et pour finir, une super chose aussi : j’ai repris le sport depuis mi janvier, body jam tous les mercredis soir, et j’adore trop ! La, la nouvelle chorée je l’aime un peu moins que l’ancienne, mais ça me fait trop du bien quand même. J’aime trop cette sensation de confiance en soi quand tu réussis la chorée et aussi que tu te donnes à fond, jusqu’au bout, et cette décharge d’adrénaline. C’est trop bon ^_^.


Allez, une dernière dernière chose, j’ai recommencé à voir Greg aussi.
On s’est fait un restau indien et un bar (le Farafina. Même que… j’ai vomi lol. Chez moi je précise. Mais 3 cocktails c’est visiblement trop. Hihi. Surtout que le 1er c’était la surprise du chef, un truc pimenté, berk…), un restau japonais (le Moshi moshi. Juste après mon retour du Japon en plus. C’est vraiment trop bon comme restau. C’est toujours blindé car c’est tout petit, et ils font vraiment des spécialités locales, comme le yokominaki que j’ai pris. Et les trucs au poulpe, que m’a fait gouté Greg), et une soirée ciné-Mac Do (on a vu Logan. Très sombre…). Mais j’avoue que je sais pas si je vais vraiment me lancer là-dedans ou pas. La dernière fois je me suis dit après coup que j’étais vraiment pas moi-même avec lui alors… Je vais quand même retenter, et on verra ce que ça donne. On a prévu une sortie boite, à voir…

Ecrit par satc, le 18/03/2017 @ 17:20 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 1 commentaires


:: Dimanche 01 Janvier 2017 ::

Cheers to 2017!
J’ai passé un petit réveillon tranquille. Hier soir, chez moi, seule.
C’était un choix (la flemme de faire quelque chose, l’envie de me réveiller dans mon lit dans mon nouvel appart, l’envie de faire de quelque chose de différent (depuis 2002 je n’ai plus jamais fait le Nouvel an avec mes parents, et j’ai chaque année fait quelque chose de différent !), et le fait de marquer l’année 2016 de cette façon).

Et puis, y a tous ces petits trucs qui m’ont fait énormément plaisir, et qui m’ont prouvé que je n’étais pas seule justement. Et que ce soir là, c’était vraiment mon choix.
Y a eu l’appel d’Eva dans l’aprèm, y a eu le coup de téléphone avec Lise (la vie, parfois c’est simple comme un coup de fil. Il était temps que je l’appelle, et que je sorte un peu de ce repli sur moi-même. Je ne suis pas seule, mais c’est à moi d’aller un peu vers les autres, et de leur dire si j’ai besoin d’aide. Car ils sont bien là), et pendant la soirée les snaps de Jérèm et les sms d’Eva (on s’envoyait des messages en direct de nos réveillons. Elle c’était avec Chris, mais qui était malade, donc ce fut HIMYM puis dodo avant minuit. Hihi. Et Jérèm lui était avec sa famille, à manger des crudités…lol). Je n’étais pas seule. J’étais entourée, et bien entourée.
J’ai eu quelques sms de Lise et Fred aussi, disant qu’ils venaient me chercher (pour me faire flipper lol), dont un super selfie où ils sont tous dans la voiture, avec la légende « En route ! ». Trop chou ^_^
Et quelques sms de Fanny aussi, qui me semblait bien bourrée lol (au moins comme on disait elle aurait mal au crâne pour quelque chose hihi).

Du coup je me suis fait un super repas (merci Picard) : Petits four, Champagne rosé, confit de canard- gratin de pommes de terre, macarons ; et j’ai regardé Happy New Year (j’avoue, après 2 épisodes des Princes de l’Amour lol. Mais grâce à eux j’ai pu mettre mon film vers 23h30, et tenir jusqu’à minuit. Je me suis même couchée vers 2h et demie ! hihi). J’adore toujours autant ce film. Pour New-York, les acteurs, les histoires, et les messages qu’il m’envoie… Et surtout l’espoir, et cette envie de renouveau.


Si j’avais envie de le « fêter » seule ce nouvel an, c’était aussi pour marquer le coup pour 2016, une façon de finir un peu cette année comme je l’ai vécu en grande partie.
C’est vrai que 2016 représente pour moi l’une des pires années de ma vie (la 2ème, avec 2006). Bien qu’il n’y ait pas eu d’évènements tragiques dans ma vie (par contre sur le contexte international c’est autre chose), c’est une année où j’ai été beaucoup triste (j’ai pleuré comme jamais), j’ai vécu en grande partie dans une ville que je détestais, avec un boulot qui me rendait malheureuse, et je me suis sentie seule comme jamais. Y a eu la rupture avec Laure, la vente de la maison à Chemilly aussi…

Cependant, comme dans toute année il y a eu aussi des bons moments, des évolutions et même de sacrées évolutions.
Dans mon livre « 5 ans de réflexion » ils me demandaient mon meilleur moment de 2016 et je n’ai pas réussi à choisir (c’est pas nouveau ;-)) donc j’ai mis : l’émotion devant le spectacle Cats (et plus particulièrement LA chanson), les chants à tue-tête (voir hurlements ;-)) dans la voiture de Jérèm, le week-end à Prague, la boite à Metz, les séjours chez Eva, mon anniversaire à deux bien arrosé, les vacances en Normandie, le parc Astérix, les visites de mes parents à Lille, ma mutation et l’achat de mon appart…

J’ai reçu un sms de Jérèm ce matin me souhaitant la bonne année, et je lui ai dit ça d’ailleurs (que j’avais pas réussi à choisir un moment).
Son sms était trop mignon : « Ma chlochlo !!!!!!! On en aura vécu des choses en 2016 ! Que d’aventures, que d’émotions ! Souhaitons nous en encore plus pour cette nouvelle année ! Que te souhaiter pour 2017 ? Je sais,…. que notre belle amitié demeure intacte ! Que tu réussise tes projets tu le mérite plus que quiconque. Je t’adore grand comme l’univers ! Lol. Bisou »

Dans la soirée hier j’ai commencé à lui dire que ça m’avait fait plaisir de passer une grande partie de l’année à ses côtés, et il m’avait répondu que lui aussi, et que c’était même ses meilleurs moments ^_^. (Et il m’a aussi dit que je ressemblais trop à Félicity Jones dans Rogue One, qu’il a pas arrêté de me voir pendant tout le film, et ça m’a fait trop plaisir, car je la kiffe trop ! hihi. Mais je suis pas courageuse comme elle ;-)).

C’est vrai que 2016 c’était en très grande partie avec Jérèm.
Et même si cette relation m’a fait beaucoup souffrir, elle m’a aussi apporté plein de choses. De supers moments.
Et puis… ca faisait quand même 7 ans (et encore, c’est parce que je compte Fred en 2008, sinon ça serait plutôt depuis Laure en 2006 !) que je ne m’étais pas fait de nouvel ami !

Et puis 2016 a apporté aussi de bonnes nouvelles, ma mutation, mon retour sur Lille, et l’achat de mon appartement. Ce qui sont quand même des supers nouvelles de folie ! ^_^








2017, je sais pas pourquoi, je te sens bien. C’est très rare pourtant, mais j’ai une bonne intuition. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai mal vécu 2016, ou parce que j’ai eu un peu l’impression de toucher le fond et de ne pouvoir que « faire mieux ». Mais c’est aussi car je suis sur Lille, que j’ai mon appart adoré, qu’à mon boulot ça se passe bien, et que je ne suis pas seule (j’ai décidé de prendre des résolutions quand même sur ce point, pour me bouger le cul et m’ouvrir un peu plus quand même ;-)) (j'ai même commencé dès le 31 au soir, en m'inscrivant sur un Forum que je suis depuis plus d'un an et qui me fait beaucoup de bien).
En plus, hier soir j’étais parée, j’avais les boules Quies et mon casque anti-bruit, et finalement il n’y a eu AUCUN bruit dans l’appart. Juste quelques personnes dehors à minuit (j’ai vu aussi le feu d’artifice, mais ça a duré 2mn hihi). J’ai pu dormir comme un bébé. Et pour ça aussi, je me dis que l’année commence vraiment bien. 2017, on y croit ! ^_^




Voici donc mes résolutions pour cette Nouvelle Année :

* Esseyer
Me bouger les fesses, arrêter d’attendre, d’être spectatrice vers les autres. M’ouvrir sur les autres. Faire quelque chose

* Créer
En lien avec la 1ère, me lancer dans quelque chose de créatif. Pour tout ce que ça apporte. Pour me sentir vraiment animée par quelque chose



Edit
Et sinon ce soir je vais manger devant la fin de la saison 2 de The Royals. J’ai découvert pendant les vacances de Noël (je m’en suis enfilé plein d’épisodes chez mes parents ;-)), et j’adore ! ^_^
Ecrit par satc, le 01/01/2017 @ 16:50 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Mercredi 21 Décembre 2016 ::

Xmas Time
Ca faisait longtemps que je n’avais pas pensé ça, et ça ne m’arrive pas souvent, mais, pour une fois, par rapport à l’année dernière à la même date, je suis clairement plus heureuse.
C’est les vacances (yes !!), c’est bientôt Noël, je suis dans ma ville de cœur et j’adore vraiment de plus en plus mon appart, c’est trop bien.

Bon, j’avoue cependant qu’hier soir j’ai eu un petit coup de cafard, lié en partie au film Beauté cachée. Je me suis posée des questions sur l’amour avec un grand A, le fait d’être aimée mais aussi d’aimer, et c’était pas très gai…
Mais en rentrant j’en ai parlé à Jérèm, par snaps, je lui ai posé plein de questions sur sa vision de l’amour, sur le sens de la vie pour lui etc, et je me suis sentie un peu moins seule. (je lui ai demandé aussi si j’étais importante pour lui, et après avoir critiqué ces questions débiles, il a répondu que oui bien sur, même s’il ne le montrait pas… A la fin il m’a dit aussi que ce serait bien qu’on se revoit bientôt aussi. A suivre…)



Avec Jérèm il y a eu encore une phase très difficile à nouveau. Mais là c’était le fond du fond je crois, le bout. J’ai fini par lui avouer un soir ce que je ressentais (j’avais commencé à lui « parler » par sms vers 19h, on a fini à plus d’1h du mat. Sacrée soirée…), et bien sur ce n’était pas réciproque.
Malgré tout j’ai apprécié qu’il ait vraiment pris le temps de répondre à mes questions (cf parenthèse précédente hihi) (même s’il y a quand même quelques critiques, que j’avais demandées, que j’ai du mal à digérer… Sur mon prétendu manque de répondant…), pour m’aider à tourner la page, et qu’il montre qu’il ne voulait pas me perdre. D’ailleurs le week-end suivant je devais aller le voir, mais du coup j’ai dit que je ne préférais pas venir, et c’est finalement lui qui a proposé et est venu me voir le Dimanche. Il a vu mon appart (plus grand que ce qu’il pensait, et plus cosy que l’autre, y a pas photo), on a brunché et parlé de cette fameuse discussion (et donc eu « The talk » en vrai), il a dit qu’il ne voulait pas me perdre, on a fait un petit tours dans Lille et sur le marché de Noël.
Juste après qu’il soit parti je me suis sentie trop mal par contre, trop triste, sans trop savoir expliquer vraiment pourquoi… Peut-être car j’avais l’impression que c’était vraiment la fin de quelque chose… Pourtant on devait se revoir trois jours après (pour DISNEY !! ^_^), mais je sais pas, je crois que je me suis rendue compte qu’il fallait que je fasse le deuil de cette relation telle que je l’imaginais…


Mais du coup ça a fait du bien cette discussion, car pour Disney les choses étaient déjà réglées, et tout s’est bien passé, comme avant.
Je n’ai pas eu de pincement au cœur en le voyant, je ne me suis pas dit que c’était l’homme de ma vie mais qu’il ne voulait pas de moi ou autre. Non, je l’ai vu comme j’aurais dû tout le temps le voir, comme un bon pote. C’est ça qui a été dur aussi je crois, c’est de me rendre compte que même en amitié c’était pas comme je le pensais, je me suis fait aussi des films, et c’est dur d’ouvrir les yeux et de réaliser que ce qu’on a vécu… C’était beaucoup dans sa tête.
Mais lors de la journée j’ai réalisé aussi que c’était évident qu’on était absolument pas compatibles pour une relation amoureuse. (Mais ça n’empêche que c’est quand même vexant que l’autre ne veuille pas de vous du tout de cette façon là…)


Du coup là j’ai pris les choses comme elles venaient (un de ses conseils du dimanche d’avant tiens…), et ça s’est bien passé. On a eu à nouveau peu de queue (sauf un peu dans Ratatouille, et c’est tombé en panne avant qu’on y entre, argh), on a refait l’attraction sur les effets spéciaux et on a eu les mêmes réflexions que l’année dernière (« (…)Et c’est qui cette actrice ? (…) hihi), on s’est payés un buffet à volonté pour le repas du midi et c’était bien cool (sauf qu’on a fini vers 15h, et donc qu’on est arrivés à Disneyland vers 15h, et avec le ventre trop plein pour faire une grosse attraction lol), j’ai vu la parade pendant qu’il continuait de faire la queue pour un chocolat chaud (qu’il m’a offert ^_^) (30mn de queue pour le chocolat ! Le mec était vraiment pas pressé…), on a vu l’Illumination du sapin (ça on l’avait pas vu l’année dernière, car je m’étais plantée dans l’heure. Jérèm était sceptique, mais au final il a eu quand même un grand sourire sur le visage suite aux chants et à « l’allumage ». J’ai trop kiffé, c’était magique ;-)), on a fait à nouveau plusieurs fois d’affilée Space Mountain (deux fois seulement cette fois, car la 2ème on commençait à avoir la gerbe, valait mieux pas tenter une 3ème lol), et on a fini devant le spectacle Disney Dreams sur la Reine des neiges, le même que l’année dernière, mais toujours aussi magnifique ^_^.
Ah, et j’allais oublier, on a refait Pirate des Caraïbes (Jérèm kiffe), et on a fait… La maison des Poupées. C’était fermé l’année dernière (et j’ai toujours trouvé ça ringard), et là y avait que 5mn de queue, donc on l’a fait, pour le délire. Et c’est vrai que délire c’est le mot, Jérèm disait qu’ils vaporisaient des hallucinogènes dedans et qu’en fait il n’y avait rien, c’était tout noir…lol. Et cette chanson qui reste dans la tête… (It’s a small world after all, it’s a small world after all…)




Du coup il y a eu encore un passage un peu difficile, avec toutes ces questions par rapport à cette relation (Est ce que j’ai compté pour lui ? Eté vraiment importante ? Est ce qu’il m’oubliera vite ? Je continue cette relation ? J’arrête ? …), puis ça a fini par s’arranger.
J’essaie de prendre les choses comme elles viennent, et de ne pas me dire tout de suite qu’on se verra plus jamais, ou que c’est fini etc. Je laisse faire le temps.
Du coup il y a eu quelques jours de creux (il m’a dit qu’il se retenait de m’envoyer des snaps. Et quand avant notre discussion je lui en avais pas envoyé, il m’avait sorti : « Tu m’as fait la tête pendant 4 jours ! Pas de snaps pendant 4 jours, tu te rends compte ?!! » hihi), et moins de soirées passées des heures sur mon portable (enfin pour moi lol), mais on reste en contact. Et hier, quand j’avais besoin de parler à quelqu’un, il était là.
Donc je vais prendre comme ça vient (c’est ça son secret aussi, ne rien attendre des gens… Mais moi j’y arrive pas, quand je m’attache c’est foutu lol), et si ça vient plus c’est pas grave.



Bon à la base je voulais écrire un article super gai… ;-)
Car après cette phase difficile (qu’est ce que j’ai pu dire ça cette année quand même ! Vivement 2017 !!), après cette phase de pluie, le beau temps est revenu.
Au boulot je me sens super bien, dans tous les lieux où je vais, et même mieux qu’en 2012-2013, ce qui signifie que je ne me suis jamais sentie aussi bien (bon y avait la fac, mais ça c’était une parenthèse) ; j’ai retrouvé ma ville de cœur, et j’ai acheté (grâce à mes parents !!) un appart que j’aime trop.



Et il y a eu bien sur des moments à garder en mémoire :
Il y a eu le mardi soir et le mercredi avec maman, le Mac Do express (J’arrivais à 19h à la gare et la séance était à 19h50…) et le fil Demain tout commence (Quel beau film !! Triste, vraiment ! J’ai pleuré, les 10 dernières minutes je me suis forcée à plus regarder l’écran pour pas pleurer à nouveau, j’ai pas pu parler pendant 5mn tellement j’étais émue… Mais ça valait le coup. Car c’était pas que de la tristesse, c’était aussi car c’était beau. L’histoire d’un homme avec un grand H, qui a affronté ses peurs, et aussi pris le risque de vivre…), que je suis contente d’avoir vu avec ma maman d’ailleurs. Il faut le voir avec une personne importante. Les achats de Noël (le début pour moi. Le 14 Décembre…lol), la découverte d’un super restau- cantine chic, le marché de Noël et les verres de vin chaud/chocolat, la découverte aussi de la folie Primark (j’adore mes chaussons tout doux, à seulement 6 euros ! ^_^ Et même s’il y avait une méga queue c’était tellement bien organisé qu’en 10mn on était sorties, impressionnant)…

Il y a eu le repas de Noël au lycée, et le méga fou rire l’aprèm avec Nath, quand j’ai fait tomber le sapin en reculant pendant que je lui parlais… (A 4 pour ramasser le sapin et récupérer les boules qui étaient tombés… Ah oui car bien sur, c’est arrivé pile au moment où les chefs d’établissement passaient pour sortir et aller à une réunion… Heureusement qu’ils sont assez cools… Mais je me suis retenue de partir dans un trop grand fou rire quand même, car ça aurait vraiment fait la fille qui a trop picolé au repas de Noël. La prochaine fois je ne boirai probablement pas la coupette de Champagne, le verre de blanc ET le verre de rouge hihi) La soirée pour le départ en retraite de Gérard, Guy qui a joué de l’accordéon pendant qu’on applaudissait tous, l’ambiance vraiment bon enfant et chaleureuse. Le restau qui a suivi, le fou rire de Delphine et Marine, Denis qui me posait des questions sur le cinéma ou mes voyages (ça m’a fait vraiment plaisir de le revoir, et de parler avec lui. Il est vraiment atypique, mais c’est rare que les gens prennent le temps de me poser des questions et surtout de m’écouter… Un bon moment), la nuit chez Marine et son fils qui était impatient de me rencontrer.


Et puis là il y a les vacances. ^_^
Au début j’étais pas enthousiaste par le fait que Noël soit que samedi prochain, mais finalement je trouve ça trop bien d’avoir une semaine de vacances avant le jour J.
Ca permet de vraiment se mettre dans l’ambiance, tranquillement, j’aime. Et cette année, je suis en mode Cocooning à fond en plus, comme jamais.

A part quelques achats de Noël à finir, des courses et des séances de ciné (Ballerina, Assasins’s Creed et Beauté Cachée), je ne suis pas sortie, je suis restée bien au chaud (c’est le cas de le dire, il fait un bon 23-24 degrés chez moi, j’ai pas froid hihi. Ce qui ne m’empêche pas de mettre quand même mon nouveau sweat doudou panthère le soir quand je suis en pyjama ;-)). A regarder des films de Noël, mes épisodes de tv réalité (L’ile des cœurs brisés et les Princes de l’Amour 4), à penser à ma déco (j’ai craqué et racheté encore 2 bougies Bath and Body Works… J’ai acheté une affiche New York de Garance Doré aussi ^^), à voir les vidéos d’Enjoyphoenix et d’Elsamakeup (qui font les VlogMas notamment, y a plein de vidéos en ce moment du coup, c’est trop cool !), à regarder Gilmore Girls, à lire (j’ai commencé La chimiste, de Stéphanie Meyer, c’est un thriller, j’aime bien pour l’instant), à emballer les cadeaux (bon, ok, ça juste ce matin – on est jeudi-, car j’aime pas ça du tout ;-)), à boire du vin chaud… Et à profiter de mon sapin illuminé (j’ai l’ai fait tard cette année, le 10 décembre, mais je ne l’ai jamais autant allumé par contre).

Et puis mardi soir je suis sortie aussi pour aller à ma 1ère Assemblée Générale, avec les autres copropriétaires. Et c’était sympa, même si ça a failli être reporté (on était que 3 au début, il fallait être 4. Mais le mec du syndic a réussi à avoir par téléphone le pouvoir d’une autre proprio, et ensuite deux hommes sont arrivés, râlant comme quoi ils étaient en retard car du mal à se garer (suite aux nouveaux sens de circulation…). Le mec du syndic disait même à la fin que c’était loin d’être toujours assez agréable. Faut dire qu’on était tous d’accord, ils ont pas envie de faire des travaux à gogo (ouf), on a pris le temps pour expliciter certaines charges (enfin, le mec du syndic a expliqué ;-). Ca m’a permis de comprendre un peu mieux certains trucs))… Et je me suis rendue compte encore plus à quel point j’avais de la chance, car les filles du RDC et du 1er sont bien embêtées à cause d’infiltration, et de tuyaux bouchés par moment (on va faire les travaux pour les infiltrations chez l’une du coup, l’autre va changer sa fenêtre arrière de toute façon) ; et moi je me rends compte que tout va bien (touchons du bois !), c’est top !
Je suis rentrée trop heureuse du coup ^_^.


Demain aprèm je pars chez Lise et Yann, car le soir on fait à nouveau un repas de Noël entre amis (mais cette fois il n’y aura pas Marine… L’autre fois on faisait le point avec Lise. Pas de news depuis avril, donc en gros elle sait pas que Fred a acheté, que je suis revenue sur Lille et que j’ai acheté aussi, et que Lise est à nouveau enceinte…).
Puis Samedi je pars chez mes parents, le soir ça sera déjà le réveillon, et je rentre ensuite le 30, car le 29 ça sera Nouel avec les enfants de Danièle, et leurs enfants du coup maintenant ;-).
Et pour le Nouvel an… Lise et Yann le font à nouveau chez eux, mais j’ai pas franchement envie d’y aller. Je crois que je préfère le faire ici, chez moi, toute seule. Mais je sais pas trop comment leur dire…

Ecrit par satc, le 21/12/2016 @ 21:14 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Samedi 19 Novembre 2016 ::

It's gonne be Alright
Vendredi soir, quand j’étais dans le train pour rentrer, j’ai eu un petit déclic. Je me suis dit que je commençais vraiment à bien me faire à ma nouvelle vie, et à l’apprécier. A me sentir bien dans mon appart, à commencer à me dire que c’est mon nouveau « chez-moi » et à en être heureuse, et à me réapproprier « ma » ville.


Ce fut pas évident cette période.
Déjà, ça m’a fait drôle de changer de lieux, d’appartement, de ville, et de devoir se réapproprier tout ça. Ensuite, et surtout, ça a été super dur de quitter Jérèm (cf article précédent), et de savoir que ce ne serait plus jamais comme avant, qu’on ne serait plus jamais aussi proches (et pas que géographiquement). Ca m’a…brisé le cœur.

Mais là, après une certaine période de « deuil » (je mets les guillemets mais c’est quand même ça, il a fallu dire en revoir en quelque sorte à cette relation, telle que je l’avais connue), ça va mieux.
Je recommence à avoir certaines habitudes (comme le ciné. Ca, j’ai repris très vite, dès le samedi j’achetais à nouveau ma carte UGC Illimitée, et enchainait de suite avec Bridget Jones Baby hihi), je m’en crée de nouvelles, et je regarde de nouveau cette ville que j’adore.
Et mon appart, je le kiffe quand même. Mes parents ont fait un boulot monstre (mon père est venu un nombre incalculable de fois, même quand j’étais pas là, pour faire plein de petits et gros travaux), et j’ai vraiment bien emménagé.
J’ai encore quelques petits détails à régler niveau déco, mais je me sens déjà de plus en plus chez moi, et je le trouve bien accueillant, cosy, j’aime. Et le fait que je sois à 30 secondes à pied de la gare, c’est vraiment top ;-).



Ce qui m’a aidé aussi dans ma « guérison », c’est le week-end du 11 novembre, que j’ai passé avec Eva.
Ce week-end c’était vraiment un super week-end, et ça m’a fait un bien fou. Ca m’a fait tellement plaisir de la revoir, de revoir la petite Clotilde (qui est vraiment trop adorable ! Elle respire la joie de vivre, et elle m’a fait plein de grands sourires, elle est vraiment à croquer !), et de profiter pleinement d’un week-end « cocooning ».
Chris s’est plusieurs fois occupé de Clotilde pour qu’on ait du temps à deux en plus, c’était vraiment adorable. On a fait deux belles balades, dont une le samedi qui avait un petit goût de paradis (un endroit perdu au milieu des arbres, avec un petit ponton en bois, les feuilles de l’automne, le soleil et les quelques gouttes de pluie en même temps qui donnait une couleur encore plus magique à ce paysage…).
Et puis bien sur, pendant les balades on a parlé de nos vies, de voyages, des relations, de nos diarys… De nos envies, nos projets, nos rêves. J’adore toujours autant ces moments.
Et là, ça m’a rappelé aussi qu’il y aurait à nouveau un moment où ça irait mieux (en fait c’était déjà un peu le cas, mais c’est progressif tout ça), où j’aurais à nouveau des projets, des rêves, et que j’avais encore certainement plein de bons moments à vivre encore.
Et c’est con, mais ça m’a rappelé aussi que j’étais aimée, vraiment, par au moins une personne, et par une personne exceptionnelle.


Comme c’était en novembre c’était vraiment l’ambiance automnale du coup, et c’était top aussi, cette ambiance cocooning.
Eva a acheté une bougie Yankee Candle à GammVert (je m’en suis achetée deux aussi mercredi du coup hihi), qu’elle a mis à côté de la tv, j’aime. On a regardé Largo Winch aussi (1er film en entier vu par Eva et Chris depuis la naissance de la petite), et Ange et Démons (avec le retournement de situation ! hihi). On a pris l’apéro avant chaque repas (j’ai appris que le Beaujolais c’était bien dégueulasse ! Même le blanc ;-)), on a mangé une raclette (1ère de l’année ! C’est trop bien la raclette !! ^_^), j’ai rattrapé mon sommeil en retard (ça m’a fait du bien de bien dormir, et jusqu’à 10h le matin).
On a pris le café sur la terrasse aussi samedi aprèm, au soleil, c’était top. Et y avait ce moment où on a discuté dans la chambre sur le lit jusqu’à la tombée de la nuit avec Eva, en regardant la campagne à travers la fenêtre, tout en rêvant. Super moment également.


Ce qui m’a fait du bien aussi c’est de les voir tous les deux, Eva et Chris, de voir deux personnes qui se sont vraiment trouvées. Ca me donne espoir. Je me dis que peut-être que moi aussi je rencontrerai comme ça mon âme sœur un jour. Avec qui j’aurais des rêves en commun, et cet amour exceptionnel. J’espère.
Et pareil, Clotilde je l’ai trouvé tellement adorable, que ça m’a fait un peu réviser mon avis sur le fait d’avoir des enfants. Hihi. Ca m’a rappelé que ça pouvait aussi, et surtout, représenter des moments de bonheur.



Sinon, malgré mon 1er week-end ici qui fut vraiment difficile, il y a eu une petite parenthèse pour Halloween, où je suis allée chez Lise et Yann; et surtout le lendemain, le 1er novembre, quand on est allés à Pairi Daiza.
C’était vraiment une super journée, et je dis pas ça uniquement car Yann m’a offert mon 1er vin chaud de l’année ;-).
J’adore toujours autant ce parc, et c’était vraiment sympa de le faire aussi en automne, et pour Halloween. Vers la fin de la journée, quand la nuit tombait et que les lampions s’allumaient, et qu’on attendait tranquillement sur un banc le spectacle des rapaces (Aurore endormie sur Yann) (Moi avec mon 2ème verre de vin chaud hihi), je me sentais vraiment bien.
Et c’est toujours génial de voir plein d’animaux, en semi liberté, et ces paysages vraiment travaillés, ça dépayse totalement. Bon, par contre plus d’1h de queue pour le bébé panda alors qu’on a juste vu une boule de poils dos à nous… Bref ;-)




Au boulot ça se passe toujours bien sinon. Je « m’installe » progressivement dans mes établissements, et je me rends compte que je m’entends avec tout le monde partout. Et j’ai des alliés dans chaque établissement (et au CIO je m’entends vraiment bien avec tout le monde. J’aime vraiment bien ce côté « familial ». Du coup chaque vendredi matin je suis même contente d’aller en réunion, ça me fait plaisir. Et les mardis midi j’aime bien aussi, y a le militaire, et on parle souvent de futilités, comme l’Amour est dans le pré (Claire et moi on regarde ;-)), ou récemment l’Amour au 1er regard).
Au collège j’ai le documentaliste, jeune arrivé fraîchement de Bretagne (avec qui je me demande si j’ai pas un ticket… A voir), et au lycée j’ai le prof d’histoire-géo, qui habite aussi à Lille et prend le train. Et je l’aime bien aussi, dès le début je l’ai trouvé mignon et sympa. Mardi il m’a même offert un cappuccino, trop gentil ! Par contre il n’était plus sur de mon prénom et pensait à Delphine… (comme j’ai dit à Jérèm, au moins c’était pas Marie Christine !! lol)
Et justement, hier soir, par hasard, j’ai vu qu’il m’avait envoyé un mail, me parlant d’un élève, puis en PS il me disait qu’il allait au salon du vin ce week-end avec 3 autres collègues et que j’étais la bienvenue. Il m’a laissé son numéro, donc après maintes tergiversations j’ai envoyé un sms ce soir pour le remercier pour l’invitation. A suivre… (ou pas. M’est d’avis que ça va s’arrêter très vite, ou plutôt que ça ne va jamais commencer lol)



Sinon, en ce qui concerne Jérémy, j’ai des nouvelles tous les jours depuis que je suis partie, par snaps (je crois qu’il y a eu un jour où on ne s’en est pas envoyé).
Hier on a d’ailleurs « vraiment » plus parlé, tout en regardant Danse avec les Stars (j’ai fini de manger à 23h du coup hihi. Cette incapacité à faire plusieurs choses en même temps…). Je suis restée plus d’une heure sur mon dilemme par rapport au prof (« je lui réponds par sms ou par mail ? »…) d’ailleurs.
C’était mignon, à un moment je disais que j’avais plu à personne cette année, et que je pensais pas qu’on pourrait me supporter 24h/24, et Jérèm a dit que c’était n’importe quoi, et « tu te sous estimes ma Chlo Chlo ».
Après il a mis aussi que là, maintenant, tout de suite, il avait trop envie d’une Patate et d’un ciné, mais que c’était pas possible (avec l’emoji qui a une larme). Il a même répondu que je lui manquais aussi quand je disais que ça avait été dur de le quitter quand même, et a ajouté « ma poule ». Ca faisait longtemps… (comme on s’est dit à plusieurs reprises cette semaine. Car on a ressorti des « Comme tu préfères » aussi ;-). Et j’ai ressorti un « CONNARD » aussi, quand il a dit « le pauvre il sait pas dans quoi il s’embarque » en parlant du prof, qui selon lui me drague)
Samedi avant la soirée il me disait aussi que cette année il était vraiment aigri au boulot, énervé contre tout le monde ; et que le problème c’est que je n’étais plus là pour lui permettre de se défouler (sympa lol), et que du coup il ne parle plus de tout ça, il ne me raconte plus ses malheurs etc, donc il garde tout pour lui et c’est pas bon. Je lui ai demandé comment il faisait avant, il m’a répondu qu’il avait ses parents, et d’autres personnes, mais il a pas répondu quand j’ai dit qu’ils étaient toujours là.
Ca m’a étonné, le lundi après mon emménagement, il m’expliquait justement par snaps ses embrouilles avec le groupe de son collège, et une des filles lui a dit qu’il se tapait la honte à prôner son indépendance, alors que tout le monde voyait qu’il était enfermé dans une relation exclusive. J’ai demandé avec qui, et il a répondu « A ton avis ? ». C’est n’importe quoi…

Avec Jérèm j’ai eu quelques petits déclics, pour avancer.
Le 1er, j’ai réalisé que si c’était dur de le perdre, c’était peut-être aussi parce que, comme avec la séparation d’avec les parents (merci prof de psycho), on ne peut pas se séparer vraiment de quelqu’un sans savoir qui ils sont vraiment. Et j’ai réalisé ça. Que c’était dur aussi car je sentais que j’étais pas allée « au bout », et peut-être en ce sens que je ne le connaissais pas vraiment…
Et le 2ème, en lien, c’est que j’ai réalisé qu’il fallait que je lâche prise. Que j’arrête de lutter contre les choses, et de laisser faire le temps, qui au fond est toujours bénéfique.
Et j’ai eu un autre déclic aussi chez Eva, en retournant brièvement sur FB (j’ai arrêté depuis octobre, et pas repris depuis ce mini moment. Ca me manque pas et c’est très bien), où j’ai vu son statut « Incroyablement bien », lors du week-end à Paris avec ses amis, pendant que moi j’étais ici à pleurer de l’avoir quitté. Ridicule…

Du coup maintenant je prends les choses comme elles viennent, sans trop me poser de questions. On a quelques projets, et si ça se fait pas tant pis. Si on se voit c’est bien, sinon tant pis.
On devait se voir le week-end prochain mais il a plus de thune (problème avec les impôts notamment), donc c’est décalé au week-end d’après.
Je le rejoindrais après le boulot (je bosserai ce samedi matin, et lui aussi), et après ça sera marché de Noël d’Amiens, verre au Golden, soirée Just Dance. Et Dimanche grasse mat (j’ai imposé lol) et brunch. Il m’a proposé que je reparte le lundi matin aussi (je lui ai dit « tu vas tenir deux nuits avec moi ?? » hihi. Il m’a dit d’arrêter avec mes bêtises lol).
Et hier on a parlé de Noël (l’année dernière à la même période il venait de monter son sapin et on faisait notre premier repas sur le thème de Noël chez lui), et il m’a demandé si ça me disait qu’on fasse aussi son sapin ensemble. Bien sur ! ^_^



Du coup les envies et les projets de toute sorte reviennent, ça fait du bien.
D’ailleurs… Hier je me suis achetée des billets pour… TOKYO !! J’y retourne en février !! ^_^
Trois nuits à Tokyo, et trois nuits à Hakone. En février les billets étaient pas très chers (546 euros l’aller retour… Bon là ça me fait un peu plus car au retour j’ai pris un vol direct finalement, et avec l’assurance. J’en suis à 671 euros). Can’t wait !!

Ecrit par satc, le 19/11/2016 @ 22:25 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Jeudi 27 Octobre 2016 ::

Un seul être vous manque...
Je suis dans mon appart, pour la première fois, seule.
J’ai déménagé mercredi, papa est resté avec moi jusqu’au jeudi, j’ai passé la soirée et nuit du jeudi (soit hier) chez Jérèm, et aujourd’hui c’était mon état des lieux de sortie, avec papa à nouveau. Je suis rentrée donc dans mon nouvel appart ce soir.

Et c’est dur.
J’adore mon appart, vraiment, j’aime Lille, mais… Jérèm, toujours.
A peine avais je passé la porte d’entrée que j’ai commencé à pleurer, et là, 2h après c’est toujours pas fini.

Parce que cette situation, ça me brise le cœur.
Ca me brise le cœur de savoir que Jérèm et moi ça sera plus pareil, même si on reste en contact, même si on se voit. Je pense à toutes ces choses qui n’existeront plus, tous ces moments ensemble, et c’est juste trop horrible, j’arrive pas.
C’est trop dur de me dire qu’il n’y aura plus nos mardis cinéma (enfin, Patate-Ciné), qu’il n’y aura plus les prime de Secret Story le jeudi soir, ou les replays de Danse avec les Stars. Ou que quand j’aurais à nouveau mon coup de blues du dimanche soir, je ne pourrais plus lui dire par message et savoir qu’il va me proposer un truc pour me changer les idées et qu’on va se voir, pour un verre, un restau (la dernière fois une fête foraine)….(et la même chose pour lui). Ca me brise le cœur aussi de savoir qu’il ne passera plus le soir chez moi comme ça, avec sa bouteille de mousseux, qu’il ne me racontera plus sa journée au collège de G par exemple, que je finirais pas la soirée en lui donnant un cappucinno ; c’est dur de me dire que je l’entendrai plus autant me parler de choses profondes, comme ses relations avec ses parents, qu’on rigolera plus autant, qu’il ne me taquinera plus, que je ne verrai plus régulièrement son regard de petit garçon par moments. Je ne le verrai plus dévorer toutes mes cacahuètes ou toutes mes chips, on ira plus critiquer de films, il ne prendra plus mon coussin (« son » coussin je disais récemment) dans ses bras.
Même si on se revoit ça sera moins souvent, et on sera forcément moins proches. On ne pourra plus se raconter autant nos journées et toutes les anecdotes qui vont avec. Il ne dira plus qu’il me raconte tout, que je sais tout de sa vie. Plus tard il ne pensera pas à moi s’il y a à nouveau une alerte attentat, et on ne pourra pas aller boire un verre ensemble le soir même, pour qu’il se remettre de ses émotions. Et pareil, je ne pourrais plus compter sur lui pour qu’il me propose qu’on se voit si j’ai un coup de blues.
Pourquoi est ce que quoique j’ai pu faire comme choix il faut que je perde quelque chose ?
C’est trop dur.

Je me dis qu’une fois de plus je ne réalise que trop tard la chance que j’avais. Car j’ai passé mon année à râler et à me plaindre, alors qu’au moins la-bas je l’avais lui, et pour tout ces moments ensemble ça valait le coup. Et que s’il n’avait pas le projet de partir aussi, que si je ne savais pas qu’à terme cette relation me ferait plus souffrir que plaisir, j’aurais pu faire le choix de rester. Pour lui. Parce qu’on a beau dire, les personnes c’est quand même plus important que les lieux. Et ici j’ai Lise et Yann, mais c’est pas pareil, je les vois beaucoup moins. Et c’est pas pareil.


Ce qui est dur aussi c’est que c’est frustant, car j’ai vraiment apprécié découvrir cette personne, et j’ai vraiment l’impression d’avoir plein de choses à apprendre sur lui, de n’avoir pas fait du tout le tour de cette relation, d’être loin d’être lassée.
On se quitte (on a écouté un peu Let it go hier soir chez lui, mais pas longtemps. Il m’avait envoyé ça par snap samedi dernier devant DWTS, et m’a avoué qu’il avait recherché « chanson de séparation quand on aime toujours la personne) alors qu’on s’entend toujours aussi bien. Comme il l’a déjà dit, on aurait dû avoir une bonne dispute, ça aurait été réglé.
Ou qu’il sorte avec une fille sinon, ça aurait marché aussi. Ca m’aurait brisé le cœur, mais au moins ça serait fini. Pas sur de la frustration. Pas avec cette impression que c’est moi qui ai renoncé à quelque chose de beau.

La dernière séparation que j’ai vécu c’était l’année dernière, par rapport à Lise, Yann et Aurore. Et j’étais triste, mais pas autant. Car je savais qu’on garderait contact, même si ça serait moins régulier, et car on se voyait moins souvent. Et pas à deux comme là, avec un lien différent encore.

Et puis avant il y a eu le départ de Eva pour Lyon. Et là, si je l’ai pas trop mal vécu, c’est car je savais aussi sans en douter une seconde que notre relation allait perdurer, qu’elle serait toujours là pour moi, même à distance. Mais aussi, je commençais à sortir avec mon ex, et soyons honnête, ça m’a fait du bien de me plonger aussi dans cette nouvelle histoire pour moins y penser…


I can do it, I can do it, I can do it…

Ecrit par satc, le 27/10/2016 @ 20:13 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Jeudi 20 Octobre 2016 ::

Derniers Instants
Hier soir je suis allée chez Jérèm, pour voir le Prime de Secret Story. C’était la dernière fois que j’allais chez lui en partant de mon appart, la dernière fois que je faisais ce trajet là. J’ai failli pleurer d’ailleurs les premières minutes dans la rue, avec ma musique à fond (Britney : Scream and shout, yeah !!), en faisant ce chemin pour la dernière fois.

Mais sur place ça a été, j’ai été un peu nostalgique, mais ce fut une bonne soirée. Je sais pas ce que j’ai avec les séparations, mais j’ai vraiment du mal. Hihi. Là j’étais triste aussi car en plus de « quitter » Jérèm, j’avais l’impression que lui ça lui faisait pas grand chose, que ça allait rien changer pour lui. Et au final, cette soirée m’a vraiment fait du bien, et si c’était la dernière fois qu’on devait se voir, ça aurait été une belle fin.


On était partis pour regarder le Prime donc, ce qu’on a fait ; mais ensuite on a aussi regardé Les Noces funèbres (Premier film qu’on a vraiment regardé en fait ! ;-). Ah, ce passage au piano !!!! Vraiment beau. Je comprends que Jérèm se soit fait tatouer une partie de la mélodie !), puis l’Etrange Noël de Monsieur Jack (là par contre j’ai commencé à louper des grosses parties hihi), et puis ensuite on a discuté super longtemps, ce qui fait qu’il m’a raccompagné après 4h du matin.

C’était pas forcément prévu que je rentre si tard, mais on a commencé à parler de sujets « sérieux » (ou plutôt importants je dirai), et du coup on a parlé un bon moment.


Je sais plus comment ça a commencé, mais on a parlé notamment de sa famille. De ses mauvaises relations avec son frère, et de ses « choix de vie » à l’opposé des siens. En fait, ce qu’il a du mal à supporter surtout c’est qu’il a beaucoup inquiété ses parents, alors que ceux-ci lui auraient tout donné… On a parlé de la position difficile de l’ainé, mais je disais aussi ça a pas dû être facile pour lui non plus, d’avoir Jérémy pour modèle, « Monsieur perfection » (il l’appelle comme ça d’ailleurs). On en est venus ensuite au fait que si Jérèm s’était autant construit de manière totalement différente à l’ensemble de sa famille (surinvestissant le côté intellectuel, et le domaine artistique notamment), c’était peut être aussi par opposition, et car il a peut-être manqué qu’on lui dise qu’on l’aime, tout simplement. Qu’on le regarde. Malgré tout on disait qu’on aimait tous les deux nos parents, moi je disais que j’aurais aimé avoir plus confiance en moi, mais qu’ils ont été de bons parents. C’est ça devenir adulte aussi (je me souviens, c’est ce qu’avait dit un prof de psycho), c’est regarder ses parents comme des humains, avec leurs qualités mais aussi leurs défauts, leurs failles.


On a aussi parlé longtemps du boulot. Ca a commencé par ses embrouilles avec ses collègues (il est vraiment au taquet cette année, et il ne peux plus les supporter…), et on a pas mal évoqué la boss, et le ton est monté car on était pas d’accord (pour changer lol), lui il disait que malgré tout c’était une bonne personne alors que moi… JE LA DESTESTE. En tant que personne ET en tant que professionnelle. Hihi (elle lui aurait dit d’ailleurs qu’en fait elle m’aimait bien en tant que personne mais pas en tant que professionnelle. Et qu’est ce qu’elle connaît de moi en tant que personne cette connasse ?! J’hallucine. JE LA DETESTE BIS lol).

En parlant de pas d’accord, on argumentait donc chacun longtemps pour défendre notre point de vue, comme souvent; et c’est vrai que Jérèm a dit que j’étais vraiment la 1ère personne aussi différente que lui, à qui il s’était attaché (et la seule aussi qui avait réussi à le supporter toute une année, car d'habitude on dit toujours à un moment ou un autre qu'il est insupportable).


On a pas mal parlé d’attachement justement ensuite, et des relations en général. Là aussi on est à l’opposé. Lui il considère l’attachement comme de l’aliénation, tout comme le couple, qui le priverait de sa liberté, il ne veut pas être enchaîné (j’ai dit que la liberté c’était de choisir avec qui on voulait s’enchaîner. Mauvais argument peut être…lol) et refuse toute dépendance (ce qui est impossible, on est tous dépendants des autres. C’est la nature humaine. C’est juste que lui c’est de plein d’autres et pas de quelques Autres). Il m’a expliqué pour la 1ère fois les raisons de sa rupture avec sa super ex. Comme quoi au début ça partait « bien », étant non exclusifs et non possessifs tous les deux (mais sans jamais passer à l’acte avec quelqu’un d’autre au final), puis qu’au fur et à mesure elle avait commencé à changer, et quand ils ont vécu ensemble la 2ème année, à vouloir plus… (comme savoir qui il voyait etc. Car pour lui demander ce qu’il fait c’est comme lui demander des comptes et Monsieur ne se sent pas libre…. Comme j’ai dit il y a quand même beaucoup plus de gens qui sont comme moi que comme lui sur ce coup là !!) Du coup ça tombait bien qu’ensuite il y ait la distance au final.


On a aussi parlé de notre relation, il disait qu’il voyait que j’étais triste (de le quitter) mais que lui il « arrivait pas » à être pareil, non pas qu’il n’était pas attaché mais pas de la même façon. En fait c’est surtout qu’il expliquait que reconnaître qu’il était attaché à quelqu’un ça signifierait qu’il est dépendant (en même temps, comme je lui ai dit, c’est lui a insisté en juillet pour que je reprenne Snapchat, et c’est lui qui m’envoie des messages tous les jours quasiment. D’ailleurs il m’en a envoyé un à l’instant demandant si ça avait été la journée… Et puis on est en cœur rouge en plus! (même qu’il a voulu me faire chier en me faisant croire que lui avait plusieurs personnes en BFF. Alors que non…) Il a quand même dit aussi qu’il réalisait pas que jeudi prochain je serai vraiment partie, donc c’est peut-être juste du déni. Lol Il m’a reproché aussi le fait qu’on a pas les mêmes attentes au niveau des relations et que du coup moi j’avais déjà fait mon choix (de penser que ça allait pas durer avec la distance et donc de finir probablement par couper le contact). Je disais que tout ce que je voulais c’était savoir que j’avais importante, et il a répondu « mais oui, bien sur, tu ES (pas au passé, comme moi ;-)) importante ». Et que je devrais le savoir, étant donné que j’avais vu comment il avait réagi quand on avait appris que j’avais eu ma mutation.


C’était mignon, il m’a donc redéposée vers 4h, j’ai dit que c’était la dernière fois qu’il me ramenait chez moi, et du coup dans la rue il est sorti de la voiture, et m’a fait un vrai câlin, lui qui déteste ça (il voit pas l’intérêt du couple non plus car il aime pas les câlins, il dit-à juste titre pour le coup- que le sexe t’es pas obligé d’être en couple, et il a pas ce besoin d’avoir le soutien ou l’écoute d’une personne en particulier… Irrécupérable lol). J’ai senti l’odeur de son parfum (avec mes cheveux) jusqu’au lendemain matin n’empêche !





Sinon, avant le prime on a regardé le film que j’ai fait sur mon année (il a pas eu le temps d’en faire un lui, peut-être jeudi prochain car il veut vraiment le faire. J’ai proposé qu’il m’écrive une lettre sinon mais il ne veut pas hihi), j’ai bien aimé le faire. Surtout pour les photos dossiers en fait ! lol (j’avais fait la 1ère partie normale, et la 2ème avec les photos dossiers ou du pire…)



Ecrit par satc, le 20/10/2016 @ 22:07 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Vendredi 14 Octobre 2016 ::

Moving
Dans 11 jours exactement je déménage. C’est fou de me dire ça.
Je suis passée, et je passe encore par plein d’émotions différentes. La joie, l’excitation, mais aussi la peur, l’angoisse, la tristesse. Tout se mélange un peu, par moment c’est un sentiment qui domine, puis ça change…


Il y a la joie et l’excitation bien sur, de revenir sur Lille, et d’en plus y retourner dans un nouvel appart, pour lequel je suis propriétaire. Un appartement à moi, qui m’appartient. Je crois que je ne réalise toujours pas en fait. Et puis j’avoue que ça me fait un peu peur aussi de devenir propriétaire quand même.
Et c’est ça qui est chiant, c’est que malheureusement c’est pas forcément la joie qui domine dans le mélange de mes émotions, mais l’angoisse et la peur. J’angoisse par rapport au fait de devenir propriétaire, mais pas seulement ; en ce moment je me sens pas mal seule. Et puis il y a la peur aussi, peur je crois de ne jamais retrouver la vie que j’avais avant sur Lille, ma vie « rêvée ».



Bon, soyons honnête, toutes ces émotions sont liées aussi en partie à la même personne, encore, j’ai nommé Jérémy…
Ces derniers temps par exemple, je sais que j’angoisse à l’idée de me retrouver toute seule, tout simplement. Comme je disais au téléphone à Eva mercredi, le problème c’est que j’ai pris l’habitude d’avoir de ses nouvelles tous les jours (merci Snapchat…), et du coup ça me donne vraiment l’illusion (Eva a dit que c’était pas une illusion hihi) d’être importante pour quelqu’un, d’être vraiment dans la vie d’une personne, d’avoir une personne qui pense à moi tous les jours (c’est trop mignon d’ailleurs, Eva a alors proposé de m’envoyer des sms tous les jours. C’est trop chou ;-)).
Et du coup, savoir que je vais être coupée de ça, ça me fait à la fois flipper, et ça me rend triste… Mais comme dit si bien Olivier (Dion), il va falloir que je réapprenne à voler de mes propres ailes… (chanson écoutée depuis la rentrée, soit plus d’un mois hihi. J’enchaine ensuite avec « Happy Ending » de Mika. Pas gaie du tout celle là, mais elle me fait du bien, elle m’apaise, me demandez pas pourquoi. En fait si, c’est juste parce que des paroles vraies ça fait du bien, même si c’est honnêtement triste, même si ça montre que parfois les histoires se finissent juste mal, et qu’on ne se reverra plus jamais. Ca me rappelle qu’on guérit de tout aussi…)
Du coup il y a une part d’excitation quand même, mais aussi d’angoisse et de tristesse.


Et puis la tristesse, c’est celle de quitter Jérémy, forcément, de savoir que ce qu’on a là maintenant ça va se finir. Y a une part de moi qui sait que c’est probablement pour le mieux aussi, mais je suis malgré tout attachée et c’est pas facile de quitter les gens.



Depuis la rentrée cette relation m’a fait encore passé par plein d’états émotionnels différents, le mois de septembre fut un mois bien intense encore.
Au début (lors de mon dernier article, Bipolaire. J’ai l’impression que c’était il y a une éternité !!), aux alentours de la rentrée, j’étais super triste, de savoir que j’allais le quitter, que j’allais le perdre.
Ensuite, il a commencé à se rapprocher dangereusement (très dangereusement) d’une nouvelle collègue (la fille qui sortait de formation et qu’il connaissait déjà, que j’ai commencé à appeler « ma remplaçante », et là ça m’a rendu super triste de voir qu’elle lui plaisait (même s’il refusait de le reconnaître) et qu’ils allaient surement sortir ensemble. Quand il m’a dit la première fois, pas tout de suite (lui-même m’a sorti qu’il avait pas osé me le dire tout de suite et qu’il avait eu l’impression un peu de me tromper, et de se sentir un peu coupable, comme si on était en couple), qu’ils étaient allés boire un verre et manger ensemble, et qu’ils étaient restés ensemble jusqu’à 4h du mat, ça m’a brisé un peu le cœur.
C’était un samedi après-midi, on avait prévu d’aller au parc ensemble, et de passer la soirée chez lui, et au début l’ambiance fut très très tendue. Je lui reprochais de pas avouer qu’elle lui plaisait et qu’elle allait me remplacer, je disais aussi que je regrettais finalement de pas être partie avant la rentrée, car j’aurais eu l’illusion d’avoir compté pour lui et il ne m’aurait pas déjà remplacée… Je disais aussi que je savais qu’on allait pas garder contact de toute façon, car il me reproche souvent de demander beaucoup d’attentions dans mes relations ; et il a commencé à s’énerver en disant que si on le cassait comme ça alors qu’il était prêt à faire des efforts aussi…
C’était dur aussi pour moi de le voir se rapprocher aussi vite d’une nouvelle fille, alors que quelques jours avant il me disait que je faisais partie des deux seules personnes qu’il avait laissé entrer vraiment dans sa vie, et pour lequel il avait perdu un peu le contrôle.

Après une petite balade tendue, on s’est posés à la guinguette, on a bu des diabolos (deux tournées, qu’il a payé. Culpabilité ?hihi), et on en est arrivés à ce fameux pari, comme quoi dans 3 semaines moi je pariais qu’ils se seraient forcément embrassé (et lui non). Pour clore ça on a alors prévu d’aller dans un super restau de la ville, et le perdant devait payer le repas ET la boisson, aka le Champagne. (c’est moi qui ai lancé ça, vu que je savais que j’allais gagner).
Et puis après on est allés chez lui, et finalement on a passé une super soirée.

Déjà, en arrivant, j’ai vu sa nouvelle déco (il avait aussi changé certains meubles de place), et j’ai vu sur le buffet un cadre photo avec des photos de sa famille, mais aussi avec une photo Polaroïd de nous deux. Il m’a dit « T’as vu, je t’ai mis avec ma famille », et ça m’a trop touchée.
Ensuite on a pris l’apéro, en évoquant nos meilleurs et nos pires souvenirs de l’année passée ensemble. Bien sur dans le pire, il y a eu la dernière nuit de camping ; et pour le meilleur : le fou rire du pigeon à Prague.

On a ensuite regardé en replay le prime de Secret Story, en mangeant une tarte aux maroilles qui sentait super fort (qui puait en fait, n’ayons pas peur des mots hihi).
Après le prime on a voulu testé The Stranger Things, mais on a pas accroché, on a trouvé ça trop long. Du coup on n’a pas arrêté de parler pendant l’épisode, pour changer-;-).
Puis on a joué un peu à Just Dance. Et ensuite…. Il a commencé à mettre des chansons sur Youtube, et on s’est mis à chanter, sur des trucs bien kitchs, c’est parti en soirée karaoké et ce fut bien sympa. (Jérèm a eu super honte ensuite en croisant le voisin. Lol. Surtout que parfois c’était plus du chant mais des hurlements hihi)

On a donc chanté sur les 10 commandements, Grease, Total eclipse of the heart, le Poing levé, Since you've been gone, Si on devait mourir demain, I will survive, tu m'oublieras (c'était le thème...lol), Bagdad, Sous le vent, Someone like you (il m’a regardé en insistant sur le « someone like you » et moi en répondant avec le "don’t Forget about me"… Sans oublier notre chanson : I havent met you yet ! ;-).
Il y a eu un petit moment bien awkward par contre, quand, sur une belle chanson, il s’est rapproché de moi et m’a fait… une petite caresse sur la joue. C’était mignon, mais c’était la 1ère fois qu’on me faisait un truc comme ça ;-).

Puis après les chants on a regardé des vidéos de Carpool karaoké de stars, d’Adèle, de Mariah Carey, de Sia… C’était marrant. Et on a fini en regardant des clips de Sia, qui fait vraiment des chansons magnifiques quand même. Et qui a proposé plein de belles chansons qui ont été refusées par des stars. Too bad for them.
Chandelier

Du coup il m’a redéposée à 4h du mat passée, en mettant Chandelier a fond (c’est encore mieux voiture car on peut vraiment hurler. Hihi. On faisait la chorée avec la tête qui part et les bras dans tous les sens aussi ;-))
Une super soirée.


Même si le lendemain j’étais au fond du trou, vraiment. Je m’étais couchée en pleurant, levé en pleurant, et j’ai passé une bonne partie de la journée à pleurer.
Ce qui m’a coupé, c’est ma conversation de 2h au téléphone avec Eva. J’ai pleuré beaucoup au début, mais, je sais pas comment elle a fait, en raccrochant ça allait beaucoup mieux. C’est plus que ma meilleure amie, c’est mon médicament !


Du coup après cette horrible journée (j’ai beaucoup beaucoup pleuré cette année, et là c’était la fois où j’ai vraiment touché le fond, le point de non retour), je suis repartie sur de nouvelles bases, me disant qu’il fallait vraiment que je le considère comme un ami, que j’allais partir et que c’était pas plus mal, que j’allais retrouver ma vie sur Lille où j’étais heureuse, que l’important c’est pas ce qu’il avait pensé de moi mais moi ce que j’avais pensé de ça, et de garder les bons souvenirs, puis de passer à autre chose.

Un mercredi, pas celui d’après mais celui d’encore après, on s’est vus pour aller voir le Familistère de G., et c’était mignon, car dans la voiture il disait qu’il limitait les rapprochements avec la nouvelle (il avait annulé une balade à vélo avec elle, dit qu’il n’était pas là le week-end alors que si, n’avait plus rien proposé…), pas forcément pour le pari (il disait que de toute façon dans tous les cas il gagnerait car il passerait un bon moment au restau avec moi… Ca illustre bien le problème d’ailleurs. C’est que moi, par contre, dans tous les cas j’étais perdante…), mais car il voyait que je le prenais mal, et il préférait privilégier son amitié pour moi. Il m’a dit « tu te rends compte de ce que je fais ? Que je sacrifie peut-être quelque chose d’important ? (…) ».

Au final, je ne sais pas si c’est dû à sa distance, ou si il ne lui plaisait pas à la base, mais elle s’est finalement mise en couple avec son « pote » qui venait la voir ici quand elle était toute seule le week-end.
Ca m’a fait un peu de peine quand il m’a dit ça, un soir à la Pataterie, mais je sais qu’il s’en remettra assez vite, avec sa capacité de s’attacher et se détacher rapidement. D’ailleurs il était censé ne plus la voir du coup, pas parce qu’il était vexé et dèg (mouai…) mais aussi car il se rendait compte que même en amitié elle le prenait trop comme un bouche trou ; il m’a même un peu bassiné pendant 1/2h le soir de son anniv en me réexpliquant ça, pour finalement la revoir le lendemain soir… lol (il m’a expliqué mardi que c’était car elle lui avait proposé et comme elle était toute seule ici… No comment). Ce qu’il est chiant à être inconstant comme ça, jamais vu ça !


Ah l’anniv de Jérèm c’était vraiment un bon moment. On a passé une super soirée.
On a fait le jeu grand jeu du coup, je me suis fait toute belle (lissage, robe, talons, petite veste Armand Thierry qu’il a dit qu’elle m’allait trop bien et que je devrais tout le temps m’habiller comme ça ;-) Il a dit plusieurs fois que j’étais belle aussi), et on est allés manger au super restau, à la Villa.
Le décor était en effet magnifique, classe, avec un grand escalier qui nous a fait penser au Titanic. Hihi.
Bon, par contre en regardant le Menu Jérèm s’est rendu compte qu’il n’y avait aucun plat végétarien, mais ça va, ils ont adapté et il a eu des plats de légumes cuisinés.
Et surtout, on avait pris du Champagne, et la bouteille s’il vous plait ^_^(j’ai insisté, Jérèm osait pas forcément)
On a donc été forcément un peu pompette hihi (surtout moi, vu qu’il conduisait j’en ai pris plus. L’excuse… ;-)). Ca ne nous a pas empêché de parler quand même de sujets « sérieux », notamment le boulot ou plutôt la conscience professionnelle. (Jérèm disait que beaucoup de nos collègues faisaient mal leur travail et que ça l’énervait, j’étais d’accord mais je lui disais aussi que tout le monde n’avait pas non plus l’intelligence pour se mettre à son niveau, pour mettre en place autant de choses…)
Et puis aussi, à un moment, pour faire le bilan de son année, je lui demandais ce qu’il avait appris cette année, quelle leçon il avait retiré, et c’était mignon, car il a répondu qu’il avait appris que derrière une fille transparente pouvait se cacher un vrai diamant… Trop mignon. ^_^
Du coup, même si à la base il ne voulait pas fêter son anniv (il ^n’aime pas fêter ses annivs), pour finir on est allés au restau, je lui ai offert un cadeau (un beau pull de chez Devred. Et j’ai vu à son regard quand il l’a ouvert dans la voiture qu’il le trouvait beau, yes !;-)), et il a même demandé des bougies sur son dessert (en fait c’est moi qui suis allée demander à la serveuse, on se disait aussi qu’on aurait une petite réduction mais non…lol).
Après il m’a ramené comme d’hab en voiture, et on y est restés quelques instants, jusqu’à minuit, pour fêter son anniversaire jusqu’au bout. On a mis la chanson d’anniversaire de Patrick Sebastien et on a dansé dans la voiture, c’était marrant.
On rigolait bien aussi et il me connaît bien, à un moment j’ai reparlé du fait que Fred avait insinué que Jérèm avait fait de la chirurgie esthétique, et j’ai commencé à dire « Et Lise a dit… », puis à vouloir m’arrêter, à détourner le truc, mais il a rebondi, me demandant de dire ce qu’elle avait dit, sachant que c’était probablement une vacherie. Hihi (elle avait dit en effet que c’était crédible ;-)). Il m’a dit aussi que lui aussi m’aimait grand comme ça (ce que je lui avais envoyé par sms le matin pour son anniv), avant de me dire en revoir. Et qu’on s’échange quelques vacheries encore sur le pas de la porte (il avait dû me traiter de vieille encore, et je faisais semblant de pas l’entendre…)

Une fois de plus je lui avais dit aussi de m’envoyer un sms quand il serait rentré aussi (je déteste qu’il conduise avec de l’alcool dans le sang), j’ai insisté car il voulait pas ; et au final il m’a envoyé des snaps sur le chemin déjà. Il a commencé par un sms pour me remercier pour la soirée, puis des snaps disant « je suis presque rentré… » etc, donc on a déconné là-dessus, c’était marrant.


La veille on s’était vus aussi, même si c’était pas prévu.
En fait il avait une réunion avec des profs à son lycée, sauf qu’ils ont fait un test d’attentat, mais personne n’était au courant.
Il m’avait envoyé des sms du coup dans la soirée, disant qu’ils étaient confinés et qu’il avait peur. Ca m’a touché, car c’est à moi qu’il a pensé pour m’envoyer des messages, même qu’il m’a dit « t’as vu, j’ai pensé à toi même avant d’écrire à ma mère !! ».
Du coup vu toutes ces émotions (c’est n’importe quoi quand même de créer ce genre de situations sans prévenir les gens !), je lui ai proposé d’aller boire un verre, et on s’est donc retrouvés au Golden, pour qu’il puisse en parler. Hihi. On a pris un gros cocktail pour deux (mais j’ai dû boire les ¾ hihi). Et après avoir parlé de sa journée et de son nouveau traumatisme (bref, journée de merde, « mais là ça rattrape avec toi » ^^), on a parlé de notre relation, et des relations en général, c’était intéressant.

Et puis après l’anniv on ne s’est vus que le mardi d’après, soit mardi dernier, pour une Pataterie et un ciné (il me faisait croire au début qu’il ne pourrait pas, car il n’avait plus de thune et pas envie de mal manger encore, surtout qu’il avait à nouveau ses problèmes par rapport à son poids… Tout ça pour me faire chier. Boloss ! lol)(bon pour ses problèmes de poids et d’image c’était vrai par contre), et hier soir aussi.
On devait se faire à nouveau le Prime de Secret story jeudi soir, mais il avait une réunion donc on a fait ça hier soir, chez moi. Et même si ce fut une bonne soirée, même si on a évoqué de bons souvenirs (les vacances notamment… Il a mis Capzise sur son tel en disant « fermes les yeux »…), des petits projets (Metz, nouvel an, Disney…), même si on s’est confiés et abordé des sujets graves (sa copine décédée à l’âge de 21 ans, d’un accident de voiture. Première fois qu’il en parlait sans pleurer).
Il y a eu ce moment où je parlais des relations, lui disant que je n’avais pas forcément besoin de messages (/snaps) tous les jours, contrairement à ce qu’il pensait. Mais que par contre j’avais besoin de voir les gens, oui. Et j’ai évoqué Greg qui était soi-disant amoureux de moi mais ne faisait rien pour me voir, et il s’est aussitôt reculé en disant que lui c’était pas du tout le cas hein. Ce à quoi j’ai répondu que c’était la même chose en amour et en amitié, ce besoin de voir les gens.
Du coup là c’est plus que clair ce qu’il pense de cette relation. Et même si il y a eu des moments sympas, même si avoir son amitié ça m’a apporté beaucoup de choses; il est aussi clair qu’il est temps que ça finisse. Je ne veux plus être dans la friendzone, je ne veux plus être la bonne copine, je ne veux pas d’un ami mec, je veux un mec. Et, croyez moi, l’amitié garçons-filles, on ne m’y reprendra plus ! Never ever ever comme dit cette charmante Taylor Swift !



Côté boulot aussi je suis passée par plusieurs états d’esprit différents, même si ce fut moins intense tout de même (heureusement !).
Après la phase où je me sentais un peu « libérée », par rapport à l’année dernière, apaisée, il y a eu celle où j’ai commencé à aller plus dans les établissements, à sortir de mon « cocon » du centre, et là ça a été un peu plus stressant déjà. Puis il y a eu les premières séances en classe, et le stress qui va avec. Et aussi cette remise en question, pas nouvelle, et cette question : « Est ce que ce métier est fait pour moi ? ». Le problème je crois que c’est que je serais jamais vraiment satisfaite.
Or je ne peux pas devenir une Youtubeuse qui parle tout le temps de beauté et fait plein de voyages…

Du coup là ça revient un peu à un niveau « stable ». Ce qui est sur, c’est que ça va toujours BEAUCOUP mieux que l’année dernière niveau boulot, il n’y a pas photos.
Je ne suis plus aussi angoissée, vidée de mon énergie, et en même temps avec l’impression d’avoir un trop plein psychologique. Et je dors mieux. Mais par contre je me lève plus tôt, et ça c’est pas cool, car, je sais pas si c’est le manque de soleil ou de se lever alors qu’il fait encore nuit (surement les deux), mais j’ai de nouveau mes angoisses du matin. Et ça j’aime vraiment pas du tout par contre…


Ecrit par satc, le 14/10/2016 @ 15:28 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Samedi 01 Octobre 2016 ::

Proprio
La semaine dernière, mercredi 28 septembre plus exactement, c’était la signature de l’achat de mon appartement. Je suis donc devenue… PROPRIETAIRE !!!
Truc de fou ! ;-)

Du coup c’était juste de la folie cette semaine, surtout qu’en plus les soirs j’ai été bien occupée aussi, je me suis couchée tard, et levé tôt les 5 jours de la semaine ; j’ai toujours pas récupéré, mais ça valait le coup. Hihi

Mardi soir, il y avait eu l’habituelle soirée Restau-ciné avec Jérèm (Pataterie + Ben-Hur, qui était pas mal comme film tout compte fait !), donc je me suis couchée vers 1h du mat, et mercredi je me levais à 7h et quelques pour aller sur Lille.

Ce mercredi, ce fut juste une trop bonne journée. Une clôture en beauté de tous ces moments depuis juin, qui ont abouti à cette belle chose.
D’abord j’ai retrouvé mes parents au Furet, puis on est allés au ciné voir Radin (pas mal, et moins caricatural que ce que je pensais. C’était même un peu triste par moment). Ensuite on est allés manger… chez Meert ! ^_^
Papa voulait aller chez Flunch, mais j’ai insisté pour aller chez Meert, à mes frais (c’était normal que je les invite quand même), pour fêter la signature de l’appartement. (au final c’est mon père qui a payé quand il est allé aux toilettes, il m’a eu, argh ! Je dois trouver comment me rattraper…).
Comme il faisait encore beau, on était sous la verrière, avec le soleil qui est arrivé progressivement, c’est toujours aussi beau, c’était top.
J’ai pris une coupette de Champagne (pas la seule de la journée ! hihi), puis un verre de vin rouge (on se fait plaisir oui !) ; et on a tous pris un plat et un dessert, car les entrées ne nous disaient pas top. J’ai aimé partager ce moment avec mes parents, sans qui tout ça n’aurait jamais été possible en plus.
Et puis, c’est tellement bon ces moments de célébration.

Après le repas, on est allés en bas de l’appartement (j’étais un peu pompette, pour changer ;-)), retrouver la dame de l’agence, et surtout la proprio, pour faire le relevé des compteurs.
J’ai donc fait la connaissance de la désormais ancienne propriétaire, et on a vachement bien accroché, elle est super sympa. Elle a répondu à toutes mes questions et m’a décrit plein de trucs. Elle était très touchée de vendre cet appartement qu’elle avait retouché à sa façon, et de savoir qu’elle quittait Lille (elle a eu plusieurs fois les larmes aux yeux d’ailleurs) ; mais elle disait aussi que ça lui faisait plaisir de voir que c’était moi qui le reprenait. Car moi aussi j’ai eu un coup de cœur pour Lille, que j’adore l’appartement, et aussi qu’on a des situations assez proches (célibataire, sans enfant, besoin d’être près de la gare…). C’est marrant, elle m’a fait un peu penser à la cousine d’Eva.

Après on est tous allés chez le notaire, pour la signature.
On était plein, avec mes parents, le courtier, la dame de l’agence, le notaire de la proprio, mon notaire (super jeune, j’étais étonnée ! Elle venait d’être nommée en fait), c’était marrant. Ca va, on était dans une petite salle de réunion donc tout le monde a pu rentrer.
Et en fait c’était un moment bien sympa, bien détendu, pas solennel comme je le pensais ; on a bien rigolé.

Ensuite, une fois les clefs remises, tout le monde s’est dit en revoir, et avec la proprio on a décidé d’aller boire un verre, avec mes parents. Et c’est parti pour une 2ème coupette ! hihi
On s’est posés un peu dans un café près de la Grand Place, et on s’est un peu racontés nos vies, c’était vraiment sympa. Elle a demandé à ma mère de nous prendre en photo toutes les deux, et j’ai demandé à ma mère de m’en faire une aussi. Ca marque ce moment important. Un bon passage de relai ^_^.

Après on est repassés très rapidement à l’appart (j’étais toujours pompette lol), puis j’ai repris le train de 19h06. Pour finalement… passer la soirée avec Jérèm ! C’était pas prévu, mais lui il venait de faire son nouveau tatouage, grand moment pour lui aussi, donc il m’a proposé de fêter tout ça ensemble. Et quand il est question de fêter (et de boire de l’alcool hihi), je suis toujours partante ;-).
C’était un peu la loose dans le train par contre, car j’avais plus de batterie (avec la journée : photos du repas, de l’appart, mails, snaps…), et le train a eu du retard (pour changer) ; mais c’est bon, je suis arrivée à 21h10 et Jérèm est venu me chercher, même sur le quai !
Puis la soirée on a mangé de la pizza, bu des mojitos (lui avec un peu d’alcool, je lui ai rappelé qu’après un tatouage on doit éviter normalement lol), on a parlé de nos journées et il m’a expliqué en détail toutes les significations de son tatouage. Et on a fini devant Miss FBI.
C’était mignon, car la veille il m’avait vraiment vexé en disant au retour du ciné que j’étais fermée d’esprit, du coup là j’ai réussi à lui en parler, à dire que je faisais l’effort de lui dire car sinon j’aurais juste arrêté de lui parler, et il a répondu qu’il avait vu que ça m’avait vexé et s’excusait, qu’en plus il le pensait pas et s’était mal exprimé, et il m’a fait un câlin d’un bras (il pouvait pas me toucher avec l’autre, avec la tatouage lol). C’est devenu une petite blague récurrente cette allusion du coup.

Et puis jeudi ben pareil, le soir je retournais chez Jérèm pour regarder le Prime de Secret Story. Cette fois c’était plutôt apéritif dinatoire (ses avocats étaient trop bons, miam !), à la bonne franquette. Hihi. Et toujours mojitos ! ;-)
Quand il m’a raccompagné j’ai parlé de son anniv (c’est mardi), en évoquant ses 29 ans (le vieillissant ainsi d’un an), ce à quoi il a bien ronchonné. J’ai alors dit qu’il était bien susceptible (ce qu’il me reproche aussi ;-)), et il a répondu « Au fait, on t’as déjà dit que t’étais fermée d’esprit ? ». hihi. Ce à quoi j’ai rétorqué, que seulement depuis que je le côtoyais… Boutades, boutades…

Bref, une semaine bien remplie, dans tous les sens du terme ! ^_^

Ecrit par satc, le 01/10/2016 @ 17:30 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Samedi 03 Septembre 2016 ::

Bipolaire
Je suis en mode bipolaire en ce moment, c’est assez… particulier.

D’un côté, il y a toute la partie boulot, qui se passe super bien. Il y a eu la rentrée donc (même que je suis venue pour la réunion, alors qu’elle avait été décalée pour le lendemain, argh. J’aurais dû penser à regarder mes mails. Mais j’étais encore en mode vacances hihi. Et c’est pas si grave, car il fallait quand même faire mes heures de toute façon. Du coup je suis restée au boulot que le matin, comme ça ça m’a fait une reprise toute en douceur ;-)), puis le jeudi et le vendredi. Et… c’est vraiment la libération. J’ai l’impression d’enfin respirer, après cette dernière année plus que compliquée niveau boulot. Et tout ça, c’est trop bon ^_^. En plus cette ambiance me donne vraiment envie de bosser pour le coup, je me sens « chez moi », je me sens aussi plus en confiance du fait que j’ai plus d’expérience, je suis pas du tout stressée, intimidée; bref, je suis plus qu’épanouie. (bon, faut que je me calme un peu quand même, car on est en septembre, et je suis pas encore en établissement donc ça peut changer un peu…) En gros, je serai actuellement en train de chanter mon bonheur et ma joie, comme dans une comédie musicale ; si…

S’il n’y avait pas cette autre partie de ma vie, qui me rend vraiment triste. Mercredi matin, pour la rentrée j’avais mis d’ailleurs un statut FB disant que je voulais pas reprendre, et rester sur « Pause ». Et je parlais pas seulement des vacances, bien sur, mais aussi et surtout de Jérèm. Savoir que je vais partir bientôt, le quitter, qu’on se verra moins, qu’on aura plus tout ce qu’on vit actuellement… Ca me brise le cœur. Vraiment. De le perdre (même si dans un sens je ne l’ai jamais vraiment eu, monsieur l’inaccessible ;-). Mais j’ai pas envie de perdre ce qu’on a tous les deux, ce qu’on partage, ce qu’on vit, notre complicité)) .Ca me donne envie de pleurer à chaque fois que j’y pense, du coup j’essaie de pas trop y penser, mais ça me travaille beaucoup depuis ces derniers jours.
Du coup c’est assez ridicule en fait, le matin et le soir, je suis triste, quand je pense à tout ça, à nous ; et la journée avec le boulot je suis bien occupée et soulagée du changement, donc ça passe super vite et je me sens bien… Dans le train j’écoute ma musique (ça aussi ça m’avait manqué. J’aime bien prendre le train en fait. C’est super chiant de devoir se lever, mais sinon, d’avoir ce temps pour soi, le matin pour se mettre en route, le soir pour se déconnecter, ça me fait du bien), j’ai ma play-list de l’été (avec Capzise, bien sur ^^), et aussi mes derniers CD de hits NRJ. Il y a pas mal de chansons qui me rendent mélancoliques, forcément. Mais je passe quand ça me rend trop triste, je garde que celles qui me font penser à des bons souvenirs. J’écoute pas mal aussi « Voler de mes propres ailes » (j’avoue huhu), les paroles me parlent beaucoup. Croire en ses rêves, même les plus fous, et tout faire pour les atteindre…

Et depuis qu’on a vu Nerve au ciné avec Jérèm on a trop kiffé la BO, du coup on adore écouter aussi les musiques du film. Soap (Mélanie Martinez), Electric Love (Borns…). Celles là je viens de les rajouter sur ma Play-list du coup ;-).





Hier soir je l’avais invité chez moi (on a bu une des bouteilles de cidre rosé qu’il m’avait ramené de ses vacances en Bretagne, tenté de regardé le spectacle Madame Foresti mais on a encore arrêté de suivre, au bout de 20mn car on parlait, et on a mangé ma quiche vers… 23h. Oups, désolée Jérèm, j’ai vraiment abusé sur ce coup…), et j’ai abordé ce sujet (j’ai pas eu besoin de sortir mon « Il faut qu’on parle » par contre hihi), car j’en avais besoin.
On en a pas parlé tout de suite, puisque, après les histoires sur notre reprise à tous les deux (ambiance toujours aussi pourrie au Centre. Les nouvelles ont déjà envie de partir… Ils avaient prévu qu’un apéro le midi, mais l’ont même pas fait à cause des tensions. Et Jérèm a pété son câble et à prévenu les autres qu’ils avaient plus intérêt à souffler quand il parlerait de ses activités, que s’ils veulent rien faire c’est leur problème lol), on a d’abord pas mal parlé de lui (pour changer hihi « Avec qui je vais pouvoir me confier et ne pas écouter ? » mdr), car lui non plus n’a vraiment pas le moral depuis quelques jours. C’est lié à nouveau à son physique, son estime de lui dégradée; mais je pense aussi à la situation avec moi (il m’avait dit par sms avoir eu les larmes aux yeux le premier matin. Et qu’il avait dit à une autre collègue que je lui manquais, à la place à côté de lui, et qu’il me cherchait. Trop chou ^_^). D’ailleurs sur FB (j’ai vu qu’après, j’essaie de moins y aller quand même…), mercredi soir avant la rentrée il avait mis un statut « Perdu- Demander « Ca va » au lieu de « Pourquoi ? »…
On a donc parlé un peu de son moral au début de la soirée (il a mis de la musique sur son portable, Capsize et les chansons de Nerve ^_^), et aussi beaucoup des nouvelles collègues, surtout celle qu’il connaissait déjà. Dans la semaine j’avoue que j’ai été super jalouse, car je sais qu’elle lui plait physiquement, et il me disait qu’elle le collait et rigolait à ses blagues etc. Mais justement, ça le soule en fait, car elle le regarde même avec des grands yeux et tout (elle faisait partie du fan club de 1ère année), et tout ça c’est trop facile. (jamais content lol). Sinon, je lui ai avoué que plus tard je masquerai ses publications sur FB car ça me ferait trop de mal de voir un jour une photo « Jérémy avec A. au Golden ». (J’ai eu du mal à lui avouer en plus, j’avais un peu honte. Mais il a trouvé ça mignon ;-). Et dit que ça n’arriverait pas. Il disait aussi que de toute façon j’étais irremplaçable, et que ça serait jamais pareil), et lui aussi ma fait aussi une petite crise de jalousie quand j’ai parlé d’un mec d’internet qui pourrait venir me voir ici (pendant toute mon histoire il me regardait avec son air énervé, de jaloux, et à peine fini il a commencé à dire « non, tu le vois pas ici, t’es ma Chlochlo à moi (…) ».) Quand plus tard j’ai réussi à aborder la question de l’évolution de notre relation, de rester en contact ou pas, il a dit justement qu’on n'allait pas supporter de se voir avec d’autres personnes…

Au début il m’a justement bien vexée, car j’avais compris qu’il disait que ça finirait quand j’allais partir, qu’on n’allait pas rester en contact. Mais au final j’avais mal compris, car il veut bien sur qu’on reste en contact (il m’a dit de pas m’attendre au pire, car j’ai sorti plusieurs fois « Si on se parle plus… », « Quand on se parlera plus »…, et qu’il viendrait me voir sur Lille. Il a parlé de mon idée de se voir une fois par an (Fausse bonne idée visiblement lol), en disant que ça c’était toujours non par contre, qu’une fois par an c’était nul, autant qu’il n’y ait rien alors. Il disait à nouveau aussi que par contre ça allait être surement compliqué car on a pas les mêmes attentes niveau relations (moi j’ai besoin de me confier et d’avoir des nouvelles régulièrement, pour avoir les gens dans ma vie et vice versa, pas lui) et contact (même si au Golden, après Suicide Squads, il m’avait dit qu’il pouvait en tout cas me promettre d’essayer (de garder un vrai contact régulier)). Mais bon, depuis la rentrée (et même avant ;-)). On est vite passés à nouveau en cœur rouge d’ailleurs sur Snapchat ;-)) il m’envoie des snaps tous les jours et me demande comment se sont passées mes journées etc. (jeudi il m’a envoyé un snap aussi avec sa tête toute triste, et un « Elle est où ma meilleure COPine ?? » avec des emoji en larmes. <3 Vendredi matin je lui en ai envoyé un dans le train, souhaitant une bonne journée à mon « COPain ») Et vendredi soir, il m’a même carrément souhaité bonne nuit ! hihi (car avant il arrêtait juste de me répondre lol. Là, au bout d’une heure et demie de discussion il m’a dit qu’il était crevé et allait dormir ;-)).



On a beaucoup parlé de relations aussi. De la jalousie et de la possessivité (on reconnaissait tous les deux que les femmes pouvaient tromper autant-voir plus que les hommes, mais que la monogamie est plus un concept féminin. J’ajoutais aussi que maintenant j’avais compris qu’un homme pouvait vraiment séparer clairement sexe et amour/affection), de la différence entre les relations amoureuses et les amis… Du type de relation dans lequel on se sentait à l’aise (je disais notamment que je préférais les relations à deux, alors que lui au contraire il est moins à l’aise (beaucoup de gens sont peu à l’aise avec l’intimité en fait)…). A un moment, par rapport à son moral et son manque d’estime de lui-même il disait qu’il n’arrivait pas à accepter les compliments, donc j’ai ajouté que c’était dommage qu’il ne voit pas les gens qui l’aiment (c’est pareil, il dit qu’il ne voit pas si les filles lui lancent des signaux, et qu’il a au final jamais fait le 1er pas vraiment), ce à quoi il m’a répondu qu’il leur rendait mal (quand j’ai demandé il a parlé des vannes et des piques qu’il lançait, et je sais qu’il parlait de moi, entre autres). On parlait des défauts aussi, et il a sorti à nouveau « t’es bien la 1ère à le savoir, que j’ai plein de défauts (…) », comme quoi je les connaissais tous…
Il disait à un moment que quand il était en couple ça lui faisait du bien, car il essayait de changer l’autre, à sa façon (et se concentrait donc moins sur ses propres défauts)… Ca m’a choqué aussi, car il disait qu’il faisait trainer avant de se mettre en couple, car quand il avait eu ce qu’il voulait c’était acquis, donc ça l’intéressait plus, contrairement à l’amitié où il y avait toujours de la séduction ( ? Schéma des relations inversé…). Mais que par contre il garde toujours le contrôle, et ne laisse jamais entrer personne vraiment.



Je lui ai demandé un peu après « Mais t’as jamais laissé entrer personne de toute ta vie? », et ça m’a touché, car au début il a répondu que non, puis il a ajouté « Enfin si, deux personnes. Virginie (sa super Ex), et toi ». Ca m’a beaucoup touchée, surtout que je ne m’y attendais pas du tout, et que je ne posais pas la question dans l’espoir d’avoir cette réponse.
On a reparlé de notre relation aussi, forcément, je disais que j’aurais dû l’écouter, après Prague, et qu’on se voit moins, pour que ce soit moins dur maintenant. Lui disait qu’heureusement que je ne partais qu’en octobre, sinon ça aurait été trop dur… Il a glissé aussi (très rapidement) que ça allait pas le faire, qu’on allait pas supporter de se voir avec d’autres personnes… Il m’a proposé aussi qu’on se voit, pour boire un diabolo mercredi (hihi), je commençais à dire oui, mais en fait je vais sur Lille. Mais on ira au ciné Mardi du coup. Et tant pis, il commencera son sport plus tard ;-).



Sinon, truc de fou, juste avant qu’il n’arrive j’ai tiré les cartes, un tirage à 3 cartes. La carte du milieu représentait ma question/mon problème, la carte de gauche ce que j’espérais ou l’issue, et la carte de droite, la solution/l’aide. Et bien sur la carte du milieu ce fut… le valet de cœur. Hihi C’est à dire un jeune homme célibataire aux cheveux clairs… Trop fort. La carte de gauche fut le 9 de carreaux, et celle de droite la Dame de cœur. Je ne sais pas si ça veut dire que ce dont j’ai peur c’est l’éloignement, ou qu’il va y avoir des complications ; et la solution c’est soit un mariage ou une amitié sincère, soit une amie chère. Peut-être que ça veut dire qu’il y aura des complications, mais qu’au final ça deviendra une amitié sincère… A voir.

Bon, pour changer on a PAS regardé le spectacle de Florence Foresti, même s’il est trop drôle. Et lui par contre, a encore mis son odeur sur mon coussin, et il l’a frotté sur lui quand je lui ai dit justement que j’avais senti son odeur la veille et que ça m’avait soulé. Lol Il a osé faire tomber des chips sur mon canap aussi, alors je lui ai fait les gros yeux comme lui quand je suis chez lui, mais je crois qu’il n’en a eu que faire. hihi
Ecrit par satc, le 03/09/2016 @ 17:59 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


:: Jeudi 18 Août 2016 ::

Roadtrip
Il y a deux semaines, jour pour jour, je suis partie en road-trip avec Jérèm. Sept jours et six nuits. On a battu notre record de temps passé ensemble, et 24h/24! hihi. Ca a pas été toujours facile (comme on a dit, une merde par jour à peu près lol), surtout vu nos conditions (aka le camping… Le dernier jour on en parlait et Jérèm disait d’ailleurs que la situation avait créée quelques tensions, mais que c’était jamais lié à notre relation ;-)), mais on a passé de bons moments, et ça m’a fait vraiment tout drôle de le quitter jeudi d’avant. Ca m’a même rendu super triste, j’ai eu un gros coup de blues.

Pour trois raisons en fait : déjà, parce que me retrouver toute seule après avoir « vécu » à deux pendant une semaine, après avoir eu un fonctionnement à deux 24h/24 pendant tout ce temps, ça m’a fait vraiment drôle, il me manquait trop. Comme si on m’avait arraché un bras. (pas du tout mélodramatique la fille lol). La deuxième raison, c’est parce que je me suis rendue compte que j’allais le perdre, car je sais très bien que l’année prochaine ça va être totalement différent, je n’ai aucune illusion concernant la distance, et je sais que c’est dans un sens mieux aussi (un mal pour un bien). Et la troisième raison donc, qui en découle, c’est que ça m’a fait de la peine de me dire que j’avais réussi à trouver une personne pour me supporter pendant toute une semaine, mais que cette personne ne voudra jamais de moi. Ca m’a rendue super triste à nouveau de me dire que je ne trouverai jamais une personne qui voudra de moi comme ça, qui m’aimera. Enfin bon, là ça va un peu mieux (heureusement), et je me dis qu’il faut que j’essaie au moins de trouver. Je ne peux pas renoncer sans au moins essayer.

Du coup je me suis fait une petite play-list de l’été avant de repartir (chez mes parents, où je suis, là), et dessus j’ai mis Capsize (notre coup de cœur de la semaine), mais aussi « I hate u, I love u » de Gnash, et j’aime trop cette chanson ! Elle est mélancolique, mais elle me fait du bien. Et les voix des deux chanteurs s’accordent à la perfection. Et la voix du mec m’apaise. Bref, j’adore^_^.

Allez, c’est parti, commençons ce voyage !




Vendredi 5 Aout : DEPART- MONT ST MICHEL


Notre road-trip a commencé par une première péripétie : le retard de Jérèm ! hihi On avait rdv à 9h30 en bas de chez moi (heureusement qu’il m’avait concédé 9h30 et non 9h comme il voulait au début ;-)), mais personne, donc je l’appelle à 9h45 et… je le réveille.lol Du coup on est partis que vers 10h30 (tant pis pour le planning ;-)), pour environ 5h de route, direction le Mont St Michel. Musique à fond, comme d’hab (j’avais pris plein de cds), thé vert (nouvelle boisson qu’il a découvert et qui est bien bonne en effet), chewing gum menthe-citron à disposition, petite pause sur une aire d’autoroute où on a pris des sandwichs tomate-mozzarella qu’on a mangé dans la voiture (j’ai réussi à pas en mettre partout hihi). 5h à parler (un peu) et chanter (beaucoup).

On est arrivés au Mont St Michel vers 15h (et non 13h…hihi), et on a pris la navette (Jérèm m’a dit que c’était gratuit, mais j’ai eu, et j’ai, toujours un doute lol), pour arriver en bas du Mont. Il y avait du vent, mais aussi du soleil, et c’est vrai qu’il est beau ce Mont quand même ;-). Ce qui était dommage c’est qu’il y avait, comme on s’y attendait, beaucoup de monde, ce qui gâche un peu le plaisir je trouve. Surtout que les rues à l’intérieur et escaliers sont très étroits donc tu vois presque plus le monde que le reste. On s’est baladés un peu, pris quelques photos (comme il en prend toujours 5000 d’affilée, il y a eu forcément les premiers dossiers… Enfin, là au moins j’avais mes cheveux lissés hihi), on a essayé de monter le plus haut possible (mais je crois que pour voir vraiment la vue d’en haut il fallait faire l’église. Sauf que c’était 15euros l’entrée. NO WAY. Je paie pas 15 euros pour aller dans une église !!), puis on a fait une pause dans un café où on a pris des diabolos. On était assises à côté de deux vieilles qui étaient bien marrantes. Jérèm disait après que l’une avait raconté que c’était le rêve de quelqu’un qu’elle connaissait de voir le Mont St Michel. Chacun son truc…

Vers 17h on est repartis, s’installer au camping, à Genet. Jérèm a monté la tente (j’ai essayé d’assister, mais il avait pas vraiment besoin de mon aide. Si, sauf pour faire passer la toile de tente sur les piquets hihi), en 30mn chrono (il s’était entraîné le week-end d’avant chez ses parents). Le camping avait l’air assez sympa (jusqu’au lendemain matin…), les emplacements étaient assez isolés, et c’était calme. Après avoir monté la tente on est allés dans le bourg, pour aller manger. On a fait le tour des deux trois trucs qu’il y avait (et on s’est garés à la mairie, où il y avait une super vue sur le Mont St Michel), puis, comme je l’ai dit on a fini dans le fameux « snack » qui nous faisait pas vraiment envie à la base. Mais en fait c’était une bonne surprise, car c’était super bon ! On était assis à côté d’un couple d’anglais ou d’américains, et c’est vrai que c’était tout petit et ça payait pas de mine, mais c’était top. On a pris un kir en apéro (on se fait plaisir, premier repas des vacances ! ^_^), puis j’ai pris une galette complète (sans champignons ;-)), très bonne, avec des frites (qui étaient vraiment un pur régal! Jérèm en a piqué plein dans mon assiette) et de la salade, le tout accompagné d’une bolée de cidre. Et on s’est fait plaisir jusqu’au bout, puis qu’on a même pris un dessert. Une crêpe au chocolat pour moi. On était vraiment contents de ce repas. Et, je sais pas si c’est la fatigue, ou l’effet vacances ; mais le peu d’alcool nous a bien monté à la tête, car on était tous les deux un peu pompettes. Surtout Jérèm. Hihi

On est rentrés et on a donc entamé notre première nuit de camping. J’ai pas sorti ma caméra, mais on a fait plein de photos dans la tente, c’était marrant. Je sais plus de quoi on a parlé mais on a bien rigolé ;-). On a dormi ensemble du coup, et il y avait une autre « chambre » qui servait pour se changer etc.




Samedi 6 Aout : GENET- HOULGATE- DEAUVILLE


Après une nuit un petit peu agitée (quelques bruits dans la nuit, mais surtout des gens qui déjeunent à… 6h du matin ?!! Et des gens qui parlent de pets qui donnent envie de vomir aussi…lol), la matinée l’a été encore plus, avec la première vraie merde du séjour.

Pourtant ça commençait pas trop mal, on s’est levés, puis on est allés lui à la salle de fitness et moi au spa (sauna-hammam, top ! ^_^ Jérèm avait fait exprès de choisir des campings avec spa, pour moi. Trop chou ! ;-)). Bon, enfin je dis ça, mais dans un sens, ça sentait la catastrophe, car Jérèm a réussi à se casser la figure sur son tapis de course, et s’est bien abimé le bras… hihi. On a pu suivre l’évolution de son bobo tout au long de son séjour (moi j’ai préféré l’état où c’était blanc dégueulasse, après qu’il eu mis la crème asséchante qu’il a acheté en pharmacie. J’avais bien dit de prendre une trousse à pharmacie… :-p). Bon, c’est vrai que ça lui a fait mal (même s’il disait qu’il n’en parlait pas trop mais qu’il avait bien mal), mais on en a bien rigolé, surtout quand il me racontait et racontait à nouveau sa chute, qu’il s’était plié en 3, qu’il pensait pas qu’il pouvait être aussi souple (lol), et qu’il s’était vraiment ratatiné comme une merde. lol Je regrette trop d’avoir loupé ce moment !! Mais il a eu de la chance, il était tout seul dans la salle de sport, donc personne ne l’a vu. Mais moi j’aurais trop aimé !!

Ensuite, les soucis arrivent, avec la pluie tout d’abord. Etre obligé de démonter et ranger la tente sous la pluie, c’était déjà pas top (on a vu mardi soir, quand on l’a ressorti pour passer à nouveau la nuit en tente qu’elle était bien moisie par endroit…), mais en plus, quelques minutes avant le départ, Jérèm se rend compte qu’il y a un problème avec le coffre de sa voiture, qui ne ferme plus. Il revenait de la salle de fitness, donc il est parti prendre sa douche, et pendant ce temps là, à 10mn de l’heure de départ, un gars du camping en voiturette me dit très gentiment (CONNARD !!) qu’on doit démonter le camp pour l’heure prévu car il y a des gens qui arrivent. Je commence à lui répondre, paniquée, qu’on a un petit problème de voiture (je me demandais si on allait pouvoir tout remettre dans la voiture, repartir…Méga stress), et là il me répond que ce n’est pas son problème et qu’il en a rien à faire, qu’on doit être partis dans 10mn. GROS GROS GROS GROS CONNARD !!!!!!! Jérèm est revenu quelques minutes après (alors que j’allais le chercher dans les sanitaires), et était heureusement moins paniqué que moi ; on a rangé la tente en 10mn, on est partis. J’ai demandé à l’accueil si ils connaissaient un garage, on y est allés mais c’était fermé mais le mec nous a conseillé un autre garage, qui allait bientôt fermer, et qu’il l’était en effet quand on y est arrivés… Puis en reprenant la route, pour un garage ailleurs, Jérèm a eu une illumination, qui s’est avérée juste, il suffisait de rappuyer sur le bouton d’ouverture, sur le coffre. A partir de ce moment là, on a été vraiment… Libérés, délivréééééés ! ;-). On a mis cependant quelques temps à se sentir vraiment bien, car, comme disait Jérèm, on avait toujours l’impression qu’il fallait pas rouler trop vite pour pas que le coffre s’ouvre, qu’on avait oublié quelque chose (car on est partis dans la précipitation)…

On a fait quelques courses à Auchan, pour faire un pique nique, sur une plage pas très loin. On s’est donc posés un peu là-bas, dans les dunes, à l’abri du vent, c’était bien. Ce qui était cool aussi c’est que la maman de Jérèm nous avait prêté tout un panier pique-nique, c’était cute. Et pratique. Hihi. En plus y avait même des mouchoirs (dont je servi aux wc dès la sortie de la plage lol), et des lingettes pour nettoyer les lunettes (dont je me suis servies aussi hihi). En boisson, en plus du thé on avait pris aussi du rosé pamplemousse, Jérèm a gouté, et finalement il a bien aimé, il a même failli en prendre plus que moi (mais je l’en ai empêché ;-)). Ca, plus le soleil (comme j’ai dit plein de fois « ça tapait ! »), on était à nouveau un peu pompettes.hihi. J’ai lancé un mini Action ou Vérité, et je lui ai dit de faire 5 fois le tour de lui-même, fausse bonne idée. Lol (moi il m’a demandé d’imiter la grenouille mais j’ai refusé).

Sur la plage, Jérèm a commencé à dire que c’était dommage, qu’on aurait du faire un carnet de voyage, comme je fais pour mes voyages. C’est vrai que ça aurait pu être sympa. De mettre les photos et nos ressentis. Tant pis, ça sera sur FB…hihi

Sinon il m’a ramassé un coquillage aussi, et il s’est un peu vexé quand on repartait, et qu’il m’a dit « et t’as pas pris mon coquillage ?? » « Euh… ». Il m’a traité à nouveau de morue (pas la 1ère fois et pas la dernière). Oups. Du coup je l’ai ramassé, après avoir dit que c’était trop romantique pour moi, et plus tard au cours du séjour je lui ai redit, mais je crois que le mal était fait. Non mais c’est vrai, c’est un truc de couple ça, pas d’amis… De toute façon on s’est bien sur à nouveau beaucoup chamaillé (jeudi on avait vu Martha et son mec, et on se chamaillait aussi, et il m’avait dit « Arrêtes, on fait vraiment vieux couple! »), et je sortais déjà là que j’étais à court d’insultes. J’avais déjà sorti : connard, gros con, gros porc (ça c’est nouveau, on avait parlé de cette insulte je sais plus pourquoi, du coup je lui ai aussi ressorti, forcément), goujat, mufle… Je sais plus si c’est là aussi où je lui ai fait une claque sur son bras… (je sais plus ce qu’il avait dit, mais il l’avait mérité ! ;-))

Ce qui l’amusait aussi Jérèm, c’était de faire des jeux de mots (pourris), avec les noms des villes qu’on traversait. Comme « on s’est pas fait dragués », après avoir passé le panneau de « Draguey », ou « ça va, t’es pas lassé ? » après la ville « Lacey »… Le pire c’est qu’au début je comprenais pas tout de suite (« ah ça y est Monsieur n’a pas attiré l’attention, il est dégouté. Mais y avait personne, c’est sur qu’on allait pas se faire draguer (…) »….), mais après à chaque fois je lui demandais quel jeu de mot il allait faire. Souvent il me répondait que non, qu’il n’allait pas en faire, avant d’en sortir un bien pourri, bien sur (« non, je ne vais pas en faire, je vais juste dire que (…) »).

Après la pause plage on a donc repris tranquillement la route (respect à lui n’empêche, il a vraiment beaucoup conduit, tous les jours, ça a pas dû être reposant du tout…), direction Houlgate, on avait RDV à 18h30 avec la dame qui nous logeait dans une chambre de sa maison, via Airbn’b. Sur la route c’était top, il y avait du soleil, on avait encore la musique à fond, et on traversait la campagne et les petits villages normands (qui faisaient beaucoup penser à la Bretagne ;-)). Bon, c’est juste dommage, on a dû attendre d’être chez Béatrice (notre « logeuse ») pour ranger un peu nos affaires et pouvoir décapoter la voiture. Dans notre Play-list des vacances, il y a donc eu pas mal de chansons de mes CDs, mais aussi quelques unes de ses CD de kudurro. Le Best : I haven’t met you yet (indémodable, surtout chanté à deux, et même avec les cœurs et tout à la fin hihi), Tête, épaules, genoux, pieds (indémodable bis), Watch out for this (à nouveau), Papi Chulo (toujours pas fait les « hummm » malgré les regards de Jérèm lol), Scream and shout (BritBrit <3) ; mais aussi des petites « nouvelles », comme Gangnam Style (avec la chorégraphie s’il vous plait ! Respect pour Jérèm, qui arrivait à la faire, au volant), Coups et blessures des BB Brunes, Co-pilot de Corneille (bon ces deux là c’est surtout moi qui les kiffait. Hihi « je t’emmène au-delà de ta raison… »), Don’t wake me up de Chris Brown… Sans oublier le coup de cœur : « Boloss », de Zaho (si si lol). (« et quand je passe ça claque, claque, claque (…) ») A la fin je disais que j’avais envie d’entendre une certaine chanson, et il essayait de deviner, parmi nos préférés ;-). Et il arrivait à trouver rapidement. Il a même deviné pour Lara Fabian, quand on rentrait (même si elle n’a pas VRAIMENT fait partie de notre play-list hein ;-)).

Arrivés à Houlgate, on a eu une super surprise. Déjà, le quartier où était la maison était vraiment sympa. Belles maisons, belles pelouses (d’ailleurs la maison de Béa était derrière un terrain de golf… Elle a récupéré plus de 300 balles d’ailleurs lol)… Quartier de riche. Et la maison, bien grande, avec un magnifique jardin (dans lequel il y avait un hamac, sur lequel on a fait notre « shooting photo » dimanche aprèm hihi). La chambre bien sympathique aussi, c’était vraiment top. Et Béatrice… Une hôte hors norme. Une américaine, qui a beaucoup voyagé, et qui a un avis sur tout, et n’a pas peur de le dire. Hihi C’était très intéressant de l’écouter raconter ses histoires (Jérèm l’a soupçonné d’être mythomane par contre mdr), même si, à la fin elle finissait par radoter un peu (lol), et qu’elle avait un avis un peu trop arrêté parfois. C’est simple, tu l’adores ou tu la déteste je pense. Nous on l’a kiffé ! ;-) (sur le site elle a mis qu’on était tous les deux adorables, c’est chou ^_^)

Après les présentations autour d’une bouteille de rosé dans le jardin, avec un autre couple (je dis autre, mais bon. Enfin, on est passés à nouveau pour un couple, et on a pas osé trop les contredire sur le coup), à parler de nos séjours, de nos boulots (Béa nous a jeté des fleurs car elle disait que la psychologie c’était vraiment difficile lol. Elle a fait un Master de psychologie mais son dernier stage l’a marqué à vie visiblement), on est retournés dans notre chambre, se préparer pour notre soirée classe : Casino de Deauville, s’il vous plait ;-). [D’ailleurs, petite parenthèse : j’ai eu un mini coup de blues en revenant dans la chambre, et c’est chiant, Jérèm l’a tout de suite remarqué et m’a demandé si ça allait, car j’avais l’air triste. J’ai un peu menti, en disant que non, ça allait ; mais de toute façon j’aurais pas su expliquer trop pourquoi j’avais cette baisse de moral. C’est vite passé de toute façon]

On s’est donc fait beaux (Béatrice a dit qu’on était « jolis comme des cœurs ». hihi), et on est allés à Deauville, en décapotable (s’il vous plait). On a trouvé une place juste en face du Casino, ET gratuite, comme quoi il ne nous arrivait pas que des merdes non plus. ;-) On s’est un peu baladés, j’ai pris des photos du port de Trouville dans la lumière du coucher de soleil, et on a cherché un restau dans le centre ville de Deauville, qui est vraiment très mimi, même si ça fait un peu aseptisé. Ca me faisait penser à Disney. (d’ailleurs j’ai dit ça un nombre incalculable de fois lol. Dès que je trouvais quelque chose de beau : « ça me fait penser à Disney ») On a mangé dans une petite crêperie, à côté de la belle mairie, et on a pris deux salades, mais elles étaient super copieuses. Pendant le repas Jérèm m’a dit à nouveau que j’avais l’air triste dans la chambre, mais j’ai pas rebondi.

Après le repas on est donc partis au Casino. Soirée classe, pour Jérèm. Hihi C’est vrai qu’il était bien classe le Casino, même si, comme c’était à prévoir, tous les gens n’étaient pas habillés classes. Y avait du super classe, et du super plouc.lol On a fait le tour du Casino, puis on est allés prendre un cocktail (17 euros, gloups. Mais bon, c’était un cocktail au Champagne), au bar du Casino, qui lui aussi était super beau. Magnifique. Un mix d’ancien et de nouveau, avec un grand bar qui changeait de couleur, et un DJ en hauteur… Après ce cocktail (où Jérèm disait qu’il était pas fatigué. Euh… « lol » !), on a refait un tour dans le Casino, et on a joué 10 euros à deux sur une machine (sans rien comprendre lol), mais Jérèm commençait à être vraiment KO. Le mélange fatigue, route, alcool… Il commençait à avoir les yeux explosés en plus. On avait quand même prévu d’aller en boite, mais on a pas osé tenté d’aller dans celle du Casino (en fait j’ai frappé à la porte mais…pas de réponse lol). Jérèm m’a quand même emmené dans une boite plus loin, dans le centre, mais je voyais qu’il était crevé, et pour le coup j’avais pas la motivation pour deux, alors on est rentrés, même s’il s’en voulait et avait peur que je lui en veuille. On a dit un autre jour du coup… Sur le chemin du retour c’était coriace, Jérèm était vraiment KO, comme je l’avais jamais vu, du coup il roulait à deux à l’heure, heureusement que c’était pas très loin, mais j’avoue que ces 20mn m’ont paru beaucoup plus longues… On est rentrés vers 2h du mat, la porte était encore ouverte, et on a pas fait trop de bruit.




Dimanche 7 Aout : HOULGATE- CABOURG- HOULGATE


Dimanche, c’était un peu la journée de la loose. Ca a assez mal commencé. Déjà, Jérèm avait une petite baisse de moral, et il était assez grognon. Ensuite, on a voulu aller bruncher à Trouville, il avait repéré un restau sympa. On est partis vers midi, en décapotable, sous le soleil… Sauf qu’à Trouville, un monde de folie. Il y avait le marché en plus, donc plein de place en moins, ce fut super galère. On a du tourner 30mn (dont 20mn pour juste sortir d’un parking qui longeait le port…), mais impossible de se garer. En plus le brunch finissait à 14h, et il était quasiment l’heure… Pour finir on a décidé d’aller à Cabourg du coup. On s’est garés à 10mn à pied du centre ville, on s’est baladés le long de la plage (il y avait du vent en plus, et des nuages, et Jérèm avait trop froid), et on a mangé dans un restau : le Biquet’s. Pas en terrasse mais dans la véranda (car Jérèm avait trop froid). J’ai pris un Biquet’s Burger (délicieux, même si j’ai eu un peu mal au ventre après lol), et un verre de vin rouge. Le climat était un peu tendu là, comme je disais, avec le fail du brunch et la baisse de moral de Jérèm. Cabourg c’était sympa, la plage est grande, mais j’ai pas eu non plus de coup de cœur. D’ailleurs on pensait se poser à la plage, mais il y avait trop de monde.

Du coup on a écouté les conseils de Béa, et on est retournés à Houlgate (même qu’on a eu trop du mal à sortir, car les routes étaient fermées, probablement à cause de la fête médiévale…), où on a pu se poser sur une plage où il y avait beaucoup moins de monde, « en amoureux ». Et là le moral est revenu. Pas seulement parce qu’il y avait plus de soleil, et moins de monde, mais aussi je pense que ça nous a fait du bien de se poser. Même Jérèm (hihi), je pense qu’il en avait besoin. On était tous les deux sur le matelas rouge, on a mis nos pieds dans l’eau chacun notre tour, puis Jérèm a mis sa play-list Deezer sur sa tablette, et il m’a prêté son écouteur. Je me suis rapprochée et on a écouté ensemble les différentes chansons, je regardais l’eau qui brillait à l’horizon, les 4 cerfs volants ensemble (au début je croyais que c’était des oiseaux lol. Jérèm m’avait déjà fait la veille une vanne sur les « cerveaux lents »…), c’était un bon moment. C’est là que j’ai découvert la chanson « Capsize », de Frenship et Emilia Warren, qu’on a adoré tous les deux (et que j’écoute en ce moment ;-)). Elle est trop belle, et zen, calme, parfaite pour la plage. Je l’aime vraiment beaucoup. Du coup quand je l’écoute désormais, ça me rappelle forcément ces vacances, et je me revois à la plage…

On a bien rigolé aussi, à un moment il commençait à toucher mon sac, et il a sorti « non, c’est pas parce que je vois trois pakistanais qui approchent, mais bon… ». mdr

Après la plage on est retournés chez Béa, se laver, se changer, recharger nos tels (ils ont été bien sollicités, surtout celui de Jérèm, qui servait de GPS. Il se rechargeait super vite, en 30mn, mais se déchargeait aussi vite avec le GPS), et on a fait une mini pause shooting dans le jardin aussi ;-). Puis on est retournés passer la soirée à Houlgate. On a suivi les recommandations de Béa et on a mangé à l’Arbre à pin, et on a pas regretté, c’était vraiment une bonne adresse en effet. Pourtant, côté rue ça payait pas de mine, mais quand on entrait on a découvert les salles, la grande véranda et la vue sur la mer, c’était top. Et puis la nourriture était très bonne aussi. J’ai pris des pâtes aux crevettes à l’indienne (que j’ai eu du mal à finir, bouh. Je me suis forcée mais j’ai pas pu. L’une des serveuses a dit à Jérèm « votre femme n’a pas fini »…) J’ai gouté son plat à lui qui était trop bon aussi (des pates en forme de boulette, un peu de raviolis. Il y en avait que 3 ou 4 mais c’était bien copieux). Et on s’était pris un petit cocktail aussi en apéro (Cosmo pour moi, Pina Colada pour lui. Petite hésitation du serveur lol), hésitant puis déclarant qu’on se faisait plaisir hihi.

Après le restau on est allés sur la plage, il faisait nuit noire, mais on a décidé d’aller mettre les pieds dans l’eau. Au début on avait l’impression d’être vachement loin de l’eau en fait, mais non. Hihi On a mis les pieds dans l’eau (même Jérèm, oui ! lol), on a pris des photos (plein de tentatives ratées à nouveau lol), et on est retournés à la voiture (après une case douche des pieds quand même ;-)), d’où Jérèm a sorti une serviette pour s’essuyer les pieds (je disais d’ailleurs que mes pieds puaient, et Jérèm a compris que je parlais d’autre chose… Il a eu le droit à un « gros porc » mdr). Et juste après on est allés… au Casino. Hihi C’était pas aussi classe que celui de Deauville, et il faisait genre 10% de la taille de celui de Deauville, mais on a pu là tester une des grandes machines qui nous faisait envie, et ça nous a bien réussi. On a joué les 10 euros qu’il nous restait (on avait retiré 20 euros à Deauville), puis Jérèm a eu envie de jouer 20 euros. C’était son argent, mais il me laissait quand même appuyer sur le bouton une fois sur deux. Même que c’était souvent moi qui gagnait les tours gratuits d’ailleurs ;-). A un moment il a réussi à attendre 25 euros (soit 5 euros de gain !!), et je lui disais en le taquinant que je me serais arrêtée là moi. Il a beaucoup hésité, mais on a continué, et finalement on est repartis alors qu’il avait encore 16 euros. Ca va, au final ça a fait jouer que 4 euros, alors qu’on y est restés super longtemps. Ils nous ont porté chance ces beaux garçons aux yeux verts (machine thème jungle ;-)). On est donc rentrés vers 1h du mat, pas riches, mais pas trop pauvres non plus. On a un peu parlé des addictions, notamment de celle du jeu, c’est intéressant comme phénomène. Et très inquiétant…




Lundi 8 Aout : HOULGATE- HONFLEUR- LE HAVRE


On a commencé la journée par un petit déjeuner bien copieux (on avait pris la formule à 9 euros, se réconfortant en disant que ça serait comme un brunch. Cf fail de la veille. On s’était dit aussi que comme ça on économiserait un repas le midi mais bon, ça a failli…hihi), préparé par Véronique. On était sur la terrasse avec le couple ; et on a parlé voyages, politique (Béatrice critiquait beaucoup la France, et j’avoue que j’étais d’accord sur pas mal de choses. Même si j’avais aussi envie de lui demander pourquoi elle restait hihi)… Puis on a refait les valises (Jérèm a tout rangé, et aussi bien refait le lit, d’ailleurs Béatrice commençait à me remercier, en disant que c’était la 1ère fois que quelqu’un faisait ça, mais non, c’était pas moi hihi), j’ai dû appeler la Banque (relou… Mais bon, c’est bon, elle m’a bien envoyé l’accord de prêt !), puis on est partis (sans mon jean lol. Béatrice nous a appelé, on y est retournés, ça va, ça faisait pas longtemps qu’on était partis), on a quitté notre petit paradis, disant que ça serait cool de revenir qu’ici, pour une semaine.

On a pris la direction Honfleur, avec la musique, même si on l’a un peu moins écouté, car on s’est lancé dans une grande discussion, suite à celle du petit dèj, sur Béatrice et ses contradictions (ou le fait qu’elle commençait à radoter lol), sur la politique actuelle, la religion, le racisme… Sur la différence entre le fait de venir d’un petit village (et souvent soit les gens sont racistes par peur, soit au contraire totalement ouverts), ou d’une banlieue etc. C’était super intéressant.

Arrivés à Honfleur, on a découvert une jolie petite ville super mignonne, avec son petit port. Malheureusement ça se couvrait un peu, il y avait des nuages (alors que c’était soi-disant la journée la plus chaude et la plus belle…) ; mais on a pu quand même en profiter. On s’est baladés dans les rues, puis on s’est posés dans un café sur le port. J’ai pris des huitres et du vin rouge (oui je sais ça va pas ensemble, mais j’avais aussi trop envie de vin rouge hihi), et Jérèm un kir normand et… du camembert.lol (Il m’a dit après qu’il en avait pris car sinon j’aurais pas pris mes huitres, c’est mignon… En plus j’ai eu les dernières huitres, j’ai eu de la chance). Après cette petite pose on est allés faire un tour de grande roue, on était 4 dans le truc (lol), mais c’était sympa de voir d’en haut. Jérèm avait un peu le vertige d’ailleurs, fallait pas trop bouger (il a de la chance qu’on était pas avec Yann… ;-)).

Après ce tour de grande roue on a repris la route, en direction d’une plage. Mais au passage on a vu une serre aux papillons, Jérèm avait les yeux qui brillaient, alors j’ai accepté d’y aller pour lui faire plaisir.hihi. Là-dedans il faisait trop chaud (chaleur moite et humide, le top), mais on a vu plein de papillons, c’était sympa. Impossible de prendre une photo des papillons bleus par contre (les plus beaux ;-)).

On est repartis ensuite direction la plage. Celle de Honfleur était bondée, alors on a continué, on a commencé à se garer sur un chemin en pente mais ça n’allait pas, donc on a poursuivi, et Jérèm a repéré un petit passage, qui en effet menait à une plage sympa, presque déserte. Hihi. Le seul hic c’était la vue de face sur Le Havre et ses usines, mais en tournant un peu la tête on voyait le reste de la mer et c’était joli. On a fait à nouveau une petite pause sur « notre » matelas rouge là, à écouter de la musique, lire Closer…

Puis on est repartis direction Le Havre, pour un autre Airbnb (le 3ème et dernier, après camping !!). Là-bas on a découvert un super appart, moderne, avec une super cuisine (Jérèm en est tombé amoureux lol), et une super vue puisqu’on était sur les hauteurs. Magnifique. Malheureusement, mon excitation est vite redescendue, quand j’ai pris conscience qu’aucune boite n’était ouverte ici le lundi soir. Adieu ma soirée boite. Ca m’a foutu un gros coup de blues du coup. Marre de désirer des choses que je ne peux pas avoir, alors que danser c’est ce que j’aime le plus au monde, et que d’autres on leur sert ça sur un plateau et moi c’est la mission et là ça foirait encore. Je me suis vraiment retenue de pleurer, mais du coup j’arrivais pas non plus à parler. Jérèm a cru que je faisais la gueule, pendant tout le trajet à pied pour les courses et pendant l’apéro, il a essayait de me poser des questions, mais j’arrivais pas à parler. J’étais complètement blasée. Heureusement il n’a pas trop insisté, surtout que ça a dû être chiant pour lui, et j’avoue qu’il a vachement bien réagi. C’est à l’apéro que j’ai pu en parler un peu, dire pourquoi, et il a essayé de trouver une boite en vain, et on a fini par convenir qu’on irait à la soirée camping du mercredi soir, car c’était justement une soirée dansante. Je ne sais pas si c’est lié aussi, mais Jérèm m’a posé des questions sur mon déménagement, et m’a proposé carrément de conduire le camion si j’en loue un… C’est lui qui s’est mis aux fourneaux (en m’appelant plusieurs fois « mon cœur », style couple) du coup, et il m’a même servi mon apéro (on a acheté un mélange type punch) pendant que je regardais l’Amour est dans le prés, avec les tranches de pâté en croute, c’était mignon. J’avais mis mon sweat gris Abercrombie, Jérèm a fait une petite remarque (genre c’est plus la fête lol), mais moi ça m’a fait du bien. Après on a mangé jambon (pour moi)-pâtes, à ma demande hihi.

Puis on est sortis, mais juste aller boire un verre du coup (pas même de bar ambiance non plus…). Après un petit tour le long de la plage et sur la plage (encore des galets ;-)), sans mettre nos pieds dans l’eau cette fois, on s’est posés dans un bar qui était assez sympa. J’ai pris un Daïquiri, mais j’avais zappé que c’était au citron, c’était super acide, berk !! Après un mini tour dans la mini fête foraine (et quelques vannes car je sais qu’il kiffe les stands de machines à sous avec toutes les pièces, comme ma grand mère hihi), on a repris la voiture, Watch out for this à fond, et on est rentrés. On a joué un peu à un jeu de société qu’il y avait dans la table basse, puis dodo.




Mardi 9 Aout : LE HAVRE- ETRETAT- DIEPPE


On a commencé la journée dans le super appart, avec un petit dèj avec pains au chocolat et croissants (c’est Jérèm qui était allé les chercher ^^), puis on est partis pour Etretat. C’était pas forcément annoncé, mais on a eu un super beau temps, grand soleil et ciel bleu, c’était parfait. Surtout qu’Etretat c’était juste magnifique.

On s’est baladés le long des falaises (ça grimpait bien ! Mais y en avaient quand même qui le faisaient avec des talons aiguilles…lol. On a vu une fille avec des dreads aussi, elle n’a pas touché Jérèm, ouf ! hihi), puis on s’est posés à La Taverne, un petit café restaurant sympa. Jérèm a pris un kir avec du cidre (à ne pas confondre avec le kir normand hihi), et moi j’ai testé le kir pêche…au vin rouge.lol Le soleil tapait bien (une de mes expressions favorites hihi), c’était cool.

Ensuite on est partis en quête d’une plage, pour pique niquer. La route était une fois de plus super agréable, campagne, petits villages, mer au loin, soleil, musique à fond… On est passé par Yport, petite ville super mimi, mais on a pas pu s’y poser pour la plage, car il n’y avait pas de place (pour changer lol). Alors on a fait demi tour et on est retournés à un endroit que Jérèm avait repéré, et il a eu à nouveau le nez creux, car passé le chemin où les voitures ne pouvaient pas accéder (sauf les résidents), on est tombés sur une plage trop belle, avec très peu de monde. Des galets, encore, mais on s’y fait. Pique nique au soleil, sur une plage magnifique, le paradis ^_^. J’ai envoyé un MMS à ma mère qui m’a répondu « Sacrée veinarde » hihi. Bon le seul côté un peu négatif c’est qu’il n’y avait pas de toilettes (lol), donc à un moment je suis remontée le long du chemin et ait fait pipi devant une propriété privée (ou plutôt devant leurs poubelles ;-)), mais ce n’est qu’un détail ;-).

Après cette petite pause, on est repartis, direction Dieppe. Musique à fond, toujours, on a écouté cette fois beaucoup Boloss (« et quand je marche ça claque, claque, claque… »), et Co-pilot, sans oublier I haven’t met you yet, notre chanson ;-). Arrivés au camping (après un arrêt courses, pour le repas du soir et surtout l’apéro ;-)), Jérèm a monté la tente, pendant que j’ai recherché les sanitaires. C’était marrant, des « voisins » avaient mis la musique à fond (non ça c’est pas super drôle…), et la chanson qui revenait était de Collectif Métissé, celle que j’avais mis plusieurs fois aussi car je l’aime bien (Dékalé). Jérèm a dit que je leur avais passé mon CD lol. Sinon Jérèm est aussi allé aux toilettes à un moment (il y va moins que moi mais il y va quand même lol), et trop fort y avait un groupe de jeunes qui parlaient, mais ils se sont arrêtés quand il est arrivé, et ils ont dit « pardon Monsieur ! ». Mouah ah ah ah.

On a donc pris l’apéro (premier apéro au camping en fait ;-)), avec « ma » manzana, le reste de punch et du jus d’orange, on a grignoté (surtout moi vu qu’au grand désespoir de Jérèm j’ai pas faim quand je bois…), et on est sortis en ville, après avoir fait un stop au camion dans le camping pour acheter des crêpes. Qu’on a mangé sur la belle plage de Dieppe, mais rapidement, car il était un peu 22h (on a loupé le coucher de soleil car on s’y est pris trop tard, enflammés par l’apéro et les jeux de cartes (Menteur, Pouilleux… Je suis bien sur trop nulle au Menteur)… C’était trop drôle, au moment où je commençais à croquer dans ma crêpe, pour n’en faire qu’une bouchée, Jérèm s’est rendu compte qu’on s’était trompés entre les deux. Lol. Il a quand même repris la sienne et on a échangé, même si j’avais un peu croqué dedans déjà, ou du moins mis mes empreintes buccales. Lol

Après la plage on est allés dans le centre ville, on est arrivés sur le port, et on s’est posés dans un café, coloré et super sympa. On a pris des Irish Coffee, qui étaient bien chargés de whisky, on a encore été bien pompettes hihi. Ca nous a réchauffés aussi, ce qui était une très bonne chose. Sur la route du retour on a mis le CD de Will I Am et y a eu « Scream and shout », on a gueulé et dansé, c’était top ;-). De retour au camping on a rejoué un peu au Menteur dans la tente, puis après dans le lit sur la tablette de Jérèm, à Uno et Puissance 4. Puis dodo ! ;-)




Mercredi 10 Aout : DIEPPE- LE TREPORT- ST VALERY SUR SOMME


On s’est réveillés vers 9h. Première phrase de Jérèm en ouvrant notre « chambre » : « C’est à toi ça ? ». Euh… Oui, c’était bien ma culotte (rouge, bien sur lol), qui trainait sur le sol…mdr Jérèm est allé à la salle de sport, mais finalement il n’y est pas resté longtemps, car il y avait trop de monde (alors que d’habitude c’est vide le matin apparemment…), et pas possible pour lui de prendre le tapis de course.

Moi je suis ensuite allée au sauna, que j’ai eu pour moi toute seule, et c’était bien cool. ^_^ J’y suis restée bien 40mn dedans, j’ai bien bien sué. Hihi. Ca m’a fait du bien, surtout que j’ai pu prendre tranquillement ma douche aussi dans la pièce fermée (je suis restée un moment sous l’eau froide, afin d’être un tout petit peu moins rouge écrevisse hihi), donc sans passer par les douches des sanitaire, doublement cool ! ;-)

On est ensuite partis du camping (Jérèm avait déjà tout rangé quand je suis revenue du sauna hihi), direction Le Tréport. C’est dommage, le temps était moins beau, plus couvert et avec du vent. On s’est un peu baladé dans la ville, le long de la plage (encore une plage de galets, avec de grandes falaises ;-)), puis un peu en hauteur. Jérèm me parlait de sa mère, car c’était dans cette ville qu’elle avait fait un malaise il y a quelques années, suite auquel ils ont découvert son diabète (elle doit se piquer plusieurs fois par jour, contrôler tout ce qu’elle mange… la pauvre). On a parlé un peu de son métier aussi (elle est aide-soignante).

Après on est allés à St Valéry sur Somme (de nouveau en Picardie, nooooonnn ! ;-)), en baie de somme donc. Ca faisait huppé, c’est un peu comme le Touquet, mais de la Somme ;-). Là on a marché un peu le long d’une baie puis on s’est posés pour manger dans une petite crêperie. Cette fois on a eu une longue discussion, sur les relations et plus particulièrement les relations amoureuses. Jérèm m’expliquait en effet qu’il était désormais persuadé qu’il ne voulait pas d’enfant, détaillant pourquoi ; et il expliquait aussi qu’il n’avait pas envie d’être en couple, pour ne plus faire de compromis, que c’était la 1ère fois qu’il était célibataire depuis longtemps, et que ça lui convenait très bien comme ça. Il me disait aussi qu’il ne voyait aucun couple autour de lui qui lui donnait envie, et quand je lui ai parlé des papillons dans le ventre, tout ça, ça l’a laissé de marbre.lol (faut dire, lui, les papillons, c’est quand il marche sur des coquillages alors…). Il a évoqué aussi son obsession du contrôle, et du fait qu’il en faisait trop pour faire plaisir aux gens. Il disait aussi qu’il avait trop de défauts, et ne voulait pas les imposer aux autres (j’ai rajouté que c’était peut-être pour ça aussi qu’il voyait trop ceux des autres également…). Il a alors commencé à dire aussi que cette année il avait été étonné à chaque fois que je lui propose plein de trucs et qu’il ne comprenait pas pourquoi (lol). J’ai parlé du syndrome de Stockholm. Lol. J’ai ensuite rajouté que ce n’était pas lui qui emprisonnait l’autre remarque, mais moi ; ce à quoi il a répondu aussitôt « mais non ! ».

Après ce repas et cette discussion d’ordre existentiel (je lui ai demandé s’il y avait des trucs aussi pendant cette semaine, par rapport à moi, qui avaient fait qu’il s’était senti obligé de prendre sur lui, mais il a pas vraiment voulu répondre, disant que non, mais je sais que si. Hihi. Il a juste parlé des pauses plage quand même, car c’est vrai qu’il disait que lui d’habitude il est incapable de se poser donc il avait fait des efforts pour moi), on est justement allés se poser le long de la baie, toujours sur notre matelas rouge. Sauf qu’on y est restés vraiment pas longtemps, car il faisait trop froid, surtout avec le vent qu’on se prenait. (même si Jérèm a eu le temps de s’endormir quand même lol. Il a fait une mini sieste puis s’est réveillé d’un coup en disant qu’on partait car il faisait trop froid (comme qui dirait moi « il caillait sa mère » ;-)).

On est donc arrivés au camping vers 16h30, il a monté la tente (dommage il allait me demander de gonfler le matelas lol) pendant que je suis allée à l’accueil chercher un adaptateur (me retenant de dire « Oui c’est moi » d’un air véner à la fille qui m’a dit « Vous êtes Mme H. ? » hihi). Quand je suis revenue Jérèm m’a un peu maudit car j’avais encore porté la poisse vu qu’il pleuvait (je disais toujours que je sentais qu’il allait pleuvoir… hihi), on a fait un tour du camping (Monsieur et Madame H lol), puis on est partis faire des courses pour le soir. Dernier apéro !^_^

Ca va, la pluie a fini par s’arrêter donc on a pu prendre l’apéro dehors, et le repas, au soleil. On a encore joué aux cartes (Je lui ai montré la Bataille corse mais il a pas vraiment adhéré, il a pas de réflexe. Au moins un truc pour lequel il est pas doué ! Le Blond… ;-)), puis on s’est terré un instant sous la tente, tout emmitouflés, car une fois la nuit tombée il caillait vraiment trop. On a fait des photos dans notre « chambre », enroulés dans nos duvets et couvertures, c’était marrant.

Bon, après ce fut moins fun, ce fut la fameuse Soirée Camping… Comme promis Jérèm est venu avec moi, mais il a été sidéré de voir autant de beaufs (oui, des gens en peignoir, ou une couche laissée sur une table du bar c’est un peu n’importe quoi, mais bon), et n’a bien sur pas dansé… Du coup après plein de tergiversations je suis allée sur la piste, toute seule… On est repartis vers minuit (ça allait bientôt finir de toute façon), et on était tous les deux un peu énervés (je pense que tous les deux on avait l’impression d’avoir fait des compromis en fait). Après coup on a bien rigolé par contre, car on est allés au sanitaires avant de se coucher, et j’ai eu la malchance d’entrer dans un wc où… voilà, voilà (pas de dessin), et l’odeur était tellement insupportable que je suis ressortie illico et que j’étais à deux doigts de vomir (notre expression le « à deux doigts ». Hihi. Jérèm lui par contre, pour le vomi, il parle de « rendre », tellement plus élégant lol). Du coup après Jérèm disait que ma tête avait été trop drôle.

Ensuite c’est là qu’a commencé la nuit de l’horreur… On avait réussi à bien se mettre avec toutes les couvertures et tout pour pas avoir trop froid, mais ce ne fut pas le froid le problème, mais les gens ! Entre le méga ronfleur qu’on entendait à 20 mètres et les jeunes qui parlaient super fort (à 2h du mat c’est un peu abusé), le top ! (Et Jérèm qui s’était fait un trip aussi en allant se coucher, à cause d’un hérisson lol) On a pété un câble tous les deux, Jérèm s’est d’abord levé ; puis moi, à 2h et demie. Je suis d’abord allée aux WC (où j’ai retrouvé… ma culotte noire ! Qui était par terre. Mdr), puis en revenant je suis allée voir les jeunes, qui ont tout de suite compris (je pense rien qu’à voir ma tête hihi) et m’ont dit qu’ils allaient baisser le son. C’était marrant, quand je repartais j’ai entendu un mec dire « (…) Mademoiselle… ou Madame ? ». lol Après on les entendait quasiment plus, et le ronfleur non plus, youpi !! Vive moi quand même ! ^_^




Jeudi 11 Aout : ST VALERY- LE CROTOY- RETOUR


Après une nuit de merde, journée de merde. A peine réveillés, on entend le bruit… de la pluie. Encore. Du coup on a dû ENCORE démonter la tente sous la pluie (enfin, Jérèm hihi), et on est pas allés au parc du Marquenterre, ça servait à rien avec ce temps. Au début, dans la voiture, Jérèm n’avait vraiment pas le moral, il était pas énervé, pas triste, mais juste à bout je crois ; il n’a même pas mis de musique. On a fait un arrêt quand même au Crotoy, où on a pris un chocolat chaud (café pour Jérèm), puis on a décidé de rentrer.

Après on a mis mes CD Disney, on a chanté/gueulé (ah, Ce rêve Bleu… Tellement mieux en VO ;-). On s’est tapé un petit délire aussi sur le fameux « You got a friend in me » de Toy Story… ;-)), et Jérèm m’a proposé d’aller au MacDo, ce à quoi j’ai bien sur répondu OUI. Hihi. Après avoir mangé on est repartis, avec musique à fond, et pendant le trajet on a remis toutes les chansons qu’on adore, c’était top. ^_^ Pendant Coups et blessures il y a donc eu ce fameux « j’étais à deux doigts (vous voulez pas un verre de whisky d’abord ?) de tomber fou de toi », et Jérèm a ajouté « mais il y a eu le camping ». mdr

On est donc rentrés, sous le brouillard (si si. Mais comme dit Jérèm comme ça au moins on a pas vu la « cathédrale » de loin lol), avec 15 degrés, youhou. On disait qu’on allait se manquer, après 24h/24 passées ensemble pendant cette semaine. Jérèm repartait le lendemain en vacances avec ses parents et disait qu’il mettrait Capzise et penserait à moi ^_^.









Ecrit par satc, le 18/08/2016 @ 13:57 dans la rubrique Actualités
Lire la suite :: 0 commentaires


Accéder aux archives...


Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom